0

Gabriel et Gabriel

gabriel gabrielGabriel a onze ans. Gabriel prend l’avion pour la première fois. Gabriel va au Brésil, passer des vacances chez sa marraine. Une fois arrivé, Gabriel rencontre Gabriel. Un garçon qui porte le même prénom, mais que tout différencie de lui : la couleur de sa peau, sa vie dans une famille modeste, sa familiarité avec les animaux et la nature. Cet été sera celui de leur rencontre, de leur amitié, et de la magie qui en naît… pour de vrai !

Mon avis

J’ai emprunté ce livre à la bibliothèque dans le seul but de le lire et l’analyser pour ce blog qui recense les livres jeunesse ayant des personnages noirs ou métissés d’origine caribéenne ou africaine. Toutefois, je me suis laissée prendre par la beauté de l’écriture de Pauline Alphen. Les tournures de phrases sont jolies, les mots sont recherchés, l’intrigue est bien ficelée. Chaque phrase est si belle qu’on a le goût de les relire deux fois. Tout ça, jumelé aux courts chapitres, font en sorte qu’on ne peut s’arrêter de lire.

Maman a téléphoné, je lui ai dit que c’était pas juste, que je ne voulais pas qu’on m’appelle França. Je suis presque moitié-moitié comme elle, non? Elle a rigolé et a dit de ne pas m’inquiéter, qu’il y a des moitiés qui sont plus moitiés que d’autres, et des quarts qui valent des tout entiers.

L’histoire est aussi bien intéressante: Deux garçons au même prénom, l’un français d’origine brésilienne (« Gabriel-França »), l’autre brésilien (« Gabriel-Brasil »), l’un blanc, l’autre noir, et leur rencontre, inoubliable. Gabriel França tient un journal intime que l’on découvre ponctuellement dans le texte. Il est facile de s’identifier à eux deux. Gabriel França a entendu le brésilien toute sa vie, mais ne peut le parler. Gabriel Brasil est futé, vif, parfois jaloux. Leur amitié se dévoile de page en page, même si on sait que Gabriel França devra repartir en France un jour. black blonde hair

Enfin, le texte donne à voir une négritude différente de celle régulièrement présenté en littérature jeunesse: Un Noir aux cheveux naturellement blonds, c’est quand même moins commun qu’un Noi aux cheveux naturellement noirs. L’auteure ne tait d’ailleurs pas la mixité du peuple brésilien, qu’elle célèbre au contraire par cette rencontre entre ces deux garçons, ces deux Brésils, différents, formant l’identité plurielle du pays.

Plusieurs mots portugais dans le texte et présence d’un lexique en fin de livre pour les définitions et traduction françaises. Très belles illustrations en noir et blanc. Un très beau récit ponctué de poésie, à découvrir très vite. J’ai adoré.

Coup de <3!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Pauline Alphen
Maison d’édition: Hachette Romans
Année de publication: 2014
ISBN: 9782012044401
Public cible: À partir de 8 ans

Vous aimerez peut-être: Freedom summer, une histoire sur l’amitié entre un garçon blanc et un garçon noir au sud des États-Unis de 1964. Ou encore: L’enfant, le jaguar et le feu, un conte brésilien.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

Publicités
0

Peau noire peau blanche

peau noire blancheLe père d’Issam est noir et vient du Sénégal. Il est grutier et travaille sur les chantiers. Sa mère est blanche et française. Elle travaille à la maison. Issam, c’est le petit dernier. De chantier en chantier, on déménage souvent dans la famille. Être nouveau et black à l’école, ce n’est pas toujours facile et ça le rend triste, Issam. Sa maman n’a pas les réponses à toutes les questions mais ils aiment bien jouer ensemble à « pourquoi? parce que… parce que quoi? parce que que »… Parce que ça finit toujours par des rires ou des câlins. Quand toute la famille rentre au Sénégal, c’est souvent la mère qui est triste. Trop blanche là-bas, la maman d’Issam. Alors, quand elle demande pourquoi elle se sent étrangère, Issam est content de la consoler en lui disant : « parce que »…

L’histoire, racontée au « je » par Issam, est intéressante: un petit garçon Sénégalais trop noir pour la France, pour Paris, pour Marseille, et une maman française trop blanche pour le Sénégal. Issam est « tout noir » (p.1) et dans la cours de récré, on tente de lui voler son blouson, sa casquette, on ne veut pas jouer avec lui. Les autres enfants sont méchants à l’école, car ici, à Marseille, on « n’aime pas trop les beurs, ni les blacks. » Le Sénégal est présenté comme un terre salvatrice, où la famille pourra échapper aux discriminations vécues en France. Sauf qu’une fois arrivée là-bas, la maman pleure car les autres femmes la rejettent car elle est différente, blanche. Alors que le père trouve facilement du travail et qu’Issam peut enfin jouer librement, on réalise que d’autre difficultés les guettent.

Il y a beaucoup de non-dits dans cette histoire, ce qui est bien pour entamer une conversation sur les préjugés, les différences, l’injustice et le racisme. On s’attend d’un parent qu’il nous fournisse une réponse, surtout lorsqu’il s’agit de sujet délicats tels l’intimidation et le racisme, mais le petit jeu des pourquois entre la mère et le fils a quelque chose de rassurant pour chacun d’eux et renforce le lien qui les unit.

Colorées et naïves, les illustrations de Mireille Vautier pleines de couleurs primaires contrebalancent un récit assez dur sur le racisme. Même si place est laissée pour discutions, la morale du récit me semble un peu triste: notre monde est-il si clairement divisé en noir et blanc? N’existe-t-il pas de tons de gris? Ah! Déjà, voilà de quoi alimenter un débat avec des enfants d’âge scolaire. Un album jeunesse à explorer. Contexte français.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Yves Bichet & Mireille Vautier
Maison d’édition: Galimard Jeunesse
Année de publication: 2000
ISBN: 2070543358
Public cible: 8 à 11 ans
Vous aimerez peut-être: Même les mangues ont des papiers, un livre sur l’immigration.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Catfish

«catfishQuand le petit Nèg’ est arrivé dans le domaine, personne ne comprenait ce qu’il disait, et il a préféré se taire. Finalement, quand il a raconté comment il avait quitté son île pour atterrir là, en Amérique, et s’enfuir du bateau, ça a réveillé l’histoire de Vieux George, celui qu’on appelait Kojo sur la terre d’Afrique où il était né. Jonas, le tonnelier du domaine, lui, était venu d’Angleterre dans les bagages de son père, avec sa caisse à outils. Dans son atelier, le petit Nèg’ allait apprendre à lire et à vivre dignement. Il allait aussi recevoir un métier… et un surnom, son futur nom d’homme libre : Catfish.

Mon avis

Cette histoire est dédiée à la mémoire de Cesar Chelor, affranchi en 1752 par son propriétaire. L’homme est devenu l’un des premiers fabricants d’outils américains en bois dont les modèles font aujourd’hui la joie des collectionneurs. Dans Catfish, on suit le destin de deux personnes prises en esclavage qui racontent une histoire qui est la leur, mais qui est aussi celle de millions de personnes victimes de la traite négrière. Cet album est magnifiquement illustré par l’auteur sur du papier de qualité. Un bijou d’histoire et de littérature à découvrir. Il peut aisément être utilisé dans un cadre scolaire pour le niveau primaire ou secondaire.

Un livre jeunesse pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Maurice Pommier
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse
Année de publication: 2011
ISBN: 9782070643370
Public cible: 10 à 14 ans
Vous aimerez peut-être: La case de l’oncle Tom, une version du célèbre récit adaptée pour les enfants de 9 à 13 ans en format livre d’images.

Pour d’autres suggestions lecture, suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Going North

51FZ7eeu60L__SX258_BO1,204,203,200_Leaving behind Big Mama, loving relatives, and the familiar red soil and cotton fields of Alabama, Jessie and her family are going north to Nebraska. They are pioneers searching for a better life, one with decent schools and jobs. But traveling through the segregated South is difficult for an African American family in the 1960s. With most public places reserved for « whites only, » where will they stop to get gas and food?

The illustrations, rich with warm colours and paint strokes, really make this book stand out. The story is a wonderful tale of growing up black in during the 1960s in southern United States. This book coul dbe used as a started point to a discussion about US history or race relations. The CD was pretty plain, I wished it would have included some sound effects like the sound of tires against the pavement, the « taw-whomp » of Big Mama chruning the butter, or the sound of crickets singing in a deep dark night, half-way through the road-trip. That said, the narration by the actor was great. I love historical everyday stories, and « Going north » is one of them. Very poetic.

Author(s) / illustrator(s) : Janice N. Harrington & Jerome Lagarrigue
Publishing company: Melanie Kroupa Books
Publication: 2004
ISBN: 0374326819
Target audience: 6 to 8 years old.

Did you enjoy this book? Let me know in the comments section!

4

Vers les mers glacées du nord

mers glacéesÉté 1908. Une expédition américaine tente un prodigieux exploit: rejoindre le nord du Canada en navire puis, après la nuit boréale, filer à traîneau sur la fragile banquise vers le sommet du monde. Leur objectif: être les premiers à atteindre le pôle Nord.

À bord de ce bateau, il y a Mathew Henson, un Afro-américain qui travaillait jadis dans un magasin de chapeaux. Cette histoire vraie, basée sur la conquête du pôle Nord, ne dit pas qui a atteint le Nord en premier. Peary ou Henson? Quoi qu’il en soit, l’Amérique du début du siècle dernier n’était pas prête à accepter qu’un Noir accomplisse un tel exploit. La participation d’Henson sera même ignorée jusqu’en 1945 où le président Eisenhower l’invite à la maison blanche…

Les modèles noirs sont nombreux, même s’ils sont souvent ignorés où reçoivent moins d’attention que leurs égaux blancs. L’histoire de Mathew Henson en particulier me fascine. Ce roman a tout pour piquer la curiosité des préados et des adolescents: de l’aventure, de l’action, un petit côté personnel car c’est Henson lui-même qui raconte l’histoire, un contexte historique intéressant.

Enseignants, pourquoi ne pas intégrer la lecture de ce livre au curriculum d’histoire, de français ou d’éthique et culture religieuse?

Parents, votre enfant doit faire un exposé oral sur un personnage ayant marqué l’histoire, pourquoi ne pas lui proposer Mathew Henson? Petit extrait:

Le commandant [Peary] avait réalisé son rêve de jeunesse: en revenant du pôle, il était devenu un héros. Pour moi, la vie fut un peu moins rose: en revenant en Amérique, je redevins un Noir. Plusieurs journaux se demandèrent pourquoi Peary m’avait choisi moi, un Nègre, pour l’accompagner au pôle. Dans certains articles, mon nom n’était même pas cité: j’étais juste le « serviteur de couleur » de Peary. Parfois, les journalistes ne parlaient pas du tout de moi, comme si je n’existais pas, comme si Peary avait tout fait tout seul. Il semblait inconcevable qu’un Noir puisse être courageux, intelligent et digne d’un exploit. p. 119-120.

Auteur : Philippe Nessmann
Maison d’éditionFlammarion
Année de publication: 2014
ISBN: 9782081336865
Public cible: 11 ans et plus

Vous aimerez peut-être: À la recherche d’autres modèles positifs pour les jeunes? Je vous suggère Josephine.

Psst, Mistikrak est aussi sur FACEBOOK!

1

Josephine

josephineIn exuberant verse and stirring pictures, Patricia Hruby Powell and Christian Robinson create an extraordinary portrait for young people of the passionate performer and civil rights advocate Josephine Baker, the woman who worked her way from the slums of St. Louis to the grandest stages in the world. Meticulously researched by both author and artist, Josephine’s powerful story of struggle and triumph is an inspiration and a spectacle, just like the legend herself.

One of my favorite types of children books are biographies. The format, large and full of illustrations, makes it a pleasure to read. Children learn about real people, about history and about politics while having fun reading and discovering new books. Josephine is one of those books : realistic, informative, pleasant, fun. Black stories are not often put in the forfront. School teaches you about amazing people such as Abraham Bell, James Dean and Coco Chanel, but more rarely about amazing people such as Viola Desmond, Josephine Baker and Elizabeth Coleman. Needless to say, black female role models are important to black girls and their families. This book is a must read.

Author(s) / illustrator(s) : Patricia Hruby Powell & Christian Robinson
Publishing company: Éditions Scholastic
Publication date: 2014
ISBN: 978452103143
Target audience: 9 to 13 years old

❤ this book!

* Bologna Ragazzi Nonfiction Honor 2014

* Robert F. Sibert Informational Book Award, Honor

* Coretta Scott King Book Award, Illustrator, Honor

Meet the american illustrator, Christian Robinson

christian robinson

A children’s book to celebrate Black History Month.

You might also like: Queen of the scene or, Lili Rose veut être gentille for all the little girls who strive to be the center of attention and are confident enough to say they’re the best.

Follow Mistikrak! on FACEBOOK!

3

Boubou dans la neige

boubou neigeQuelles drôles d’idées il a parfois, ce Boubou ! Tricoter des bonnets ? Mais c’est quand il fait froid ! Et dans la jungle… Pourtant, il y a une raison: Boubou convainc ses amis les animaux de partir très haut dans la montagne, pour voir la neige ! Arrivé au sommet, Boubou est ravi : la voilà enfin, la neige tant espérée ! Mais sa joie est si grande et si bruyante… qu’il provoque une avalanche ! Le voilà précipité dans la pente, et transformé en Boubou de neige, tout comme ses amis les animaux ! Heureusement, tout finira dans une grande bataille de boules de neige, pleine de cris et de rires, vite avant que la neige ne fonde. Ce Boubou, quel tempérament !

Il y a de la neige en Afrique occidentale, parfois, au sommet du mont Cameroun. C’est tout expliqué dans un petit encart en fin de livre que j’ai trouvé plutôt sympa. Et quel plaisir pour l’imagination que de voir toute cette neige décendre jusque dans la jungle. Cela dit, Boubou dans la neige offre une représentation d’un personnage noir semblable à beaucoup d’autres dans le monde de l’édition européenne. Un africain, peu habillé, se promène dans la jungle avec des animaux sauvages humanisés et son comportement maladroit face à des évènements propres à la vie occidentale est au coeur d’une histoire qui se veut drôle. Je l’ai déjà dit plusieurs fois, mais ce genre de représentation m’agace profondément. C’était la même chose pour Zékéyé fête Noël. Et entre-temps, je n’ai encore jamais lu d’histoires sur les canadiens où un personnage Blanc se promenerait sous un manteau de peau de phoque vivant dans un igloo et ignorant complètement le monde extérieur, mais on se permet encore de vieux stéréotypes du même acabit pour les Africains. Un peu de variété, s’il-vous-plait.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Cyril Hahn
Maison d’édition: Casterman
Année de publication: 2012
ISBN: 9782203048249
Public cible: 3 à 5 ans

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!