Moins que rien

Moins que rienÉliette frissonne. Elle a froid malgré la tiédeur de la nuit tropicale. Peut-être a-t-elle de la fièvre. Elle n’est qu’une petite « lapourça » et personne ne prend vraiment soin d’elle. Elle pense à son étoile filante. Elle croit aux signes. Quelque chose va se passer. Quelque chose de tellement fort que sa mère retrouvera du travail et un peu de dignité. Et Éliette pourra enfin retourner chez elle, là-bas, derrière les montagnes violettes de l’Artibonite.

L’avant-propos du roman nous informe qu’Haïti est aujourd’hui l’un des pays les plus pauvres du monde et où des milliers d’enfants sont des domestiques livrés aux caprices de leurs maîtres. Le ton est ainsi donné; on ne s’attendra donc pas à une représentation positive de ce pays et on suppose que le récit ne s’intéressera qu’au travail domestique des enfants plutôt qu’à la richesse de ce pays. Les enfants domestiques sont une réalité et il est aussi important d’en parler. Mais compte-tenu qu’Haïti reçoit généralement une couverture médiatique plutôt négative, j’aurais aimé lire une histoire autre que celle-là. Eh bien ! Ce sera pour un autre roman.

La plume d’Yves-Marie Clément est claire et concise, et raconte les atrocités que subit Éliette. On s’attache rapidement à elle et à ses malheurs dans cette ville qui, ironiquement, s’appelle Ville Bonheur. Le texte comprend quelques mots en créole non traduits, dont la célèbre berceuse d’Haïti que l’on chante avant l’heure du dodo :

Dodo ti pitit manman, do-o-do ti pitit papa. Si ou pa dodo krab la va mange. Si ou pas dodo krab la va mangé !

J’aurais aimé une traduction des mots et expressions créoles; le lecteur aurait ainsi pu se familiariser un petit peu avec la culture haïtienne. Un dossier sur le contexte du roman à la fin du livre aurait aussi été intéressant. Dommage. L’histoire se termine tout de même sur une note d’espoir.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Yves-Marie Clément
Maison d’édition: Talents hauts Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782362662331
Public cible: À partir de 11 ans

Vous aimerez peut-être: Le retour du petit mousse, un roman jeunesse se déroulant en Haïti.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Publicités

Mama miti la mère des arbres

Mama Miti la mère des arbres

Wangari ne reconnaît pas son Kenya natal. Les arbres ont été coupés, les rivières sont à sec. Face à la déforestation, celle que les Kenyans surnomment affectueusement Mama Miti, « la mère des arbres » en swahili, a alors une idée simple, mais grande: Planter des arbres. Beaucoup d’arbres.

Le récit de Wangari Maathai, la première femme africaine a avoir reçu le prix Nobel de la paix, est un plaisir à lire. Le format à l’italienne se marie bien avec l’équilibre des illustrations et du texte. Informatif et inspirant ! Se termine par un dossier explicatif sur le Kenya et le mouvement Green Belt créé par Maathai.

Publié en collaboration avec Amnesty International.

Un livre pour souligner le mois de l’Histoire des Noirs. 

Wangari Maathai est décédée en 2011 à l’âge de 71 ans.

Wangari Maathai

Auteur(s) / illustrateur(s) : Claire A. Nivola
Maison d’édition: Éditions du Sorbier
Année de publication: 2008
ISBN: 978273209176
Public cible: 9 à 13 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Ma journée dans la savane: Un voyage en Tanzanie

ma journée dans la savaneArusha et ses amis t’emmènent à travers les magnifiques paysages de la savane, pour découvrir et compter les animaux d’Afrique. A la fin du livre, une carte et un documentaire te permettront de mieux connaître ce beau pays qu’est la Tanzanie.

Chaque rencontre est une occasion de compter, puisqu’il y a un léopard, puis deux autruches, puis trois girafes, etc. Agréable à lire à voix haute, ce livre amusant et éducatif à la fois peut aussi être lu par des lecteurs débutants. On en apprend beaucoup sur la culture massaï, les prénoms swahilis et les animaux rencontrés dans le récit grâce au feuillet documentaire en fin de livre. J’ai fortement apprécié la lecture de cet album coloré !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Laurie Krebs & Julia Cairns
Maison d’édition: Hatier
Année de publication: 2002
ISBN: 9782218752483
Public cible: 4 à 7 ans
Vous aimerez peut-être: Papa, tu m’aimes?.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Le petit sorcier de la pluie

sorcier-de-la-pluieDès que le petit garçon eut l’âge de marcher, il voulut aller trop vite. Il courait et tombait. Les femmes du clan répétaient: « Le fils de Kuyu-ma et de Panunya tombe toujours sans prévenir. Il est comme la pluie. » Les gens-qui-chassent-dans-le-pays finirent par appeler l’enfant Petite Pluie. Si bien qu’un soir, même ses parents lui dirent: « Dors bien, Petit Pluie. Ne tombe pas du nuage de tes rêves. » Quand il commença à comprendre les mots, Petite Pluie fut très content de porte ce nom-là. La pluie, dans ce pays, est la bienvenue. Sans elle, rien ne pousse, rien ne vit. Or, cette année-là, la pluie ne venait pas.

Mon avis

Le récit, d’une grande qualité littéraire, nous fait voyager dans l’Australie aborigène. Anne-Catherine De Boel nous offre des illustrations chaudes et nous prouve encore son grand talent artistique. Dessins réalistes côtoient harmonieusement des peintures plus naïves. Certaines doubles pages constituent de merveilleux tableaux abstraits. Enseignants, retrouvez ici des fiches d’exploitation afin d’aborder ce livre en classe avec vos élèves!

sorcier-de-la-pluie-2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Carl Norac & Anne-Catherine De Boel
Maison d’édition: École des Loisirs
Année de publication: 2004
ISBN: 9782211075435
Public cible: 6 à 10 ans
Vous aimerez peut-être: Alba, de la même illustratrice.

Elizabeti’s Doll

elizabetiA rock can be whatever a child imagines. In this sweet, beautifully illustrated story, a young Tanzanian girl desperately wants a doll to love and care for, and she finds the perfect one, in the form of a rock. This book beautifully illustrates the naive imagination of a child and the love of a mother for her daughter. What is a young girl to do when her only plaything is a rond-shaped rock? When her baby brother is born, Elizabeti looks at her mom and wants to imitate her as she takes care of her new-born. Wonderful illustrations of a loving family living in a rural area.

Author(s) / illustrator(s): Stephanie Stuve Dodeen & Christy Hale
Publishing company: Lee and Low Books
Publication date: 1998
ISBN: 1880000709
Target audience: 3 to 6 years old.

*An Ezra Jack Keats Book Award

You might also like: Dessine!, a wordless book on the power of imagination.

Did you know that Mistikrak is on FACEBOOK?

3 contes d’Afrique

les-classiques-du-pere-castor-3-contes-d-afriqueCe livre comprend 3 histoires précédemment publiées par le Père Castor chez Flammarion. L’oiseau de pluie raconte l’histoire d’un petit garçon qui décide de domestiquer un bel oiseau car il trouve son chant magnifique. Il décide de le mettre en cage afin de pouvoir écouter son chant tout le temps, près de lui. Seulement, une fois enfermé, l’oiseau malheureux ne chante plus… La morale véhiculée est sage, magnifiquement illustrée par le récit.

Une histoire de singe raconte comment le plus petit d’un groupe est parfois le plus futé et qu’il suffit de lui laisser une chance pour qu’il puisse prouver ses capacités. Je n’évalue pas les livres n’ayant que des animaux pour personages sur ce blog, mais comme cette histoire faisait partie d’un tout plus grand comprennant des personnages humains, je l’ai lu avec beaucoup de plaisir. Les enfants aimeront aussi cette histoire et ce petit singe auquel il pourront s’identifier.

J’ai déjà donné mon avis sur Épaminondas que je ne lirai pas à un enfant car il ne sera pas en mesure de comprendre le dvRngPPA6CLDFi4EgfiGgHd4HyQcontexte de publication de ce conte et la portée qu’il a eu (et continue d’avoir) sur les relations raciales en occident. Pour un adulte, au contraire, Épaminondas est un conte intéressant, surtout si on étudie (académiquement ou personnellement) l’Histoire ou à la Sociologie. Car en effet, on pourrait en faire une thèse…

Niveau format, je félicite Flammarion qui a fait de ce recueil de contes un produit de qualité, agréable à lire, à la couverture rigide, au papier glacé. Préface de Françoise Rachmuhl et Géraldine Faes. Biographie des auteurs en fin de livre.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Monique Bermond, May d’Alençon et Odile Weulersse (textes), ainsi que Kersti Chaplet (illustrations).
Maison d’édition: Flammarion
Année de publication: 2002
ISBN: 2081614065
Public cible: À partir de 5 ans

Pour plus de suggestions lecture pour vos tout-petits, suivez-moi sur Facebook!

Ayanda: La petite fille qui ne voulait pas grandir

ayanda fille grandirAyanda était une petite fille heureuse, toujours souriante. Un jour, une guerre terrible éclata. Une guerre insensée. Son papa, si doux, si gentil, fut forcé d’aller se battre. Il ne revint jamais. Le cœur d’Ayanda fut brisé. Son chagrin se transforma en colère, elle décida alors d´arrêter de grandir.

Dans cet album tout en poésie, on découvre le chagrin d’une petite fille jadis pleine d’entrain face à la guerre. Refuser de grandir pour ne pas devenir comme les adultes imparfaits que tous deviendront un jour, c’est symboliquement très fort. Refuser le système. Refuser les attentes qui nous enferment dans un moule. Refuser la guerre, les conflits. Et peut-être aussi, refuser de comprendre la guerre, car elle est incompréhensible; toute démarche pour tenter de la justifier est vaine. Ayanda refuse d’entendre tout ça. Ayanda veut rester simplement Ayanda, heureuse, souriante, dans un monde beau et rassurant. Le récit de Véronique Tadjo aborde avec délicatesse et justesse le désenchantement que vivront tous les enfants, à un âge plus ou moins précoce. Les illustrations de Bertrand sont un plaisir pour l’imagination et les tons ocres et couleurs chaudes donnent une chaleur inattendue à l’album. J’ai adoré la manière dont il a allongé les torses et les membres des personnages; cela donne beaucoup de dynamisme aux illustrations. Et cette image sublime où la famille de Ayanda devenue géante tente de la faire littéralement rentrer chez elle, ses pieds dépassant inlassablement de la porte d’entrée…

ayanda-4

Les thèmes abordés sont durs, les images aussi. On fait explicitement référence à la guerre, à la mort, au deuil, à la cruauté. Les illustrations montrent des armes, des chars d’assaut militaires, la peur et la détresse sur les visages des personnages. Le père de Ayanda meurt à la guerre. Sa grand-mère meurt peu après de vieillesse. Sa mère est fortement malade et hospitalisée. Ayanda, réalisant qu’elle doit désormais s’occuper de son petit frère seule, décide de se laisser grandir, jusqu’à devenir une géante… On reproche à Ayanda-petite qu’aucun homme ne voudra l’épouser si elle refuse de grandir, mais Ayanda s’en soucie peu. On reproche à Ayanda-géante qu’elle ne trouvera jamais un mari à sa taille, mais ça lui est égal. Car Ayanda est une femme qui lutte. Elle lutte contre les oppressions, contre les massacres de la guerre, contre les attentes réductrices que la société a envers elle… Elle va même jusqu’à affronter, sans armes, des agresseurs armés pour sauver son village. Une femme forte, vous dites? J’ai A-DO-RÉ cet album, quel petit bijou de littérature.

Cet album serait parfait pour le cours d’éthique et culture religieuse, de morale, de philosophie ou de formation personnelle et sociale au niveau scolaire pour des élèves de 10-11-12 ans. Détrompez-vous; les albums d’images ne sont pas que destinés à la petite enfance! Enseignants et instituteurs, utilisez cet album en classe et questionnez vos élèves sur le sens de la guerre, sur le deuil, sur la perte de l’enfance; vous serez étonnés que même si jeunes, ils sont capables de développer un esprit critique.

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Véronique Tadjo & Bertrand Dubois
Maison d’édition: Actes Sud Junior Bouton acheter petit
Année de publication: 2007
ISBN: 9782742769995
Public cible: 7 à 11 ans
Vous aimerez peut-être: Rougejaunenoireblanche, un album jeunesse parfait pour développer le sens critique des jeunes enfants.

Véronique Tadjo est une auteure franco-ivoirienne.

véronique Tadjo

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook