Le jardin de Clara

DLe jardin de Claraans le jardin de Clara, il y a… des petites bêtes à pois ou à rayures, et aussi des grosses bêtes à poils ou à plumes. Un vrai jeu de cache-cache parmi les fleurs ! Un album pour compter de 1 à 10 et s’amuser à retrouver au fil des pages les animaux du jardin.

La Clara de ce livre ressemble à l’enfant que j’ai été ou aux enfants que je croise aujourd’hui tous les jours. Ses cheveux crépus ressemblent aux miens et à ceux de nombreux enfants afro-descendants. Son jardin, par contre, est peuplé de beaucoup plus d’animaux que le mien ! 🙂 Quel plaisir de découvrir avec elle les papillons, les grenouilles, les coccinelles, les escargots, les fourmis, les libellules, les mouettes, les chatons et les abeilles. Cet album se prête bien à la lecture en dyade car une page sur deux nous présente les insectes et les animaux sur un fond blanc avec une phrase courte (par exemple « Un papillon », « Deux cocinelles », « Trois grenouilles » etc. »), puis l’autre nous les présente dans leur habitat naturel. L’enfant pourra alors s’amuser à les chercher dans les illustrations et à les compter. Par la simplicité de son jeu de ses découvertes au jardin, Clara nous rappelle ces doux moments d’enfance passés à observer, à apprendre, à découvrir et à rêvasser. Je recommande vivement cet album !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Sandra Nelson & Princesse Camcam
Maison d’édition: Flammarion Bouton acheter petit
Année de publication: 2013
ISBN: 9782081284777
Public cible:  3 à 5 ans
Vous aimerez peut-être: Rien du tout !, une histoire se déroulant dans un jardin l’été, ou Ma journée dans la savane: un voyage en Tanzanie, un livre pour compter.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Publicités

Mon château

mon châteauAvec toute la poésie de l’imagination enfantine, un enfant construit son château…

Le personnage de cette histoire aurait pu ne pas être noir et cela n’aurait absolument rien changé. Quelle bouffée de fraîcheur de retrouver un livre ayant un héros noir dans une situation du quotidien et loin des clichés habituels (racisme, esclavage, pauvreté, immigration, etc.) ! Jouer aux blocs, c’est si familier aux enfants. Le fond blanc laisse toute la place aux mots et aux illustrations, qui d’ailleurs sont superbes. Ce livre aux pages cartonnées apprend au passage aux enfants le côté éphémère des choses: ce n’est pas si grave si ce qu’on construit se défait. On recommence et cela fait aussi partie du jeu ! D’ailleurs, la première et la dernière phrase du livre est la même: « Je vais faire un château. » Ainsi, c’est une boucle qui se referme sur elle-même. Encooooore !

Coup de coeur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Illya Green
Maison d’édition: Nathan Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9782092572245
Lectorat cible: Bébés
Vous aimerez peut-être:

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Un air de liberté à Congo Square

air de liberté congo square

Tous les jours à la Nouvelle-Orléans, les esclaves doivent obéir à leurs maîtres. Tous les jours sauf le dimanche, où ils peuvent aller chanter et danser à Congo Square, le seul endroit où rêver leur est permis.

Le livre débute par une note de l’auteur expliquant l’origine historique du parc Louis Armstrong, autrefois nommé Congo Square, où les esclaves se réunissaient le dimanche pour danser, jouer de la musique et renouer avec leurs diverses origines africaines. Le texte se lit comme un poème rimé qui décompte les jours de la semaine, idéal pour la lecture à voix haute. Présence de repères historiques à la fin du livre. Un album tout simplement magnifique.

Coup de cœur !

* Prix de l’illustration catégorie album par le New York Times en 2016.

R. Gregory Christie est un illustrateur américain.

R. Gregory Christie

Carole Boston Weatherford est une écrivaine et critique littéraire américaine.

Carole Boston Weatherford

Auteur(s) / illustrateur(s) : R. Gregory Christie & Carole Boston Weatherford
Maison d’édition: Éditions Piccolia Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9782753044234
Public cible: 5 ans et plus
Vous aimerez peut-être : Harriet et la terre promise, un album sur la vie de Harriet Tubman, née esclave, qui s’est enfuie jusqu’au nord des États-Unis et au risque de sa vie, elle est revenue au sud dix-neuf fois pour mener plus de trois cents des siens jusqu’à la « Terre promise ».

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Au boulot, Léo !

Au boulot LéoLéo aimerait bien jouer avec ses grands frères jumeaux, mais ils sont trop occupés à tenter de se surpasser l’un l’autre ! Lorsque Théo et Matéo ouvrent un kiosque de limonade, les choses vont de mal en pis. Mais Léo est patient et il a plus d’un tour dans son sac…

Dans une fratrie, il y a toujours le risque qu’un des enfants reçoive moins d’attention. Plus petit, plus discret et surtout n’ayant pas de jumeau identique, Léo ne cherche cependant pas tant l’attention des adultes que celle de ses grands frères avec qui il aimerait jouer. Débrouillard, il décide de travailler pendant l’été pour récolter de l’argent. Tout au long du texte, on se demande bien se qu’il va faire avec ce salaire et en quoi il l’aidera à se rapprocher de ses frères. Sous-estimé par ces derniers, il parviendra tout de même à sortir son épingle du jeu et à faire réaliser à ses frères qu’il compte lui aussi ! La chute est inattendue et la morale de l’histoire est qu’il faut travailler pour accomplir des choses, de manière honnête, et qu’une rivalité saine vaut mieux que le rejet de ses concurrents.

Les trois frères sont non-blancs, tout comme la majorité des personnages secondaires. Cette représentation, très diversifiée, concorde avec celle que l’on retrouve dans les grandes villes occidentales comme Montréal ou Paris.

au boulot léo 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Troy Wilson & Josh Holinaty
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9781443159692
Public cible: 5 à 10 ans
Vous aimerez peut-être: La princesse et le poney, aussi publié chez Scholastic, pour la similarité du ton et des illustrations.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Mes p’tits contes en créole (Éditions Auzou)

Avec cette collection bilingue, les enfants découvrent les contes qui vont les accompagner tout au long de leur vie. Les contes sont exclusivement en créole guadeloupéen et accompagnés d’illustrations colorées. On retrouve toutefois une version bilingue créole – français à la fin, plus condensée et ayant moins d’images. Un lexique (bilingue aussi) donne aussi la définition des mots plus difficiles. La mise en page est réussie et la reliure, solide. 

pouki nou ni on kannal an do an-nouTitre : Pouki nou ni on kannal an do an-nou
Auteur(s) / Illustrateur(s) 
: Jane Etienne & Marcela Calderon
Maison d’édition Éditions Auzou
Année de publication : 2017
ISBN : 9782733855041
Lectorat cible : À partir de 3 ans
Résumé : Petit Jean veut se marier avec la fille du Diable, mais ce dernier ne l’entend pas ainsi. Il demande alors à Petit Jean d’accomplir des épreuves difficiles pour obtenir la main de sa fille. Cette aventure laissera pour toujours une trace dans le dos du valeureux Petit Jean.

 

sétout cétouteTitre : Sétout
Auteur(s) / Illustrateur(s) : Jane Etienne & Louise Forshaw
Maison d’édition Éditions Auzou
Année de publication : 2017
ISBN : 9782733855034
Lectorat cible : À partir de 3 ans
Résumé : Cétout vit avec sa marraine et plein d’autres enfants. Mais un jour, il découvre que sa marraine est en fait la Diablesse. Il va alors faire preuve de courage et d’inventitié pour sauver tous ses compagnons, tout en comptant sur son fidèle ami le requin.

 

Il est tout à fait fantastique de pouvoir lire de livres jeunesse de cette qualité en créole. Non seulement les enfants pourront lire dans leur langue maternelle, mais ils découvriront aussi des contes issus des Antilles. Si le loup est un personnage central au bestiaire de la littérature jeunesse d’origine européenne, c’est plutôt le Diable qui joue le même rôle dans les contes antillais. Effroyable, méchant, stupide ou malhonnête, le Diable est une figure récurrente de la littérature jeunesse créole et a nourri depuis des siècles l’imaginaire de plusieurs peuples.

Dès l’âge de trois ans, n’hésitez pas à faire la lecture de ses livres à vos tout-petits. Puis, ils pourront les lire de manière autonome lorsqu’ils entreront à l’école. Les lecteurs autonomes y trouveront aussi leur compte ! D’ailleurs, de nombreux autres titres existent dans la collection « Mes p’tits contes en créole ». Fortement recommandé ! 🙂

 

Je remercie les éditions Auzou de m’avoir offert ces livres.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Vive les livres !

Vive les livres jane blattPour les enfants, les livres peuvent devenir des maisons, des sièges, des chapeaux, des jardins, des cadeaux. Tantôt amusants, tantôt effrayants, ils se lisent en toutes circonstances, par temps de pluie ou en plein soleil, pour se distraire ou s’endormir.

Des enfants de toutes origines sont représentés dans cet album jeunesse qui montre les livres comme faisant partie du quotidien, au même titre que les jouets ou les objets. Les enfants réaliseront à quel point les livres sont diversifiés, de toute taille, de toutes les couleurs, de toute utilité, même: il y a en effet les livres tabouret, les livres chapeau, les livres chaises, les livres en vitrine, les livres en carton, les livres en cadeau, les livres matelassés, les documentaires, la fiction, etc. Les illustrations, très douces, sont parfois humoristiques. J’ai aimé les références à la littérature : Les Hauts de Hurlevent, Les Trois petits cochons ou Le petit chaperon rouge. Vive les livres ! est un album jeunesse excellent qu’il faut mettre entre toutes les mains. Excellent !

Vive les livres jane blatt 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Jane Blatt & Sarah Massini
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2013
ISBN: 9782070650569
Lectorat cible: 4 à 7 ans
Vous aimerez peut-être: Ah ! Si j’avais un dinosaure, publié chez Actes Sud Junior.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

 

Violette

violette Tania Duprey StehlikViolette, c’est le nom d’une fleur de couleur violette. C’est aussi le nom d’une petite fille. Violette va à l’école avec des enfants de toutes les couleurs. Certains sont rouges, d’autres sont jaunes et quelques-uns sont bleus. Mais Violette est la seule qui soit violette. Quand l’une de ses camarades fait une remarque sur la couleur de sa peau, elle comment à se demander… Pourquoi suis-je Violette ?

Cette histoire se déroule lors de la rentrée scolaire. Le personnage principal, Violette, est très nerveuse à l’idée d’aller à l’école et craint de ne pas pouvoir se faire des amis. Timide, elle fait tout pour passer inaperçue. Sa première journée d’école se passe plutôt bien. Ce n’est qu’au moment où son père vient la chercher à la fin de la journée que Violette est affectée par les commentaires des autres élèves sur la couleur de sa peau. Tous se demandent qui était cet homme bleu venue la chercher. Violette répond fièrement que c’est son père, mais les autres élèves n’en reviennent pas : « Ton père est BLEU? », « Pourquoi est-il bleu et pas toi ? » s’exclament-ils, décontenancés. Violette ne sait pas quoi répondre et s’inquiète à l’idée de retourner à l’école pour y subir de nouvelles moqueries. Et puis, elle ne comprend pas très bien pourquoi elle n’est ni rouge, ni bleue, comme ses parents.

Pour faire accepter son métissage à sa fille, la mère de Violette lui explique qu’en mélangeant du rouge et du bleu, on obtient une jolie couleur violette et que plusieurs personnes dans le monde sont violets, même s’il n’y en a peut-être pas dans la classe de sa fille. Elle conclut en disant à Violette qu’elle ne devrait pas se soucier de ressembler aux autres, qu’il faut être soi-même et que les gens devraient l’aimer pour ce qu’elle est, peu importe sa couleur. Ce message positif résonnera chez les enfants métissés qui eux aussi ont des parents de couleur différente qu’eux. Quelle bonne idée d’avoir fait cette analogie avec les couleurs: les couleurs primaires sont celles des personnes non métissées, alors que les couleurs secondaires sont celles des personnes métissées.

Les illustrations, naïves et aux traits nerveux, éclatent de couleur. On ne voit jamais entièrement les parents de Violette. On aperçoit un bout de bras par-ci, un pied par-là. Sur l’une des pages, une nouvelle amie de Violette partage son repas en lui offrant une pomme. L’enfant à qui j’ai lu ce livre a cru qu’il s’agissait une pomme pourrie et s’est demandé pourquoi on lui offrait des choses vilaines ! C’est fou ce qu’un petit coup de crayon en trop peut changer toute l’interprétation que l’on peu avoir d’une illustration. J’ai trouvé le texte un peu verbeux et long par moment. Certaines pages ont peu de texte alors que d’autres en ont énormément, ce qui mine l’équilibre global du livre dans sa mise en page. Un très bel album malgré tout, qui peut être utile pour entamer une conversation sur l’acceptation de soi.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Tania Duprey Stehlik & Vanja Vuleta Jovanovic
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2010
ISBN: 9781443101745
Public cible: 6 à 9 ans.
Vous aimerez peut-être: Fourchon, un livre pour enfants dont le personnage principal est mi-fourchette, mi-cuillère.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook