2

TOP 5 des contes de Noël et d’hiver

Il ne reste plus que quelques jours avant l’arrivée du Père Noël! La magie du temps des fêtes s’est emparée de la ville toute entière que dame Nature a délicatement recouvert d’un épais tapis de neige… Voici pour vous le top 5 des contes de Noël et d’hiver à lire avec les enfants d’ici le 24 décembre ou encore à offrir en cadeau!

Par Mistikrak! Littérature Jeunesse.

snf0608a-682_1418434a

5. Youpi! Il neige!youpi il neige

Une petite fille regarde par la fenête un jour d’hiver. Il ne neige pas encore. Mais lorsque les premiers flocons tombent du ciel, la petite fille pense déjà à tout ce qu’elle pourra faire en jouant dans la neige. Ce tout petit livre d’une dizaine de page à peine est parfait pour les débutants lecteurs qui seront très fier d’avoir lu ce livre de manière autonome. Parfait pour mettre sous le sapin !

4. Le petit ours polaire qui sauva Noëlpetit ours polaire noel

Lorsque Léo se perd, il découvre le village du père Noël. Là-bas, c’est le désastre et les lutins s’apprêtent à annuler Noël. Sans une minute à perdre pour livrer les cadeaux du monde entier, Léo se lance dans une aventure magique qu’il ne pourra oublier !

3. Bon apétit, Jamela ! bon appétit jamela

C’est bientôt Noël. Maman a acheté un poulet pour préparer un repas de fête. Mais Jamela et le poulet sont devenus d’excellents amis… Voilà une belle histoire signée Niki Daly qui se déroule en Afrique du Sud durant la période des fêtes et qui met en scène une fillette attachante et bien futée.

2. Aubergine et Perdidoperdido

Par un soir d’hiver, Aubergine trouve un chaton perdu. Papou et Mamou acceptent de le garder. Une relation tendre et câline se développe, mais la petite pourra-t-elle adopter Perdido? Aubergine et Perdido est une histoire familiale qui se déroule à Montréal.

1. Jour de neige

Lorsque Peter se réveille ce matin-là, il n’en croit pas ses yeux: tojour de neigeut est blanc dehors, il a neigé! Se précipitant dans le jardin, le petit garçon découvre alors avec émerveillement la magie de cette drôle de matière, moelleuse et froide, la neige. Tout simplement superbe, cet album jeunesse a remporté le prix Cadelcott lors de sa publication en 1963.

0

Bon appétit, Jamela!

bon appétit jamelaC’est bientôt Noël. Maman a acheté un poulet pour préparer un repas de fête. Mais Jamela et le poulet sont devenus d’excellents amis…

Une histoire de Noël sans père Noël, c’est possible! Et Bon appétit, Jamela! est particulièrement géniale. Ce que je déplore dans les histoires de Noël en littérature jeunesse, c’est que la majorité d’entre elles ne racontent que le voyage du vieux barbu habillé en rouge et des cadeaux qu’il faut espérer. Le livre de Niki Daly met plutôt l’accent sur la famille, sur l’être-ensemble, sur l’entraide et l’attachement. Car Noël, c’est aussi passer de bons moments avec les personnes qui nous sont chères. La mère, la grand-mère, les voisines, les copines croisent le chemin de la petite fille comme autant de femmes fortes et colorées qui rythment la vie de quartier et le quotidien de Jamela. Noël, c’est aussi une célébration religieuse. À l’école, Jamela participe à une pièce de théâtre sur la naissance de Jésus.

Le texte comprend quelques mots en langues étrangères (xhosa, zulu, afrikaaner, nguni, swahili), mais ceux-ci sont toujours bien intégrés au récit et leur présence ne mine pas la compréhension. Un glossaire en fin de livre donne la définition de ces mots.

Jamela est une petite fille à laquelle de nombreux enfants pourront s’identifier. Elle joue, découvre le monde, suit bien les règles, même si parfois, les grandes personnes ont des opinions étranges (notamment cette idée saugrenue que de manger un poulet si sympathique et amical!). Je recommande vivement cette histoire, idéale pour attendre Noël.

Auteur(s) : Niki Daly
Maison d’édition: Gautier-Languereau
Année de publication: 2001
ISBN: 2013908725
Public cible: À partir de 5 ans

Vous aimerez peut-être: Du même auteur, il y a Pas si vite, Songololo.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Pense aux jours heureux

pense aux jours heureuxPense aux jours heureux… Ludovic se répète les paroles de cette belle chanson pour se consoler. Il pense à Fatouma, aux jours heureux quand ils étaient assis côte à côte à l’école et que tous les enfants parlaient d’eux en disant « Oh, les amoureux… ». Ils aimaient être ensemble, jusqu’à ce que tout bascule…

Mon avis

Ce petit roman de 64 pages raconte l’amitié entre un garçon et une fille de CM1. Ludovic aime beaucoup Fatouma, peut-être même plus que comme une amie, et Fatoume l’apprécie aussi beaucoup. Les chapitres, très courts, laissent peu de place au développement des personnages. Le récit se déroule sur une longue période – presque qu’un an – et tout se passe très vite. Fatouma vient du Sénégal et son origine ethnique est centrale au récit, alors que celle de Ludovic est tue. Le personnage de Ludovic est donc présenté comme allant de soi et comme étant universel, alors que le personnage de Fatouma est présentée comme s’il constituait une variation qui doit être justifiée. Or, la mention du pays d’origine de cette dernière – le Sénégal – et les illustrations montrent bien que Ludovic est blanc alors que Fatouma est noire. Ainsi, « L’Autre » est encore une fois un personnage noir, d’autant plus que ce personnage est réduit à son origine ethnique. Dommage. En somme, l’histoire est intéressante, mais manque de consistance. Extrait:

Je connais Fatouma depuis le CE1. Je ne l’ai pas aimée tout de suite. JE ne l’ai pas remarquée, au début. Dans notre école, des enfants noirs comme elle, il y en a d’autres, mais ce n’est pas la question. Je ne lui ai pas prêté attention parce que c’Est une fille timide. Pas exactement timide: discrète, plutôt. La différence? Une fille timide, on remarque sa timidité. Une fille discrète, on ne remarque rien, elle se laisse oublier. Les filles timides finissent par devenir pénible, elles font des manières, et on n’a plus envie de leur parler, alors que les filles discrètes, il y a comme un mystère en elles, qui donne envie de mieux les connaître. (p.11-12)

Auteur(s) / illustrateur(s) : Guy Jimenes
Maison d’édition: Oskar poche
Année de publication: 2011
ISBN: 9782350006727
Public cible: 7 à 11 ans.
Vous aimerez peut-être: Deux copines ont disparu, un roman qui raconte l’histoire d’une jeune fille qui doit quitter la France car elle a été mariée à un inconnu dans son pays d’origine.

Pour d’autres suggestions de lecture, suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Le petit ours polaire qui sauva Noël

Lpetit ours polaire noelorsque Léo se perd, il découvre le village du père Noël. Là-bas, c’est le désastre et les lutins s’apprêtent à annuler Noël. Sans une minute à perdre pour livrer les cadeaux du monde entier, Léo se lance dans une aventure magique qu’il ne pourra oublier !

Cette histoire est rigolotte. Le texte est ponctué de questions « Sans chemin à suivre, arrivera-t-il à rentrer chez lui comme un grand? » qui garde le lecteur en haleine, impatient de connaître la suite. Les illustrations sont très vives et belles. La technique utilisée par l’illustratrice, faite de crayon et de collages, donne du relief aux images. La couverture est en outre parsemée de brillants. Il y a dans l’histoire un lutin noir, qui n’a pas spécialement un rôle majeur, mais qui, par sa présence, contribue à rendre visible une négritude souvent absente en littérature jeunesse. J’ai trouvé ce livre à 7$ dans une librairie indépendante. Pas de raison de ne pas l’acheter pour le lire en attendant Noël! 🙂

Auteur(s) / illustrateur(s) : Fiona Boon & Clare Fennell
Maison d’édition: Éditions Coup d’oeil
Année de publication: 2015
ISBN: 9782897315276
Public cible: 3 à 5 ans

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Under the Christmas Tree

under the xmas treeKindergarten-Grade 4-Grimes and Nelson are ideal collaborators for this celebration of the sights, sounds, and feelings of Christmas from a child’s point of view. Twenty-three poems take readers through the season, focusing on the life of an urban African-American family. The selections capture the excitement and wonder (« Slightly giddy/And primed/For miracles ») as well as humor (« Christmas-His cradle/Is empty. Did He grow up?/Is He Santa now? ») and wisdom.

Impatiently waiting for Christmas with your little ones? Why not read one or two poems of this book each day before bedtime? This book is currently out of print. Find it at you local library!

Author(s) / illustrator(s) : Nikki Grimes & Kadir Nelson
Publisher: HarperCollins Publishers
Publication date: 2002
ISBN: 0688159990
Target audience: 4 to 8 years old

Learn more about African-American author Nikki Grimes

nikki grimes

* Award: Society of Illustrators Silver Medal (United States)

Did you read this book to a child? Share your experience in the comments!

0

Aïxa: Châteaux de sable

aixa sableAïxa vit heureuse dans son pays de soleil jusqu’au jour où elle doit le quitter pour des raisons qui lui sont difficile à comprendre. À son arrivée, trois semaines avant la Noël, elle est émerveillée par les milliers de sapins aux lumières scintillantes et de toutes les couleurs.

Fille d’un père noir et d’une mère blanche, la petite fille vit dans les caraïbes où elle écoule naïvement des jours ensoleillés entre l’école, le jeu, la vie de famille et les fêtes locales. Le livre début tel un album photo où la narratrice nous décrit les personnes photographiées, leur relation avec elle et ce que ce souvenir évoque chez elle. Toutefois, le récit se détache rapidement de cette formule lorsque les illustrations deviennent soudainement un accompagnement au texte, tel un conte. Ce changement de ton rend la lecture confuse.Les illustrations, douces et naïvement disproportionnées, fait tout de même échos de manière assez juste au texte à la première personne.

Le pays d’origine d’Aïxa n’est pas nommé. Martinique? Guadeloupe? Il ne s’agit pas d’Haïti puisque les quelques passages créoles ne sont pas de créole haïtien. Certaines coutumes, célébrations, évènements climatiques et conflits politiques dont il est question dans le livre existent toutefois dans plusieurs pays de la région (faire les courses au marché, les Tontons Macoutes, la plage, les cyclones, commencer les contes par « Krik! » / « Krak! », le kombit/koumbit/communauté, les palmiers, les longues soirées éclairées à la lampe à l’huile, etc.) De plus, la manière dont est abordé le thème de l’immigration est tout à fait juste.

Ce livre m’a rappelé ceux que mon père me lisait étant enfant. Voilà un beau livre malgré tout, que l’on peut lire à un enfant ou qu’un enfant peut lire seul. À découvrir!

 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Florence Bolté & Mentalo
Maison d’édition: Pirouli
Année de publication: 2000
ISBN: 2922754006
Public cible: 4 à 9 ans
Vous aimerez peut-être: Amé et les bons bonbons, un livre sur l’immigration.

Découvrez l’auteure canadienne Florence Bolté

florence bolté

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Zékéyé fête Noël

zékéyé noëlLes esprits d’un petit village africain sont fâchés. Un drôle de bonhomme rouge est arrivé dans leur région et ils le prennent pour un rival. Heureusement, Zékéyé et le sorcier sont là pour aider celui qui n’est rien d’autre, en fait, que le Père Noël! À eux trois, ils vont trouver une façon très ingénieuse d’apaiser la colère des esprits.

Trop souvent, les personnages africains dans les livres pour enfants sont représentés à moitié nus, vivant dans un village près/dans la savane, ayant des croyances « étranges », voires « magiques » (les thèmes de la sorcellerie, des esprits et des génies reviennent souvent). Cette mise en commun arbitraire d’éléments stéréotypés réduit les personnages africains à l’exotisme. Et comme la vaste majorité des livres pour enfants mettant en scène des personnages noirs sont « africains » par défaut, cette représentation réductrice ignorant la diversité des peuples noirs fini par heurter les communautés de descendance afro-caribéenne.

J’ai trouvé le ton paternaliste; là encore, une personne blanche débarque pour illuminer un groupe de personnes noires de son savoir (dans ce cas-ci: sur les origines de la fête de Noël). Dans l’histoire, ceux qui connaissent l’histoire du 24 décembre sont blancs et ceux qui ne la connaissent pas – oh, sacrilège! – sont noirs. Du coup, je ne me suis pas du tout identifiée aux personnages de l’histoire. Noël, je connais, bien sûr, mais je ne suis pas blanche! Je suis noire, mais mon expérience du 24 décembre n’a rien à voir avec celle de Zékéyé et des membres de son village. J’ai horreur lorsque les albums jeunesse présentent Noirs et Blancs de manière si diamétralement opposée. En tant que personne noire occidentale, je ne m’y reconnais pas du tout. Et quel message envoie ce genre de représentation aux enfants, très sensibles au monde illustré et qui n’ont pas le recul pour se dire « bah, c’est juste une histoire parmi tant d’autres »?

Point positif: Même si on met de l’avant que Zékéyé est africain, on mentionne tout de même son origine Bamiléké (Cameroun). Au final, je suis assez ambivalente face à cet album. Lu seul, il ne pose pas vraiment problème. Malgré quelques faux pas, le livre est réussi. Zékéyé est un petit garçon vraiment sympathique, les illustrations sont attrayantes, le texte est dynamique et la mise en page agréable. Le problème surgit lorsque 1) trop de livres véhiculent les mêmes tropes et stéréotypes sur les africains et les noirs, 2) trop peu de livres donnent à voir une africanité ou une négritude différente (à ce sujet, voir les dangers de l’histoire unique de Chimamanda Ngozi Adichie). À vous de juger.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Nathalie Dieterlé
Maison d’édition: Éditions Hachette Jeunesse
Année de publication: 2003
ISBN: 9782012245143
Public cible: 4 à 7 ans

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!