0

Frères

JFrères Kwame Alexander.jpgosh et Jordan sont jumeaux, tous les deux stars de leur équipe de basketball. Guidés par leur père, grand joueur retraité surnommé « Le Boss », les deux frères sont inséparables, dans la vie comme sur le terrain. À mi-chemin entre le slam et le vers libre, Frères, est un texte magnifique qui utilise avec finesse les règles du basket pour dire l’importance de la famille, de l’amour et du libre arbitre.

Une fois qu’on s’est habitué à la traduction française très européenne, ce roman pour adolescents signé Kwame Alexander ne peut que nous charmer.

Josh, le narrateur, énumère en page 22 ce qu’il aime de ses cheveux qu’il porte en dreadlocks. Je ne le dirai jamais assez, mais les cheveux ont une importance capitale pour les personnes afro-descendantes. Pour Josh, ses locks sont des ailes, façonnées mèches par mèches, et constituent une partie intégrante de sa personne. J’ai trouvé cela puissant.

Mes dreads : 5 raisons

5. Certains de mes rappeurs préférés en ont:
Lil Wayne, 2 Chainz et Wale.

4. Elles me donnent l’impression
d’être un roi.

3. Personne d’autre sinon
n’en a dans l’équipe, et

2. ça aide les joueurs à nous
distinguer, moi et JB.

Mais
la vraie raison, c’est que

1. un jour j’ai vu la
vidéo de papa
qui dunk par-dessus
un pivot croate de deux mètres douze
dans l’émission Les meilleurs dunks de tous les temps…
Il décolle — ses longs
cheveux torsadés se déploient
comme des ailes
qui le portent très haut
plus haut
que le cercle.

J’ai su ce jour-là
qu’à moi aussi il me faudrait
des ailes pour m’envoler

Au niveau de la représentation, on a ici deux garçons noirs américains qui jouent au basketball et qui se passionnent pour ce sport. Leur père est présent dans leur vie et s’occupe des tâches ménagères, tandis que leur mère est directrice adjointe de l’école secondaire où ils étudient. Leurs parents s’aiment et se respectent. Ils sont studieux. Josh récolte des A+ en cours d’anglais et rêve d’étudier à l’Université Duke. Premier de classe, il fait aussi du bénévolat à la bibliothèque. Leur mère leur répète sans cesse l’importance des études et les force à livre un livre chaque soir. Ces garçons ce permettent de pleurer lors des moments difficiles et c’est normalisé dans l’histoire. Josh et Jordan grandissent et prennent en maturité au fur et à mesure que le récit avance: Le terrain de basketball est pour eux un terrain d’apprentissage du sport, oui, mais aussi de la vie. Et malgré une rivalité dans la fratrie, Josh et Jordan ont une relation saine. Leur réactions opposées face à la maladie de leur père et l’histoire d’amour de Jordan avec une fille de l’école les éloignera au début, mais finira par les rapprocher.

Le texte en vers libre, déstabilisant au départ, se révèle être une manière fabuleuse de raconter cette histoire. Cette poésie se prête tout aussi bien aux matchs de basketball endiablés qu’aux conflits entre frères. L’auteur a choisi d’inclure une série de règles léguées par leur père qui, plutôt que d’alourdir le récit, lui profère sagesse et  profondeur.

Règle no 3

Ne laissez jamais personne
baisser le panier pour vous.
Les attentes des autres
dépendent de leurs propres limites.
Le ciel, voilà votre limite, mes garçons.
Visez toujours
le soleil
et c’est vous qui brillerez.

Les chutes à la fin des chapitres nous donnent le goût de continuer notre lecture. Difficile de poser ce livre ! Ce roman est excellent et plaira tant aux adolescents récalcitrants qu’aux mordus de lecture. Fortement recommandé !

* Newbery Medal

* Prix Coretta Scott King

Coup de cœur !

Kwame Alexander est un auteur noir américain.

Kwame alexander

Auteur(s) / illustrateur(s) : Kwame Alexander
Maison d’édition: Albin Michel Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9782226328502
Public cible: Ados
Vous aimerez peut-être: Les Boondocks: Parce que je sais que tu ne lis pas le journal.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Publicités
0

Quelle tête !

quelle tête robert munschAshley adore ses beaux cheveux, mais il faut une ÉTERNITÉ pour les tresser. Peut-être que sa grand-mère pourra l’aider…

Vous le savez, j’adore Robert Munsch. Ses histoires sont inventives, originales, drôles, tordantes, superbement illustrées et un plaisir à lire et à relire. Il offre toujours une représentation positive de personnes racisées et ça me plait. Je vous le dit, l’un de mes objectifs de vie est d’avoir la totalité des albums de Robert Munsch !! 🙂 Dans Quelle tête!, on découvre l’histoire d’une petite fille noire, Ashley, qui, comme bien des petites filles noires dans la vraie vie, doit tresser ses cheveux pour les garder beaux et en santé, contrairement aux petites filles blanches, autochtones ou asiatiques qui peuvent sans trop de problèmes laisser leurs cheveux détachés 24h sur 24h. Il faut savoir que les cheveux dans la communauté noire, c’est politique, c’est communautaire, c’est identitaire, c’est historique, c’est social. Bref, c’est sacré. Et même si j’adore Robert Munsch, je me suis dit en voyant ce livre écrit par un homme blanc de classe moyenne « Isshhhh… J’espère que ce sera une représentation correcte et qu’il ne sera pas à côté de la track. » Eh bien non. Robert Munsch a encore réussi à nous offrir un album fantastique avec des péripéties loufoques et une finale savoureuse. YAY !!!

Au début de l’histoire, Ashley a les cheveux pleins de nœuds, si bien qu’un oiseau y a fait son nid ! C’est le moment de démêler tout ça et de se « tresser la tête » comme on dit chez moi. Deux heures plus tard, la voilà toute jolie, des billes blanches au bout de ses tresses et le sourire jusqu’aux oreilles. Mais Ashley n’est pas contente de devoir passer autant de temps entre les genoux de sa mère pour se faire coiffer. Avec la complicité de sa grand-mère, elle entreprend de tresser les cheveux de la mère d’Ashley ! Trois heures plus tard, la maman d’Ashley est aussi toute jolie avec des tresses. Mais la maman d’Ashley est mécontente que cela ait pris autant de temps (3 heures!). C’est le tour de… la maîtresse d’école qui passait par là ! Elle aussi se fera tresser les cheveux (cela prendra 6 heures) ! Et vous savez quoi ? Même le chat de compagnie d’Ashley décide de tresser les poils du chien de la famille. Le chat est HI-LA-RANT, caché à toutes les pages, en trait d’élaborer son plan machiavélique comme seuls les chats savent le faire. Bref, vous l’aurez compris, on est dans du Robert Munsch classique et on adore !!! Il parvient à dédramatiser une routine bien familière aux familles noires: le soin des cheveux crépus. Un tour de force.

Ai-je besoin de mentionner que vous devez absolument vous procurer ce livre pour votre bibliothèque personnelle ? Cliquez vite sur le bouton acheter ci-dessous et il vous sera envoyé par la poste. 😉

quelle tête robert munsch 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Robert Munsch
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2016
ISBN: 9781443157407
Public cible: 4 à 9 ans

Vous aimerez peut-être: Du même auteur canadien, il y a l’excellent La magicienne ou le fantastique Maquillage à gogo ! 🙂

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

Ti Sweety à la Barbade

Ti sweety à la barbadeCe premier livre de la série Ti Sweety, raconte comment Ti Sweety rejoint son ami Barbadien, Ti Coco, sur l’île de la Barbade, pour y vivre des aventures amusantes et découvrir la culture anglophone de l’île, tout en parlant anglais.

Ce livre constitue une belle découverte pour moi. Des livres pour apprendre l’anglais aux enfants, bien sûr, j’en ai vu passer plusieurs. Mais Ti Sweety a quelque chose de tout à fait original et nouveau: Elle est une petite antillaise et apprend l’anglais en visitant les îles anglophones des Caraïbes. Cette idée me paraît extraordinaire et je salue l’auteur d’y avoir pensé et d’avoir créé tout un univers autour de Ti Sweety. La fillette est curieuse, enthousiaste et avide d’apprendre. Sa négritude est tout à fait normalisée, telle qu’elle l’est dans les Antilles. J’ai hâte de connaître la suite de ses aventures et de découvrir avec elle, sa famille et ses amis les prochaines îles qu’elle visitera !

Les illustrations de Tony Vivien captent bien les paysages de la Barbade. Pour y avoir été l’hiver dernier, Bridgetown (la capitale) est exactement telle qu’il l’a dessinée! C’était merveilleux de reconnaître aussi aisément des endroits réels. Avec un très jeune enfant de 3 à 4 ans, commencez par observer ensemble les images et jouer à « pointer et nommer » dans les deux langues. Lorsque l’enfant sera plus grand, vous pourrez lire ensemble les mots et compléter les jeux à la fin de l’album.

Malgré quelques coquilles au niveau de la syntaxe et de la ponctuation, ce livre aura une place de choix dans votre bibliothèque personnelle: Lire, s’amuser et apprendre, c’est facile avec Ti Sweety !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques idées d’activités à faire avec Ti Sweety en famille:

  • Visitez Bridgetow, et marchez là où Ti Sweety a fait le marché et a fait un tour de voiture.
  • Repérez La Barbade sur une carte et colorez le drapeau barbadien.
  • Comme Ti Sweety, utilisez des étiquettes pour identifier les objets du quotidien à la maison. C’est facile et amusant à faire, et cela encouragera vos enfants à lire et à se rappeler des mots en anglais !
  • Encouragez votre enfant à utiliser de jolies couleurs pour colorier le carnet de coloriage des images de l’histoire à la fin de l’album.
  • Complétez avec votre enfant les mots à trous dans la section jeux de l’album. Vous pouvez également inventer de nouveaux mots à trous sur les îles des caraïbes.
  • Utilisez la liste des pays anglophones et identifiez-les sur une carte. Faites la même chose pour les pays anglophones. Et, pourquoi pas, utilisez une couleur différente pour chaque langue afin de créer une carte linguistique visuelle !
  • Cuisinez le gâteau barbadien au maïs, raisins secs et cerises locales comme le fait la grand-mère de Ti Coco dans l’histoire.
  • Téléchargez en ligne le fichier audio d’accompagnement pour faciliter l’apprentissage des passages en anglais.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Audrey Jason & Tony VivienBouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9781387347957
Public cible: 3 à 10 ans

Audrey Jason est une auteure guadeloupéenne.

audrey jason ti sweety

Tony Vivien est un illustrateur guadeloupéen. 

tony-vivien.png

Je remercie l’auteure Audrey Jason de m’avoir offert ce livre.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

Peter le chat debout

Peter le chat deboutUn matin, Phil trouve une boîte sur le pas de sa porte. Intrigué, il s’empresse de l’ouvrir. Aussitôt, le chat noir et blanc qui est à l’intérieur se dresse sur ses pattes arrière. Phil est étonné, mais ce chat debout lui réserve bien d’autres surprises. À la fois maladroit et rempli de prouesses, Peter saura faire rire et charmer les gens qui, d’ordinaire, ne supportent pas les chats !

Le voisin, un garçon noir, sonne à la porte du personnage principal pour l’inviter à jouer. Les deux garçons rencontrent alors un chat curieux qui se tient sur deux pattes. Nadine Robert nous offre avec ce livre jeunesse un texte drôle, répétitif où chaque mot compte, et aux péripéties inattendues que les tout-petits adoreront ! Peter, ce chat debout, nous rappelle qu’il ne faut pas se laisser influencer par les stéréotypes et qu’il faut être libre d’être simplement soi-même. Dans la tête d’un enfant (et des adultes aussi!), un chat, ça se tient à quatre pattes. Eh bien, pas Peter. Et il est un chat ! Ce livre est aussi approprié aux enfants qui commencent à lire (6-8 ans). Plaisir garanti !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Nadine Robert & Jean Jullien Bouton acheter petit
Maison d’édition: Comme des géants
Année de publication: 2017
ISBN: 9782924332320
Public cible: 3 à 8 ans
Vous aimerez peut-être: À la recherche d’un autre livre humoristique pour les enfant de 3 à 5 ans ? Essayez Le machin. Vous aimez les livres de chats? Vous devez absolument lire Aubergine et Perdido !

peter le chat debout 2

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

2

Les petits héros

Les petits héros 2Chaque jour, les enfants sont courageux à leur façon. Ce sont de vrais petits héros! Ils sont courageux chaque fois qu’ils accomplissent quelque chose de grand, bien qu’ils soient petits. Ils sont courageux quand ils regardent s’il y a un monstre sous leur lit, juste au cas. Ils sont courageux quand ils doivent passer du temps à l’hôpital. Car être courageux, ce n’est pas que pour les superhéros…

Ce texte touchant invite les enfants à faire preuve de courage au quotidien. Parmi les exemples magnifiquement illustrés par Joanne Lew-Vriethoff, il y a une jeune fille métisse qui affronte un vétéran aux échecs, un garçon qui vérifie qu’il n’y a pas de monstre sous le lit pour son petit frère, un enfant en fauteuil roulant qui participe à une course à pied, un jeune garçon noir qui sauve un chat coincé dans un arbre, un enfant malade qui se bat contre le cancer, un enfant handicapé qui tient tête à une intimidatrice pour prendre la défense à un camarade de classe et un violoniste noir qui s’apprête à monter sur scène. Ce livre d’images est approprié à une lecture à voix haute, ou encore aux enfants de première ou deuxième année du primaire en apprentissage de la lecture. Cela dit, les enfants plus vieux y trouveront aussi leur bonheur. Tout simplement beau et touchant. À lire au plus vite !

Les petits héros

Auteur(s) / illustrateur(s) : Stacy McAnulty & Joanne Lew-Vriethoff
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9781443165730
Public cible: 6 à 9 ans

Vous aimerez peut-être: Les jolies filles, aussi publié chez Scholastic des mêmes auteurs.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

Le collectionneur de mots

collectionneur de motsJérôme collectionne des mots… des mots courts et doux… des mots qui sonnent comme une mélodie… des mots merveilleux à prononcer !

Scholastic est probablement une de mes maisons d’édition jeunesse préférée. Ici, non seulement le personnage principal est noir, mais plusieurs personnages secondaires sont noirs également, comme la dame qui collectionne les roches, ou une fillette qui collectionne les bestioles, ou encore la jeune fille qui collectionne les bandes dessinées (d’ailleurs, elle lit une BD qui s’intitule Super fille et dont l’héroïne est aussi noire !) Le fait d’avoir choisi de faire de Jérôme un garçon noir est puissant. D’autant plus que c’est un garçon qui adore lire ! Trop souvent, les garçons noirs sont représentés de manière négative dans les médias. Une étude stipule que les garçons noirs sont perçus comme étant plus vieux que leur âge et moins innocents que les enfants blancs du même âge.

Ce livre peut être lu et relu plusieurs fois sans s’en tanner. Les enfants pourront lire les mots de Jérôme et en découvrir le sens au fur et à mesure, même s’ils ont déjà lu l’histoire. Car certains mots risquent d’être nouveaux pour eux : Mœurs, onyx, curcuma, infinitésimal ou molécule. D’autres seront familiers : lumière, paix, câlins, merci ou miel.

Monter une animation autour de cet album

En animation, j’aime bien utiliser ce genre d’album auprès des 6 à 8 ans. Je leur lis l’histoire et je les invite à venir lire les mots que Jérôme a inscrits sur ses petits bouts de papier jaune au fur et à mesure. Cela transforme l’heure du conte en moment de partage et de découverte. Généralement, les enfants lèvent la main bien haut pour que je les choisisse et sont très fiers de montrer qu’ils savent lire et sont enthousiastes à l’idée de participer à l’heure du conte. Voilà quatre idées pour monter une animation autour de cet album :

  1. Sélectionnez une trentaine de livres parmi lesquels les enfants pourront en choisir un ou deux. Demandez-leur d’y trouver des mots qui les interpellent et de les transcrire sur des petits papiers jaunes que vous aurez préalablement découpés. Vous pouvez ensuite confectionner une muraille pour décorer votre classe ou votre bibliothèque.
  2. En classe, vous pouvez lire Le collectionneur de mots en début d’année et faire écrire tous les mots nouveaux rencontrés par vos élèves dans un livre blanc spécialement prévu à cet effet. Prenez le temps de former des hypothèses avec vos élèves sur ce que pourraient bien vouloir dire ces mots et de chercher avec eux la définition. En fin d’année (ou avant les vacances d’hiver), ouvrez et explorez votre livre blanc avec vos élèves pour constater à quel point ils ont appris de nombreux mots nouveaux.
  3. Cachez un mot chaque jour quelque part dans votre classe, ou encore plusieurs mots dans votre salle d’animation en bibliothèque, et les enfants devront (chaque jour ou lors d’une seule animation) trouver le mot caché. Lorsque le ou les mots sont trouvés, déposez-les dans un bocal qui, une fois rempli, pourra être vidé dans la cours d’école (ou le stationnement, ou le parc…) comme à la fin de l’album Le collectionneur de mots.
  4. Bricolez un cahier comme celui de Jérôme et demandez aux enfants de consulter un dictionnaire ou un livre ou y trouver une dizaine de mots à recopier dans leur cahier. Une fois que les enfants ont tous leurs mots, demandez-leur de créer un poème ou une phrase avec ceux-ci.

Bref, les possibilités sont nombreuses ! Et vous, avez-vous utilisé cet album en classe ou en bibliothèque ? Quelle a été votre animation ?

Coup de cœur !

collectionneur de mots 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Peter H. Reynolds
Maison d’édition: Scholastic
Année de publication: 2018
ISBN: 9781443168588
Public cible: 5 à 9 ans.

Vous aimerez peut-être: Lauren McGill’s Pickle Museum, un album jeunesse sur une petite fille noire qui collectionne les cornichons (en anglais).

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

TOP 5 des livres jeunesse pour souligner la rentrée scolaire

Ça y est, le compte à rebours a commencé! Les vacances d’été sont sur le point de se terminer et plus que quelques jours avant la rentrée scolaire. Certains enfants sont nerveux ou anxieux, d’autres sont impatients ou curieux, d’autres encore sont heureux ou indifférents… Que ce soit l’entrée à la maternelle, à l’école primaire, au cours moyen ou à la petite école, entamer une nouvelle année scolaire n’est jamais banale dans la vie d’un enfant ! Voici le top 5 des livres à lire en attendant la fin août.

Par Mistikrak! Littérature Jeunesse.

Child-getting-on-School-bus

5. Mon premier jour d’école, de Jane Godwin & Anna Walker premier jour d'école

C’est la rentrée ! Tim, Anna, Fatou, Julien et Pauline vont à l’école pour la première fois. Pour eux, c’est une véritable aventure qui démarre ! On y suit 21 enfants d’une classe de maternelle, dont Fatou, Ali, Jiao, Noé et Émilie.

4. Jamaica and the substitute teacher, by Junita Havill and Anne Sibley O’Brienjamaica teacher

Jamaica likes the substitute teacher, Mrs. Duval, right away. So when there’s a spelling test, of course Jamaica wants to please her by spelling all the words right. But this time something goes wrong and Jamaica has to make an important decision. . . . What will Mrs. Duval think of her now? Although the book was published more than 15 years ago, it does not really show and can easily be read to today’s children. Highly recommended.solani endormie

3. Solani s’est endormie, de Carole Muloin

Solani arrive dans une nouvelle école et ne connait pas encore tous ses nombres. Il est très important de bien les connaître, au risque de se perdre en prenant le mauvais numéro d’autobus! Un livre à lire tout seul dès l’âge de 6 ans.

2. Une grande fleur, d’Yves Pinguilly & Maja Seredagrande fleur

Chaque matin, Knosazana et son ami Dylan, sur le chemin de l’école, rencontrent une Grande Fleur curieuse qui penche la tête par-dessus la clôture. Elle veut voir ce qui se passe dans la rue! Après leur longue journée en classe, le soir quand Nkosazana et Dylan rentrent chez eux, la Grande Fleur fatiguée tourne la tête de l’autre côté. Du côté où s’en va le soleil…

1. Tibili, le petit garçon qui ne voulait pas aller à l’école, de Marie Léonard et Andrée Prigenttibili

Tibili est un petit garçon africain de six ans qui passe ses journées à rire. Lorsque sa maman parle d’école, c’est la catastrophe! Tibili ne veut pas y aller… Un beau récit bien ficellé se déroulant en Afrique et regorgeant de références à la vie sur ce continent. Enseignants, ce livre peut être utilisé en classe!

Bouton acheter petit

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook