La grande aventure de Concombre [Tome 1] : Le Royaume du Donut

grande aventure de concombre royaume du donutPour échapper à la maléfique reine Cordélia et à sa soif de domination, les sept royaumes du Monde des Rêves ont besoin d’un héros chevaleresque. Ils devront pourtant se satisfaire de Concombre, un apprenti-magicien qui n’a aucune envie de quitter l’école! Avec sa sœur Amande, bien plus héroïque que lui, le voilà parti en quête d’une épée aux pouvoirs fabuleux… Mais deux petits lapins peuvent-ils vraiment sauver le monde?

J’ai tellement ri en lisant cette bande dessinée que j’en ai eu des crampes ! L’humour de Gigi D.G. est efficace et percutant; deux ou trois cases lui suffisent pour créer un gag. Elle n’hésite pas non plus à se moquer un peu de ses propres personnages et j’ai adoré cette ouverture créative. Le monde dans lequel Concombre évolue est bien monté, riche et j’attend de savoir son emplacement réel afin d’y passer mes prochaines vacances ! 😉 J’ai aimé que Concombre soit un garçon tendre; je ne vois pas souvent ce genre de représentation en littérature jeunesse et c’est vachement rafraîchissant (pour les intéressés, il y a Bichon que j’ai bien aimé, mais qui ne fera pas l’objet d’un article sur ce blog car il n’y a aucun personnage noir significatif dans la série). Concombre n’aime pas se battre et ne souhaite qu’une chose: retourner à l’école pour étudier longuement. Sa soeur Amande, au contraire, aspire à devenir chevalier et voudrait sauver le monde. Et se propose même pour mener la quête attribuée à son frère réticent, mais tout dans l’histoire l’en empêche. L’auteur joue beaucoup avec les conventions narratives pour mieux les détruire (un super-vilain en réalité ridiculement facile à combattre, mais que le héros aura du mal à arrêter simplement pour étoffer une intrigue, une fille qui a toutes les qualités pour sauver le monde mais qui ne le fera pas… parce que c’est une fille, un méchant qui s’avère être aussi doux qu’un ours en peluche, etc.) J’ai adoré le second degré. L’auteure est afro-américaine, mais aucun personnage n’est noir dans le livre. C’est dommage, car compte tenu qu’il s’agit d’animaux anthropomorphisés, il y aurait eu lieu d’inclure un peu plus de diversité raciale. Cela dit, ce choix lui revient et cela n’enlève rien au fait que sa BD est tout à fait géniale !

Il y a de l’aventure, il y a de l’humour, il y a du mystère… et il y a des pâtisseries ! À mettre entre toutes les mains ! Parents, lisez-donc cette bande dessinée avec votre enfant; elle vous plaira à vous aussi !

 

Coup de cœur !

grande aventure concombre 2

Gigi D.G. est une auteure américaine. 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Gigi D.G.
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782075104333
Lectorat cible: À partir de 8 ans
Vous aimerez peut-être: Le garçon sorcière, une bande dessinée où règne la magie et où l’on déconstruit les stéréotypes de genre.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict logo facebook

Publicités

Elle a persisté autour du monde

elle a persisté autour du monde 13 femmes qui ont changé l'histoirePartout sur la planète, les femmes aspirent à se rendre jusqu’au bout de leurs rêves. Depuis longtemps, elles prennent la parole, se tiennent debout et luttent pour ce qui est juste. Et ce, même si certains affirment qu’elles devraient plutôt se taire. L’auteure Chelsea Clinton présente un groupe de 13 femmes incroyables qui ont changé le cours de l’Histoire : Marie Curie, Sor Juana Ines de la Cruz, Viola Desmond, Sissi Lima do Amor, Leymah Gbowee, Caroline Herschel, Wangari Maathai, Aisha Rateb, J.K. Rowling, Kate Sheppard, Yuan Yuan Tan, Mary Verghese et Malala Yousafzai.

Ce livre est vraiment fantastique ! On y retrouve des personnalités connues et souvent présentées dans les livres jeunesse, telles que Marie Curie ou Wangari Maathai. Mais on y découvre aussi des personnalités moins connues, issues de divers domaines: les sciences, les arts, les sports ou de la politique. Chaque double page s’intéresse dont à une personne et l’accent est mis sur leur détermination à abolir les barrières et à repousser le statu quo. Plusieurs femmes noirs sont représentées: Viola Desmond qui a refusé de laisser sa place dans la section réservée aux blancs d’un cinéma canadien, Wangari Maathai qui a planté des millions d’arbres et Leymah Gbowee qui a travaillé pour la paix en Afrique. Au début du livre, ont voit également une petite fille noire qui lit à la bibliothèque et qui s’éveille au courage de tes ses femmes. Un très bon livre !

Elle a persisté autour du monde 2Elle a persisté autour du monde 3Elle a persisté autour du monde 4Elle a persisté autour du monde 5

Auteur(s) / illustrateur(s) : Chelsea Clinton & Alexandra Boiger
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2019
ISBN: 9781443173766
Lectorat cible: 6 à 11 ans.

Vous aimerez peut-être: Ces femmes incroyables qui ont changé le monde, écrit par Kate Pankhurst, ou encore Histoires du soir pour filles rebelles, écrit par Elena Favilli & Francesca Cavallo.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Le chocolat

le chocolat ricochetUne invitation à découvrir le chocolat, de la culture des cacaoyers à ses différentes formes de dégustation en passant par sa fabrication industrielle ou artisanale, ainsi que son histoire et ses caractéristiques nutritives.

Voici le deuxième titre de la collection « Je sais ce que je mange » des éditions Ricochet que je lis. On y retrouve la même qualité à laquelle on nous a habitués et on en apprend beaucoup sur le chocolat, sur ses utilisations dans diverses traditions culinaires mondiales (par exemple le mole du repas traditionnel mexicain et le xocoatl des premières nations sud américaines). On apprend aussi les difficultés à cultiver (à la main!) le cacaoyer, les quatre principales variété de cacao et le faible rendement en fruits de cet arbre fragile. Les jeunes lecteurs se familiariseront avec des concepts tels que le commerce équitable, la pauvreté des cultivateurs, l’écabossage, la torréfaction des fèves, le conchage, la production mondiale de chocolat et les chocolateries. On retrouve en fin d’ouvrage une section infographique dont le texte est en lettres attachées. Voilà un très bon livre que je recommande sans hésitation !

chocolat éditions ricochet 3

Je remercie les éditions Ricochet de m’avoir offert ce livre. 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Sandrine Dumas Roy & Nicolas Gouny
Maison d’édition: Les éditions du RicochetBouton acheter petit
Année de publication: 2019
ISBN: 9782352632092
Public cible: À partir de 8 ans

Vous aimerez peut-être Dans la même collection, il y a Les bananes.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Comment la mort est revenue à la vie

Comment la mort est revenue à la vieAu tout début du monde, la Mort se tenait à l’écart des vivants et les hommes ne mouraient jamais. Jusqu’au jour où l’araignée Anansi la met dans une colère épouvantable…

La Mort est représentée par une femme blanche aux cheveux blonds. Bien qu’il s’agisse d’un conte Ashanti, aucun personnage n’est à proprement parlé noir; ce sont plutôt les animaux qui volent la vedette. La légende qui nous est racontée est sombre, le texte est parfois complexe et les illustrations singulières mélangent horreur et naïveté. Les petits auront du mal à aborder et comprendre cet album; je suggère une lecture accompagnée auprès des enfants de 8 ans et plus.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Muriel Bloch & Atak
Maison d’édition: Thierry Magnier
Année de publication: 2007
ISBN: 9782844204752
Public cible: 8 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Le Prince bégayant, un conte africain.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Little Lou

Little louLittle Lou a la musique dans la peau. Il a la chance d’habiter au-dessus du Bird Nest, le petit bar où joue Slim, le pianiste. Lou y descend tous les jours prendre sa leçon. À la mort du vieux Slim, Lou hérite de son piano. Le Bird nest est transformé en boîte de nuit. Un soir, des gangsters font irruption dans le bar. Mais Lou est là…

Magnifiquement raconté, ce roman intelligent au format agréable restitue l’ambiance des années folles du jazz du sud des États-Unis. L’histoire nous est racontée tant par le texte que par les illustrations qu’il faut bien analyser et comprendre afin de ne rien manquer, car ces dernières font autant avancer le récite que les mots. La douceur des traits et les couleurs sépia, presque timides, accompagne à merveille le texte, tantôt succinct, tantôt plus long, dynamisant ainsi la lecture. Le passage où des criminels s’introduisent dans Bird Nest nous est raconté par des bandes dessinées, donnant à l’auteur le loisir de s’attarder plus longuement sur ce moment clé du récit et d’enchaîner rapidement les péripéties. Lorsque ceux-ci sont arrêtés, le livre reprend le format d’un roman.

Il existe une version de ce livre avec CD et une version sans CD. Dans la version accompagnée d’un CD audio, on retrouve de magnifiques improvisations de Memphis Slim, du jazz, du blues, de la musique classique au piano et une narration juste et rieuse de Jean Claverie, petit accent américain en plus ! En dix-sept minutes, le roman complet est lu. Pour le passage en bandes dessinées, le lecteur narre ce que l’on vlittle lou 2oit comme un roman. J’ai adoré le CD d’accompagnement, je l’aurais relu quatre ou cinq fois, sans problèmes !

Parents, vous avez essayé de faire lire et écouter ce roman à un enfant d’âge scolaire ? Parfait pour partager un moment de lecture parent-enfant. N’oubliez pas : si votre enfant sait déjà lire, continuez tout de même à lire avec lui. Il se sentira valorisé, important et progressera très vite dans ses apprentissages. Enseignants, pourquoi ne pas offrir une activité spéciale à vos élèves en les faisant écouter ce livre en fin d’étape ? Ne prévoyez pas nécessairement d’évaluation pour ce livre; il est bien parfois de lire simplement pour le plaisir !

 

* Ce livre est recommandé par l’Éducation Nationale de France.

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Jean Claverie
Maison d’édition: Gallimard jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 1994
ISBN: 9782070659562 ou 9782070537167 (avec CD audio)
Public cible: 8 ans et plus.

Vous aimerez peut-être: Dans la même série, il y a Little Lou: la route du sud.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Wagenia : Les pêcheurs intrépides du Congo

Wagenia - Les pêcheurs intrépides du CongoSa mère, qui est veuve et l’élève seule, a confié Mopeta à son frère , pour qu’il vive la vie des pêcheurs wagenia, en amour du fleuve. Mopeta est heureux d’apprendre le métier, mais il a le mal du pays. Le soir, souvent, il s’en va rêver seul en pirogue, près des rapides. Une nuit, des malfaiteurs dérobent du poisson. C’est Mopeta qui est accusé de ce vol, et il va lui être difficile de prouver son innocence…

J’ai tout aimé de cet album. Déjà le titre: remarquez qu’on n’y mentionne pas l’Afrique. On parle du Congo. C’est bon signe, avant même d’avoir lu le livre, car trop souvent on parle de l’Afrique en littérature jeunesse comme s’il s’agissait d’un pays alors qu’il s’agit d’un continent. Les différents villages où se déroule l’action sont aussi clairement nommés: Wagenia et Kisangani. Encore un bon point car les livres jeunesse parlant de l’Afrique on la fâcheuse tendance à taire le nom des villes, des villages et des pays africains, comme si l’un équivalait bien l’autre. Dans cet album signé Dominique Mwankumi, on nomme aussi clairement les différents groupes ethniques qui peuplent le Congo. J’aime bien lorsque les lieux, les choses et les gens sont nommés ; cela les rend réels, vrais, et cela nous rappelle qu’ils existent. C’est important, surtout lorsqu’on fait référence à la représentation des personnes noires dans les médias et les produits culturels.

Ensuite, les thèmes abordés: on y parle pas d’exotisme, de sorcellerie, de pauvreté ou de racisme (comme c’est souvent le cas en littérature jeunesse lorsqu’il est question de l’Afrique) mais de pêche, de vie de famille, de débrouillardise, d’apprentissage et de bien-être. Pour toutes ces raisons, je recommande vivement cet album.

Les illustrations utilisent les tons de jaune, ocre et orangé, évoquant la chaleur du pays du Congo. Des vignettes superposées aux illustrations principales marquent l’action, les péripéties, le suspense, la vitesse ou l’effervescence.

Le récit en lui seul m’a charmé. Quelle n’a pas été ma surprise de retrouver à la fin de l’album un dossier documentaire extrêmement bien fait sur le Congo, ses habitants, son climat, son histoire, ses productions artistiques, sa géographie, sa gastronomie, sa faune et son économie. Dominique Mwankumi nous offre ici un album merveilleux à mettre entre toutes les mains.

Coup de cœur !

Dominique Mwankumi est un auteur congolais.

dominique mwankumi

Auteur(s) / illustrateur(s) : Dominique Mwankumi
Maison d’édition: École des loisirs
Année de publication: 2007
ISBN: 9782211094542
Public cible: À partir de 8 ans
Vous aimerez peut-être: Du même auteur, il y a Fruits du soleilLa pêche à la marmite et  Le petit monde merveilleux.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

 

Poucette de Toulaba

Poucette de ToulabaCette Poucette-là est née très loin d’ici, dans une étonnante fleur du village de Toulaba. Entre iguanes, paresseux, caïmans, ratons-crabiers et l’oiseau de paradis, comment va-t-elle parvenir à trouver les chemins de sa liberté ?

Superbement écrit, tel un poème en vers libres, non sans rimes, ce conte nous berce et nous transporte dans le monde d’Andersen… mais pas tout à fait. Réinventé par Daniel Picouly, Poucette de Toulaba se distingue du traditionnel conte Le Petit Poucet. Poucette de Toulaba met en scène une petite — très petite — fille née au vouloir de sa mère « noire comme la nuit où la lune sourit ». Poucette, dans sa quête de liberté, apprendra de nombreuses leçons de vie: apprendre à dire non, à craindre la richesse et à suivre ses propres pas, et à reconnaître un véritable ami qui a « toutes les couleurs et toujours revient ».

Poucette vient de « Toulaba », le pays de tous les lointains, qui évoque l’inconnu, l’exotisme voire le mystère. Cela m’irrite toujours un petit peu lorsqu’on parle de l’Afrique (ou tout autre endroit fictif où vivent une majorité de personnes racisées) de cette manière. Cela dit, pas trop de soucis ici car c’est assez commun dans l’univers des contes d’utiliser de telles formules vagues (« il était une fois », un royaume « for lointain », etc.) Sa mère ayant déjà de nombreux enfants et n’étant pas particulièrement aisée, souhaite quand même en avoir un autre et c’est ainsi que naîtra Poucette. Le conte original est donc réinventé dans cet album et cet exercice s’avère plutôt intéressant, notamment pour une exploitation en classe auprès d’élèves du primaire !

Cet album au format géant aura du mal à entrer dans votre sac à dos; au sortir de la bibliothèque ou de la librairie, prévoyez un sac de transport ! 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Daniel Picouly (d’après le conte d’Hans Christian Andersen) & Olivier Tallec
Maison d’édition: Rue du Monde
Année de publication: 2005
ISBN: 9782915569414
Public cible: À partir de 8 ans
Vous aimerez peut-être: Lili-Rouge et le gros méchant lion, ou « Le Petit chaperon rouge » réinventé !

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook