0

La princesse et le poney

Lprincesse-et-le-poneya princesse Prunelle n’a qu’un vœu pour son anniversaire cette année : qu’on lui offre un cheval. Un grand cheval musclé qui serait digne d’une princesse guerrière. Or, le jour venu, on ne lui offre pas exactement le cheval de ses rêves…

Ce qui m’a d’abord accroché dans ce livre, c’est la page couverture et cette petite fille qui se tient debout, fièrement, le poing levé. Pourquoi ce geste? Ce poing levé, était-ce celui du Black Power? Du pouvoir aux femmes? Et ce titre contenant ce mot « Princesse »… Serait-ce l’histoire d’une princesse forte, maîtresse d’elle-même et de son destin? Sans mentionner les traits physiques du personnage en page couverture: loin des images de top modèles que la société de consommation nous jette en plein visage à longueur de journée, la fille est de petite taille, rondelette, a le teint brun. Cette fillette, je l’aimais déjà avant même de tourner la première page de l’album. À la lecture de son histoire, je n’ai pas été déçue !

La famille qui est mise en scène dans cette histoire est constituée d’un père blanc au teint très pâle et d’une mère non-blanche aux longs cheveux lisses. Prunelle est blonde et son grain de peau est un heureux mélange de celui de ses parents. Prunelle est futée, déterminée, joueuse. Sa chambre semble être le repère d’une adolescente; elle a certainement passé la petite enfance, même si le livre dont elle est le personnage principal semble s’adresser aux 3 à 6 ans. Il s’agit tout de même (aussi) d’une histoire de pets (oui, vous avez bien lu). Ce décalage peut sembler illogique (peut-on être préoccupé par le féminisme à un si bas âge?), et il m’a semblé qu’on perdait un peu le public cible ce faisant. La fillette de 6 ans à qui j’ai lu l’histoire ne semble pas avoir compris les enjeux antisexistes de l’histoire, mais avait passé l’âge de rire des blagues de pipi-caca-pets. J’ai tout de même sentit que la lecture du livre avait contribué à déconstruire certains de ses à-prioris (tout de suite, elle avait pensé que Prunelle VOULAIT un Poney, puisque c’est une princesse et que les princesses aiment les poneys, alors que c’est bien un grand cheval fort que Prunelle désirait).

la-princesse-et-le-poney-02

Il y a dans ce livre plusieurs niveaux de lecture. Les mots racontent l’histoire « officielle » si on veut, alors que les illustrations racontent une histoire parallèle, une histoire qui, sans prétention et avec humour, dénonce les stéréotypes de genre et le sexisme. Parce que les filles et les garçons sont tout autant capables d’aspirer être des guerrières ou des guerriers.

Ne vous inquiétez pas, l’histoire ne fait pas que l’éloge de la puissance physique et de la guerre; à la fin, c’est en parvenant à attendrir ses compétiteurs (une tactique efficace et sans violence!) que Prunelle gagnera le trophée des Guerriers les plus utiles. De plus, l’histoire se termine sur un gag de pet; les petits de 3-4 ans adoreront, à défaut de ne pas avoir compris le sous-texte féministe.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Kate Beaton
Maison d’édition: Scholastic
Année de publication: 2015
ISBN: 9781443147705
Public cible: 3 à 6 ans
Vous aimerez peut-être: Si vous aimez les histoires drôles, essayez Maquillage à gogo. Si vous cherchez d’autres histoires antisexistes, lisez Mon dragon à moi.

0

My best friend

best friendIt’s summer, and Lily spends lots of time at the community pool, where she sees tamika. Lily decides that Tamika will be her new best friend. Only, Tamika already has a best friend, and no matter how hard lily tries, she can’t seem to impress Tamika. But without Tamika, who will be Lily’s best friend?

This book marvelously captures the essence of the innocence of childhood, the difficulty of making new friends and the perks of growing up. The hyper-realistic water-color illustrations are so vivid it almost looks like you, the reader, are by the pool by Lily and Tamika’s side. A very poignant story of one little black girl’s summer. Amazingly good book. Highly recommended!

❤ this book!

*Ezra Jack Keats Award

Author(s) / Illustrator(s) : Mary Ann Rodman & E. B. Lewis
Publishing company: Penguin Group
Publication: 2005
ISBN: 0670059897
Target audience: 4 à 8 ans
You might likre: Freedom summer, the story of two young boys, one white, one black, and the summer when a new anti-segregation law changed their lives.

Learn more about illustrator E. B. Lewis

lewis

0

Jason et la tortue des bois

jason tortue des bois« Dans la maison de Jason, il y avait sa maman et lui. […] Et puis, un jour, sa maman eut une amie. Elle s’appelait Anna. Elle avait la peau blanche, elle était jolie. Elle venait souvent à la maison et Jason la trouvait gentille. Elle avait toujours quelque chose pour lui: un livre, un jouet. Une fois, elle lui apporta même une tortue en peluche que Jason appela Lola. »

Ce petit livre du type premiers romans aborde avec sensibilité la relation parent-enfant boulversé par la venu d’un nouveau conjoint. Jason n’a jamais connu son père. Lorsque sa mère se fait une nouvelle petite amie, il se sent menacé par celle-ci, non pas parce que c’est une femme, mais parce qu’il craint de perdre sa mère. L’enfant qui se sent menacé par la venue d’un nouveau membre de la famille est un phénomène courant, peu importe l’orientation sexuelle des parents. Le livre ne remet d’ailleurs jamais en question la relation amoureuse entre les deux femmes et se concentre uniquement sur le changement dans la dynamique familiale. L’enfant dont le parent s’est remarié se reconnaîtra sans doute dans cette histoire qui fini bien. L’enfant qui a deux mères ou deux pères reconnaîtra un modèle familial qui est le sien, ce qui est assez rare en littérature jeunesse. L’enfant d’origine africaine ou caribéenne retrouvera dans ce roman un personnage qui lui ressemble. De plus, l’homosexualité dans les communautés noires est souvent invisible, reniée ou représentée de manière négative; je suis d’autant plus contente d’être tombée tout à fait par hasard sur ce livre dans la section romans pour enfants de ma bibliothèque municipale. Que de bons points pour ce livre jeunesse très bien écrit! Les illustrations m’ont beaucoup plu. Bien que le terme de l’homosexualité ne soit jamais mentionné, les illustrations laissent entrevoir une réelle intimité et proximité entre la mère de Jason et Anna qui se manifeste doucement de pages en pages: des rires, des mains tenues, des bras entre-lacés. À découvrir!

Coup de !

Un livre jeunesse pour souligne la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie

Auteur(s) / illustrateur(s) : Françoise de Luca
Maison d’édition: Soulières Éditeur
Année de publication: 2011
ISBN: 9782896071289
Public cible: 7 à 11 ans
Vous aimerez peut-êtreBillie du Bayou: Le banjo de Will, un roman pour enfant à lire dès l’âge de 7 ans. 

Pour d’autres suggestions lecture, suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Nikki & Deja

nikki dejaMeet Nikki and Deja, who live next door to each other and are best friends. They do everything together―watch Saturday morning cartoons, play jacks, jump double Dutch at recess, and help each other with their homework for Mrs. Shelby’s third-grade class. But when an arrogant new girl arrives and Nikki and Deja form a club that would exclude her, the results are not what they expect.

Nikki and Deja, two girls of colour, have an amazing friendship. It was a pleasure to read about their every day live. Definitely the kind of book young girls can identify with. School, girl friends, family, and growing up in the process.

Author(s) / illustrator(s) : Karen English & Laura Freeman
Publisher: Clarion Books
Année de publication: 2007
ISBN: 9780618752386
Public cible: 7 to 9 years-old

For more black-themed books, follow Mistikrak! on FACEBOOK!

0

Enfants cherchent parents trop bien (pas sérieux s’abstenir!)

enfants cherchent parents trop bienIl y a bien longtemps, vivait une petite fille qui faisait la joie de ses parents. Hélas! le malheur, on le sait, arrive souvent sur la pointe des pieds… Et voilà Élise obligée de vivre avec une femme qui n’a vraiment rien d’une mère.

Les parents ne sont pas parfaits. Ils font des erreurs, ils blessent parfois, ils mettent la honte à leurs enfants, ils ont de ses idées farfelues, ils sont trop poules, trop laxistes, trop différents des autres, trop stressants, trop stressés, trop désinvoltes, trop sérieux, trop impliqués, trop curieux , trop cools ou pas assez… Ils sont parfois racistes, ont la gueule de bois, ils fument sans arrêt,  ils mentent, ils oublient de venir chercher leurs enfants, parfois ils ne les aiment pas (ou ils les aiment trop)… Tout ça, ce livre jeunesse l’aborde avec justesse par le biais de petites annonces placées par les enfants voulant changer de parents. Génialissime. Attention! Pour lecteurs avertis.

Fille haïtienne adoptée, 8 ans, cherche parents noirs pour passer inaperçue. Cède ses gentils parents adoptifs bien blancs à enfant russe ou roumain. Arrangement à l’amiable si langue française courante. (p. 31).

Auteur(s) / illustrateur(s) : Élisabeth Brami & Loïc Froissart
Maison d’édition: Seuil jeunesse
Année de publication: 2014
ISBN: 9791023501216
Public cible: À partir de 7 ans
Vous aimerez peut-être: D’un monde à l’autre, un livre jeunesse qui explore ce qui définit être parent (surtout d’un point de vue de l’adoption).

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Le manteau cool

manteauQuelle surprise! Gaby et JP ont des manteaux identitiques! Ainsi vêtues, les deux amis ont l’air envore plus unis. Alex, lui, trouve son nouveau manteau bien moins cool…

Quel plaisir de lire un lire jeunesse qui, à sa manière, déconstruit certains clichés liés au genre: le manteau qui fait tant envie à Alex n’est pas un « manteau de fille » ou un « manteau de gars ». C’est un manteau, point. Il garde son propriétaire au chaud, et en plus, il est « pas mal cool » (p.8).

Cette histoire donne à deux personnages noirs les premiers rôles. Ici, la couleur de la peau ou l’origine ethnique n’a aucune importance dans l’avancement du récit. Celui-ci ne peut être défini comme étant une histoire « de noirs » hermétique et/ou exotique auquel seuls les enfants noirs peuvent se reconnaître. Pour ce simple fait, la série des Copains du coin défie la manière dont la majorité des albums jeunesse parlent, font référence, décrivent ou mettent en scène les personnages non-blancs. En effet, trop souvent, la littérature jeunesse représente les personnes non-blanches en les réduisant à leur couleur de peau ou à leur origine ethnique (Amérindiens vivant dans un tipi, asiatiques tous Chinois, africains vivant dans la savane, noirs comme décoration d’arrière plan, personnes racisées dont la présence n’est justifiée que pour parler de la différence, etc.) Ainsi, ce récit a quelque chose de rare et d’exaltant en littérature jeunesse: une représentation juste et positive, sans flafla, de filles et garçons noirs.

La collection comprend une quinzaine de titres et tous véhiculent un message positif: l’entraide, la gentillesse, la bonne humeur, la gratitude, le partage, le respect du bien d’autrui, etc. Très bon!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Larry Dane Brimmer & Christine Tripp
Maison d’édition: Éditions Scholastic
Année de publication: 2004
ISBN: 0439962684
Public cible: 5 à 9 ans

Vous aimerez peut-être: Plaisirs d’été où vous retrouverez Alex JP et Gaby dans une nouvelle aventure.

Coup de ❤ !

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

0

Le nouveau bébé

nouveau bébéUne mère revient de l’hôpital avec un nouveau bébé, le petit frère de la famille. Le grand frère est un peu jalou; il existe lui aussi! Comment trouver sa place avec un bébé qui attire toute l’attention de papa et maman?

Invitez vos enfants à lire se livre tout seul dès l’âge de 6 ans. L’enfant sera fier d’avoir lu un livre complet sans aide! L’histoire met en scène une famille noire et donne une plus grande visibilité aux « minorités visibles » en littérature jeunesse (qui sont, ironiquement vu l’épithète qu’on leur a attribuée, généralement invisibles dans les produits culturels).

Auteur(s) / illustrateur(s) : Mary Packard & Amanda Haley
Maison d’édition: Éditions scholastic
Année de publication: 2006
ISBN: 0439942063
Public cible: 6 – 7 ans.

Vous aimerez peut-être: Un amour de petite soeur qui raconte comment un grand frère a accueilli sa nouvelle petite soeur dans le monde.