0

Aimé Césaire: NON à l’humiliation

non humiliationDans la bouche d’Aimé Césaire, les souffrances et les humiliations endurées par les peuples des anciennes colonies françaises s’animent. Nous sommes dans les années 1930, à Paris. Le jeune poète martiniquais Aimé Césaire et ses amis Léopold Sédar Senghor et le Guyanais Léon Gontran Damas lancent le mouvement de la négritude. Ensemble, ils rejettent le regard infantilisant que la métropole porte sur ses anciennes colonies.  Ils invitent tous ces peuples, des Antilles au Sénégal, à rejeter ce complexe étouffant et à se sentir fiers de leur accent, de leur culture plurielle et de leur histoire.
Les mots d’Aimé résonnent, ses discours animent les foules. Alors, un peu malgré lui, l’homme de lettres s’engage dans un combat politique intense qu’il mènera avec force jusqu’à sa mort en 2008. Maire de Fort-de-France, député, membre du Parti communiste jusqu’en 1956, Aimé Césaire n’aura de cesse, dans son oeuvre littéraire, mais surtout dans ses décisions d’élu, de lutter contre les réflexes coloniaux et pour la dignité des peuples noirs. (C) Actes Sud Junior

Permettre aux enfants d’aborder du Aimé Césaire me paraît nécessaire. La culture générale, c’est important. Connaître un peu d’histoire aussi. Ce roman d’une cinquantaine de pages met en lumière les luttes menées par Césaire ainsi que les débuts et origines du mouvement de la négritude. Le tout, dans un langage accessible aux enfants qui liront ce livre comme un roman intime livré par un ami nommé Aimé.

En savoir plus sur Nimrod, auteur et poète Tchadien

Nimrod - Ecrivain et Poète - portrait - à Paris

Auteur(s) / illustrateur(s) : Nimrod
Maison d’édition: Acte Sud Junior
Année de publication: 2015
ISBN: 9782330039288
Public cible: À partir de 12 ans.
Vous aimerez peut-être: Toussain Louverture, un petit roman pour préado retraçant la vie de l’homme qui libéra Haïti de l’esclavage. Essayez aussi: Aujourd’hui au Sénégal, un documentaire qui aborde la question de la négritude.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Toussaint Louverture

toi« Frères et amis, je suis Toussaint Louverture; mon nom s’est peut-être fait connaître jusqu’à vous. J’ai entrepris la vengeance de ma race. Je veux que la liberté et l’égalité règnent à Saint-Domingue… Déracinez avec moi l’arbre de l’esclavage. » T’étais qui, toi? est une collection pour découvrir les hommes et les femmes qui ont fait l’Histoire, parfois héroïques, parfois peu recommandables, ou tout simplement humains.

Ouf… quelle belle lecture, ce livre ! Un documentaire pour les 9 ans et plus écrit à la manière d’un roman et ponctué de petites planches de bandes dessinées pleines d’humour. On en apprend beaucoup sur Toussaint Louverture et sur l’histoire haïtienne, même si bien sûr il ne s’agit pas d’un document exhaustif ni d’une analyse en profondeur du personnage. Le ton est juste, légèrement décalé et l’humour rend le tout digeste pour les enfants de cet âge dont plusieurs se désintéressent à la lecture. Une mise en page aérée, en couleur (vert). Un livre vraiment accrocheur; en anglais, on dit un « page-turner », une lecture qu’on ne peut arrêter. Une chronologie des évènements marquants de l’époque clôt le livre et une section Pour aller plus loin donne aux enfants des pistes d’exploration pour en connaître davantage sur Toussaint Louverture. À la recherche de modèles positifs dans le domaine du livre pour de jeunes lecteurs noirs ? C’est ce livre qu’il vous faut. Parfait pour les groupes scolaires également, à intégrer au programme d’histoire, de socio ou de philo. Un petit bijou, vraiment, courez vous le procurer en librairie ou en bibliothèque !

Il porte toujours son nom d’esclave, Toussaint Breda […], mais son surnom de « l’ouverture » commence déjà à circuler, et il ne le refuse pas: il lui a été donné par un général français pour souligner sa capacité à transpercer partout les lignes ennemies. Et non pas, comme le suggèrent des mauvaises langues, parce qu’il lui manque des dents !  (p.37)

Auteur(s) / illustrateur(s) : Jacques Vénuleth & Frédéric Rébéna
Maison d’édition: Actes Sud Junior
Année de publication: 2011
ISBN: 9782742795116
Public cible: 9 à 13 ans

Un livre jeunesse pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs.

Vous aimerez peut-être: Une journée à la gomme, un petit roman drôle et plein de rebondissements.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

2

La petite feuille et le sapin de Noël

20150518_095614 - CopieDepuis quelques jours, la petite feuille se rend compte que ses amis les sapins sont tristes. Ils se répètent, effrayés, que Noël arrive. La petite feuille se dit que Noël doit être quelqu’un de méchant pour que les sapins en aient si peur. Elle décide d’aller voir par elle-même ce que peut bien être ce terrifiant Noël, et elle découvre, éblouie, la magie de cette belle et grande fête… Mais que deviendra le sapin une fois la fête terminée?

Un texte simpliste contenant quelques mots créoles (haïtien) et accompagné d’illustrations de synthèse. La couverture souple et format broché offrent une faible qualité matérielle à l’album. Certaines illustrations ne sont pas en couleur; il aurait été intéressant d’utiliser un papier permettant le coloriage… Les petits aimeront suivre la petite feuille de page en page et découvrir avec eux le secret « de la Noël ». Une histoire parfaite pour la période des fêtes, mettant en scène une famille que l’on suppose haïtienne et un Père Noël noir. Très belle complicité entre les membres de la famille que visite la petite feuille, même s’ils ne sont que secondaires.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Tamara Durand & Chevelin Djasmy Pierre
Maison d’édition: Éditha, les éditions haïtiennes
Année de publication: Indéterminé
ISBN: 9789993595359
Public cible: 4 à 7 ans

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

1

Raconte Bouqui et Malice

raconte bouquiDans ce receuil de contes, l’auteure fait revivre avec bonheur, pour le jeune public, les aventures hautes en couleur des deux plus populaires héros de notre folklore: Bouqui et Malice. Nonk Bouqui et compère Malich y sont campés dans des situations et décors typiquement haïtiens, qui contribuent grandement à la vraisemblance des récits. Comprend notamment: Le griot de Bouqui, Le mariage de Ti Da, Au carnaval de Port-au-Prince et La konbite de Malice.

Les histoires de Bouki et Malice sont ici adaptées à un lectorat plus âgé que les versions précédemment présentées sur ce blog. Parfait pour les enfants ayant atteint un bon niveau de lecture, ces histoires raviront les plus jeunes. Je connais peu les éditions Éditha, mais il est raisonnable d’avancer que ce livre a été créé en pensant d’abord à un lectorat haïtien; alors que la quatrième de couverture souligne qu’il s’agit d’une publication « réellement bienvenue… à un moment où les contes populaires haïtiens tiennent de moins en moins de place dans la formation de l’imaginaire de nos jeunes ». Écrit en grande majorité en français, certains courts passages en créoles non traduits peuvent miner la compréhension des lecteurs ne comprennant pas le créole haïtien. De courtes histoires faciles à lire.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Odette Roy Fombrun & Chevelin Pierre
Maison d’édition: Éditha, les éditions haïtiennes
Année de publication: Indéterminée
ISBN: 978993595885
Public cible: 7 à 12 ans

En savoir plus sur l’auteure haïtienne Odette Roy Fombrun

????????????????????????????????????

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

0

La fête des morts

fête des mortsSur le chemin qui doit les mener à l’école, Frantz et Vieux Os croisent Vava. Dès lors, Vieux Os sait ce que signifie  » mourir d’amour « . Un cortège funèbre entraîne les deux garçons jusqu’au cimetière, où règne une joyeuse atmosphère. Au terme de cette journée initiatique, où il découvre le destin que les dieux lui ont tracé, Vieux Os est habité par de nouvelles certitudes.

Haïti dans un livre pour enfants, ça ressemble à un débordement de couleurs, de saveurs, d’odeurs. Ça ressemble à La fête des morts de Dany Laferrière. Et c’est pas mal du tout! J’ai quand même moins aimé que Je suis fou de Vava, mais cet album, magnifiquement illustré, est une belle occasion de découvrir ce pays, ses coutumes et, pourquoi pas, la vie d’un garçon de dix ans qui, cet été-là, commençait déjà à devenir un homme. Très bon.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Dany Laferrière & Frédéric Normandin
Maison d’édition: Les Éditions de la Bagnole
Année de publication: 2009
ISBN: 9782923342276
Public cible: 5 à 11 ans.

∗ Finaliste du prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal (2010) (Canada)

Découvrez Dany Laferrière, Immortel de l’Académie française.

 dany-laferriere

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

0

Sur les traces de Loubaye Dantor

loubaye dantorAuteur(s) / illustrateur(s) : Jean Fils-Aimé

Maison d’édition: Bayard Canada

Année de publication: 2015

ISBN: 9782895796671

Public cible: À partir de 13 ans

Résumé: Entre les jokes à l’école et les explications sur mes origines haïtiennes, j’ai l’impression d’être un alien. Mes parents auraient vraiment pu trouver mieux. C’est bien simple, je déteste ce prénom. Je supporte encore moins tout ce qu’il représente. Il me condamne à ne jamais m’éloigner de mes racines, alors que je suis avant tout Québécois. Je refuse d’être enfermé dans une culture, dont j’ignore presque tout. C’est un pays associé à la misère et aux catastrophes naturelles. Mais si cette île avait bien plus à m’offrir?

Mon avis: La littérature jeunesse manque de diversité ethnique et raciale. Quel vent de fraîcheur que de lire ce livre dont le personnage principal, né au Québec (Canada), est d’origine haïtienne. Une rareté dans le paysage de l’édition adressée aux enfants. Les questionnements de Loubaye sur son identité (est-il québécois ou haïtien?), le rejet de ses origines haïtiennes tout en ayant le sentiment de ne pas être totalement québécois… plusieurs ados de la deuxième génération d’immigration pourront s’y identifier. On en apprend un peu sur Haïti et sur sa richesse. Très court, ce livre est un « mini-roman pour adolescents », de petits livres de moins de 100 pages, à la mise en page aérée (on aime ou pas), qu’on lit en un trajet aller-retour en autobus ou en métro. Ce format plaira aux lecteurs récalcitrants. Le ton est parfois un peu trop calculé et les dialogues, peu naturels, rendant le récit mécanique. Quelques passages invraisemblables au niveau du récit. Malgré tout, voilà un livre à lire, si ce n’est pour montrer aux ados racisés qu’il existe des romans dont les personnages principaux les ressemblent, et qui se posent les mêmes questions qu’eux sur leur identité et sur leur place dans le monde. Certains passages sexistes. Quelques passages créoles (traduits en bas de page). Contexte québécois.

Je n’aime pas qu’on m’enferme dans une identité. Je me sens comme dans une cellule de prison. Ou une camisole de force. Je suis Haïtien d’origine, mais aussi un Québécois d’un genre nouveau. Je suis né ici. J’aime le rap, le hip-hop et le slam. On me considère comme un Noir. Je crois plutôt que je suis black. Voilà qui je suis vraiment. J’ai bien dit black! Noir, pour moi, c’est négatif et réducteur. Ça fait appel à la couleur de la peau.  Être black, c’est plus qu’une couleur. C’est un style de vie, une façon d’habiter le monde. (p.26)

Découvrez l’auteur et essayiste canadien Jean Fils-Aimé

jean fils aimé

Vous aimerez peut-être: Oublier Camille, un mini-roman pour ados sur un garçon qui doit apprendre à accepter sa mixité raciale et qui se questionne sur son orientation sexuelle.

As-tu lu ce livre ? Partage ton expérience dans les commentaires!

0

Ti Pinge

pingeAuteur(s) / illustrateur(s) : Joujou Turenne & Karen Hibbard

Maison d’édition/Publication company: Planète rebelle

Année de publication/publication date: 2006

ISBN: 2922528642

Public cible/Target audience: 6 à 10 ans/6 to 10 years old

Résumé: Ti Pinge vivait avec une parente éloignée, Madame M, qui ne l’aimait guère. Toute la journée, c’était TiPinge par-ci, Ti Pinge par-là. Vous vous rendez compte? Passer toute sa vie ainsi! Mais voilà, notre astucieuse Ti Pinge, avec la complicité de ses petites camarades de classe, échafauda un scénario qui lui permettra de déjouer le stratagème malveillant de Madame M. Cet album est un message d’amour et d’espoir adressé aux enfants du monde à qui le respect est refusé.

Summary: Ti Pinge lived with a distant relative, Madame M, who didn’t like her one little bit. All the live long day, it was « Ti Pinge » here and « Ti Pinge » there. Juste imagine! Spending your whole life saying « yes ma’am » here, and « Yes, Ma’am » there. But in this story, clever Ti Pinge, with the help of here classmates, comes up with a way to turn the tables on Madame M who had a nasty trick in store for her. This book is a message of love and hope for all the children of the wolrd who suffer disrespect.

Mon avis: Joujou Turenne sait comment raconter les histoires, c’est le cas de le dire! Quel conte intéressant, vibrant! Tous les ingrédients du conte sont là: une narration pleine de vie et de surprises, un récit où tout est possible (« parole de conteuse! »), le mystère, la morale de l’histoire, les « krik! » auxquels il faut répondre « Krak! », les « Mistikrik! » auxquels il faut répondre « Mistikrak! », et, petit bonus, un arrangement musical très réussi par Harold Faustin, jazzmen montréalais. Au niveau technique, la qualité du son sur le CD est un peu sourd et ceux, mais rien de catastrophique. J’ai moins aimé les illustrations, que j’ai trouvées un peu fades, et la mise en page manquait de dynamisme. Mais comme toujours, ce n’est que mon avis personnel. Quelques passages en créole, traduits à l’écrit uniquement (et non sur le CD audio). Toutefois, cela ne gêne en rien la compréhension du récit. Ti Pinge est ce qu’on appelle en Haïti, une restavek, une enfant faisant du travail domestique dans une famille qui n’est pas la sienne. Pourtant, l’histoire de Ti Pinge est universelle et résonne chez tous les enfants du monde dont l’innoncence est bafouée. L’album bilingue (anglais et français) se termine par un mot qui sensibilise les lecteurs à la maltraitance des enfants. Ti Pinge, un conte merveilleux – que dis-je? Fabuleux! – à lire, relire, écouter et réécouter jusqu’à l’âge de 10 ans (ou encore plus si vous êtes comme moi). Je le recommande vivement! Écouter un extrait.

My thoughts: Loooooved this book. Amazing storytelling on Turenne’s part, great musical arrangements, very enjoyable. Double-sided book: one side is in english, the other is in french. Accompanying audio disk is bilingual as well. A story on Restavecs, Haiti’s children domestic servants.

Vous aimerez peut-être: La sanza de Bama, un récit sur la maltraitance accompagné d’un CD audio.

*Prix Anselme-Chiasson remis à Joujou Turenne par le festival Contes en Îles pour l’ensemble de son oeuvre

Coup de ❤ !

❤ this book!

En savoir plus sur l’auteure québécoise/haïtienne Joujou Turenne

Learn more about the author, Joujou Turenne

joujou

Trucs et astuces pour utiliser ce livre avec un groupe scolaire

Un livre jeunesse pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!