0

Tibouchina: Conte créole bilingue

1312349-gfTibouchina, c’est l’histoire d’une enfant de Guadeloupe. Maltraitée par une marâtre, Tibouchina décide de se faire aider par deux de ses amis de classe pour se sauver, « maronner ». Elle part à la recherche de sa vraie mère. Un voyage initiatique à travers l’Île, de la Basse-Terre à la Grande-Terre, une quête d’identité au cours de laquelle elle découvre la tendresse de Choubouloute, l’affection de Pipilite, la générosité de ceux et celles qui vont l’aider à échapper aux gendarmes à sa recherche.

Mon avis

Tibouchina est un très beau livre relié et au papier glacé. Les illustrations nettes aux couleurs franches et froides de Biscuit sont agréables et douces. C’est un genre qu’on aime ou pas, mais j’aurais bien aimé quelque chose de plus vif, de plus pimenté pour accompagner le texte de couleurs chaudes qui, pourquoi pas, aurait bien illustré la vie quotidienne des îles. Bref, le texte est bien raconté et les illustrations sont magnifiques, mais on dirait qu’elles ne vont pas ensemble. La mise en page est assez quelconque; certaines doubles page n’ont pas du tout d’images et le format carré du livre leur donne une lourdeur visuelle au texte. Aucune double page illustrée. Ce format m’a un peu dérangée. Est-ce un roman? Est-ce un livre d’images? Difficile à dire… Trop gros pour les enfants d’âge préscolaire, trop de mots pour débutants lecteurs, mais trop petit pour lecteurs de romans avancés qui n’aimeront peut-être pas non plus le format qui rappelle celui d’un album.

Le titre indique « Conte créole bilingue », mais il s’agit plutôt d’une série de petits contes qui se présentent comme les chapitres d’une même histoire. Le livre contient en réalité deux récits identiques, l’un en français, l’autre en créole guadeloupéen: les 44 premières pages constituent la version française, et la quarantaine de page suivante constituent la version créole. Le titre me laissait plutôt croire qu’il n’y aurait qu’un seul conte raconté simultanément en deux langues, mais ce n’est pas le cas. Il aura fallu dire: « Version créole incluse » ou quelque chose comme cela.

Le livre est beau et de qualité (super à offrir en cadeau!), on en apprend beaucoup sur la vie et la culture en Guadeloupe, mais le format ne me plaît pas. À lire quand même, car il ne s’agit que de mon opinion personnelle. D’ailleurs, le texte est magnifique, les histoires sont intéressantes et les illustrations sont belles!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Hector Poullet & Biscuit
Maison d’édition: Éditions Orphie
Année de publication: 2011
ISBN: 9782877637190
Public cible: 6 à 9 ans

Vous aimerez peut-être: Contes d’Haïti, un livre au format semble à celui de Tibouchina.

En savoir plus sur Hector Poullet, auteur guadeloupéen

Hector-Poullet

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

Publicités
0

Catfish

«catfishQuand le petit Nèg’ est arrivé dans le domaine, personne ne comprenait ce qu’il disait, et il a préféré se taire. Finalement, quand il a raconté comment il avait quitté son île pour atterrir là, en Amérique, et s’enfuir du bateau, ça a réveillé l’histoire de Vieux George, celui qu’on appelait Kojo sur la terre d’Afrique où il était né. Jonas, le tonnelier du domaine, lui, était venu d’Angleterre dans les bagages de son père, avec sa caisse à outils. Dans son atelier, le petit Nèg’ allait apprendre à lire et à vivre dignement. Il allait aussi recevoir un métier… et un surnom, son futur nom d’homme libre : Catfish.

Cette histoire est dédiée à la mémoire de Cesar Chelor, affranchi en 1752 par son propriétaire. L’homme est devenu l’un des premiers fabricants d’outils américains en bois dont les modèles font aujourd’hui la joie des collectionneurs. Dans Catfish, on suit le destin de deux personnes prises en esclavage qui racontent une histoire qui est la leur, mais qui est aussi celle de millions de personnes victimes de la traite négrière. Cet album est magnifiquement illustré par l’auteur sur du papier de qualité. Un bijou d’histoire et de littérature à découvrir. Il peut aisément être utilisé dans un cadre scolaire pour le niveau primaire ou secondaire.

Un livre jeunesse pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Maurice Pommier
Maison d’édition: Gallimard Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2011
ISBN: 9782070643370
Public cible: 10 à 14 ans
Vous aimerez peut-être: La case de l’oncle Tom, une version du célèbre récit adaptée pour les enfants de 9 à 13 ans en format livre d’images.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

Bonnets rouges et bonnets blancs : Un conte antillais

bonnets rouges blancsQuatre frères sont perdus dans la forêt, abandonnée par leur mère trop pauvre pour les nourir. Marchant dans la nuit, ils frappent, sans le savoir, à la porte de Compère Diable… Le plus jeune frère, Quatavoume, trouvera-t-il un moyen de les sortir de là?

Le conte des enfant abandonnées dans la forêt est plutôt répandu, apparemment. On le connait en occident (surtout en France, mais aussi au Québec) sous le titre de « Petit Poucet ». Ici, il s’agit d’une version de la Guadeloupe, que j’ai beaucoup aimé. Et comme tous les contes créoles, « Cric » et « Crac » ponctuent le texte, comme un appel à la participation du public.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Praline Gay-Para & Rémi Saillard
Maison d’édition: Didier jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2014
ISBN: 9782278077847
Public cible: À partir de 4 ans

Vous aimerez peut-être: Ogre noir (un conte mettant en scène des garçons face à un orgre) ou Ti-Pinge (un conte haïtien).

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

L’ouragan

ouraganUn ouragan terrible s’approche de notre île. Il s’appelle Octave. Toute la famille se rassemble et se calfeutre. Pépé amène son cochon, Mamija apporte sa soupière chérie, Papa range les cactus, Maman cloue les volets, Lucette prépare des bougies et des bassines d’eau. Tout est prêt. Vas-y,Octave, tu peux souffler ! Mais où est passée la chienne, Cacahouète ? Lucette est très inquiète, d’autant plus qu’elle n’a pas le droit d’aller la chercher… Tant pis ! Allons-y ! Attention, danger !

Voilà un album jeunesse au format horizontal agréable appuyant bien les illustrations d’un ouragan qui frappe et souffle tout sur son passage. Une famille antillaise comme bien d’autres, qui se prépare pour le passage d’une tempête météorologique. Un autre album signé Pascale Bougeault au texte juste ponctué d’onomatopées et au dénouement inattendu. Une belle découverte en matière notamment de diversité raciale et ethnique en littérature jeunesse! Voyez ci-bas une vidéo sur cet album et son auteure.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Pascale Bougeault
Maison d’édition: L’école des loisirs Bouton acheter petit
Année de publication: 2009
ISBN: 9782211097642
Public cible: À partir de 5 ans

Vous aimerez peut-être: De la même auteure, il y a Mimi perd sa place.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

Félice et le flamboyant bleu

félice flamboyant bleuDans un village des Antilles, le mécontentement gronde. Le quimboiseur (le sorcier) du village est incapable de résoudre les problèmes des habitants. Il faut trouver un bouc émissaire et qui mieux que « le Malpwop », cet enfant abandonné, pourrait en endosser le rôle ? Il vaut mieux pour lui écouter le conseil du quimboiseur et fuir dans la forêt à la recherche du flamboyant bleu qui le rendra riche. C’est un piège, bien sûr, que lui tend ce méchant homme mais avec l’aide de son petit zandoli, il parviendra à échapper à tous les maléfices.

Les histoires pour enfants d’origine européenne/nord-américaine utilisent souvent le loup comme « méchant de service ». Dans les Antilles, c’est plutôt le diable. Voilà une bande dessinée s’y déroulant, aux couleurs vives et aux dialogues savoureux, où le diable côtoie manioc, petits lézards (zandoli/anoli), kassaves et culture créole. Plusieurs mots en créole guadeloupéen sont présents dans le texte et il y a un lexique en fin de livre pour la traduction. Je n’avais encore jamais lu de bandes dessinées à saveur créoles avant celle-ci. Une belle découverte! À lire!

* Mention spéciale du jury jeunesse du Prix d’Ouessant (France) 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Mikaël
Maison d’édition: PLB Éditions Bouton acheter petit
Année de publication: 2010
ISBN: 9782353650613
Public cible: À partir de 7 ans

Vous aimerez peut-être: Le petit Mamadou Poucet, un conte réinventé en format BD !

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook