0

Au travail: Pompiers

pompiersQu’aimerais-tu faire quand tu seras grand? Découvre quelques métiers qui nous aident énormément. Au travail, Frank! Un incendie a éclaté dans l’école et Gérald, le cochon d’Inde, est resté à l’intérieur. Les pompiers réussiront-ils à le sauver?

J’étais si heureuse de trouver ce livre jeunesse où le pompier principal est Noir! Il est là, fièrement, en page couverture. Ce que les enfants remarqueront en premier, c’est bien sûr le costume de pompier et le camion rouge qui leur permettront de comprendre qu’il s’agit d’un livre de pompiers. Mais au delà de cela, ce livre montre à tous les enfants que les populations noires existent, que nos hommes, nos femmes, nos garçons et nos filles sont là, et qu’ils/elles excercent toute sorte d’occupations, comme des métiers qui aident toute une communauté.

J’ai tellement lu ce livre à mon neveu que j’ai décidé de le lui acheter. 10$ seulement chez Renaud-Bray. Et ce qui m’a fait le plus plaisir, au-delà du cadeau matériel, c’est de savoir qu’il pourra lire chaque jour une histoire qui lui offre un reflet positif de lui-même en tant que garçon noir.

Petit (grand?) plus: les filles sont aussi pompières! Elles sont bien représentées dans ce livre même si c’est Frank qui est au coeur de l’action.

pompiers2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Lucy M. George & AndoTwin
Maison d’édition: Scholastic
Année de publication: 2015
ISBN: 9781443145930
Public cible: 3 à 7 ans

Vous aimerez peut-être: J’aime mon métier: policière, un livre où une policière noire raconte se qui défini son travail.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

Publicités
0

Mariétou Kissaitou

marietou-kissaitouAu Cameroun, dans le quartier de Douala où elle habite, Mariétou est surnommée Kissaitounapeurderien. Pour se rendre à l’école elle court entre les taxis-brousse et passe son temps à disparaître dans la foule lorsqu’elle se rend au marché avec sa mère. Pourtant, tout le monde ignore que Mariétou est terrifiée par la nuit.

Plusieurs enfants ont peur du noir, même s’ils aiment bien prétendre qu’ils n’ont peur de rien. Au travers la lecture partagée avec un adulte, il apprendront que leurs peurs sont normales, valides et partagée par d’autres. Une étape cruciale dans leur développement global! Pour partager un moment de lecture agréable avec vos enfants, je vous suggère Mariétou Kissaitou, un livre aux illustrations carrées et naïves dont le récit aborde le thème de la peur du noir. Format à l’italienne.

En savoir plus sur l’auteure camerounaise, Marie-Félicité Ébokéa

marie-felicite-ebokea

Auteur(s) / illustrateur(s) : Marie-Félicité Ébokéa & Clémentine Sourdais
Maison d’édition: Éditions du Sorbier
Année de publication: 2008
ISBN: 9782732039077
Public cible: 4 à 7 ans

Vous aimerez peut-être: Petit héro fait pipi comme les grands, un livre sur l’apprentissage à la propreté.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

3

Ma chèvre Karam-Karam

karam karamDeux amis, Konta et Samba, vont en pirogue au marché. Konta doit y vendre ses poissons, Samba veut y vendre sa chèvre. Les poissons n’ont plus leur mot à dire, la chèvre si. En tout cas, elle le pense. Et cette chèvre a décidé qu’elle ne serait pas vendue au marché. C’est une chèvre très intelligente. Elle sait que si elle se jette à l’eau, l’un des garçons va se lancer à sa poursuite. Elle sait qu’elle nage plus vite que lui, qu’elle court plus vite que lui, et qu’elle est bien plus maligne que lui. Elle sait qu’elle peut lui faire passer la pire matinée de sa vie, et ne jamais le laisser l’attraper. Mais elle sait aussi, cette petite chèvre, qu’elle a besoin d’un allié, d’un ami. Pour être sûre de ne jamais être vendue au marché. Et aussi parce qu’il est bien plus agréable d’avoir un ami qu’un ennemi. Et peut-être même parce qu’elle commence à éprouver de la compassion pour son pauvre poursuivant. Alors, après avoir mis toute son intelligence à l’épuiser, elle va mettre toute son intelligence… à se faire pardonner. (c) L’École des Loisirs

Mon avis

Les illustrations sont particulièrement douces et apaisantes. On s’y pert à les regarder longuement, avec leurs couleurs en tons de beige et leurs prises de vues originales. Quel bel équilibre de page en page! Sans lire le texte, les illustrations racontent elles-mêmes une histoire cohérente et complète. Le texte, toujours bien placé, ne casse pas la mise en page, bien au contraire; il la renforce avec doigté.

Le récit m’a plu. J’adore ces tranches de vies de contrées lointaines car elles me font voyager. Sans jugement, Ma chèvre Karam-Karam raconte l’histoire d’un garçon, d’une chèvre, et d’une journée ordinaire. Rassurant, chaleureux, plaisant. J’ai beaucoup aimé! L’avez-vous lu?

karam2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Satomi Ichikawa
Maison d’édition: L’École des loisirs
Année de publication: 2005
ISBN: 2211081975
Public cible: 5 à 7 ans.
Vous aimerez peut-être: Les récits de Satomi Ichikawa me rappellent ceux de Dominique Mwankumi. Utilisant les mêmes couleurs chaudes, les deux auteurs, l’un japonais, l’autre congolais, racontent tous deux la quotidienneté d’enfants africains.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

0

Un garçon sachant siffler

garçon sachant sifflerPeter a un rêve : il aimerait pouvoir siffler. Il essaie, mais en vain. Il aimerait tant pouvoir siffler son chien Willie, et que celui-ci rapplique à toute allure ! Mais Peter continue de s’entraîner. Une belle histoire où la persévérance se trouve récompensée…

Publié pour la première fois en 1964, Un garçon sachant siffler est l’oeuvre d’un auteur né en 1916 dans une famille juive polonaise installée à New York. Mes petites recherches m’indiquent que Ezra Jack Keats est un pionnier en littérature jeunesse américaine: Il est blanc, mais accorde à des personnes noires une place centrale, faisant d’elles ses personnages principaux, une démarche assez rare dans les États-Unis des années 50 et 60. Ses histoires sont simples et c’est ce qui fait leur beauté. Les illustrations épurées accompagnent magnifiquement le texte fait de peu de mots, mais efficace. J’ai adoré ce livre. Je recommande vivement!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Ezra Jack Keats
Maison d’édition: Didier Jeunesse
Année de publication: 2012
ISBN: 9782278070404
Public cible: 3 à 5 ans.
Vous aimerez peut-être: Jour de neige, un livre magnifique du même auteur.

garçon sachant siffler 2

Coup de <3!

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

2

Plus grand que papa

plus grand que papaComme tous les petits, Édouard voudrait être grand — plus grand que papa. Un après-midi, Édouard demande à son papa de jouer à faire comme si… Papa accepte de faire comme s’il était petit, et Édouard de jouer le rôle de papa.

Mettant en scène un père et son fils, ce livre pour enfants drôle et sensible touchera petits et grands. Il y a beaucoup de dialogues, mais peu de texte par page. Une très belle complicité s’installe entre le parent et l’enfant. La lecture est souvent associée à une activité féminine. Pourtant il existe plusieurs bons livres jeunesse que les garçons aimeront lire ou se faire lire et dans lesquels ils se reconnaitront. Dans Plus grand que papa, les petits garçons (et les filles aussi) verront en sans aucun doute en Édouard un reflet d’eux-mêmes; Édouard veut tout faire seul, et surtout, grandir vite! À découvrir !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Harriet Ziefert & Elliot Kreloff
Maison d’édition: Oskar
Année de publication: 2006
ISBN: 978235000242
Public cible: 3 à 5 ans

Coup de ❤ !

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

0

Je mangerais bien un enfant

je mangerais bienAuteur(s) / illustrateur(s) : Sylvianne Donnio & Dorothée de Monfreid

Maison d’édition: L’école des loisirs

Année de publication: 2004

ISBN: 2211075622

Public cible: À partir de 3 ans

Résumé: Chaque matin, maman Crocodile apporte à Achille de bonnes bananes pour son petit déjeuner, et chaque matin, elle s’émerveille: «Mon fils, comme tu es grand, comme tu es beau, comme tu as de belles dents!» Mais un matin, Achille ne mange rien. Il ne veut pas de bananes. Ce qu’il veut, c’est manger un enfant. Ses parents s’inquiètent. Ils lui apportent une saucisse grosse comme un camion. Ils lui préparent un énorme gâteau au chocolat. Rien à faire. Ce que veut Achille, c’est manger un enfant. Qu’est-ce qui pourrait lui ôter cette idée de la tête? De rencontrer un enfant, peut-être?

Mon avis: C’était un véritable plaisir à raconter cette histoire à un enfant de 4 ans. L’enfant s’est reconnu dans le personnage principal, un petit crocodile qui se croit grand. Et moi, j’ai adoré la petite fille espiègle qui ne se laisse pas du tout impressionnée par ce dernier. Une belle histoire tout en ritournelles, drôle, que l’adulte lit un sourire en coin et que l’enfant écoute avec intérêt. Lui, un petit crocodile…? Mais non, il est déjà grand! 😉

Coup de ❤ !

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!