0

Baobonbon

baobonbonPaa vit dans un village en Afrique. Son prénom signifie « gazelle »; ce qui est plutôt normal quand on court aussi vite. La mission de Paa, c’est d’aller au marché pour vendre des bananes, gagner de l’argent afin d’acheter du sel, de l’huile, du café, du savon et des allumettes pour Maman. Il adore ça! Pourtant la route est longue et il fait très très chaud. L’aventure commence quand Paa entend qu’on lui parle. Mais qui peut bien lui parler… à part ce gros baobab ?

Depuis que j’ai commencé ce blog qui recense et analyse les livres jeunesse ayant des personnages noirs, j’ai découverts quelques artistes méconnu qui méritent qu’on s’attarde à leur travail. Satomi Ichikawa est l’un d’eux. Née au Japon, elle débarque à Paris sans parler français et décide d’y faire sa vie. Elle se met au dessins et fini par publier plusieurs livres jeunesse où elle effectue tant le travail d’auteur que celui d’illustratrice. Elle écrit directement en français, même si ses livres sont traduits en plusieurs langues. Ses histoires se situent souvent en Afrique et explorent avec une grande inventivité des thèmes tels que le partage, la rencontre, l’inconnu, l’enfance. Ces personnages, noirs, sont intelligents, rusés, débrouillards et pleins de bonnes idées. Peu importe où et dans quelles conditions ils vivent, ils gardent le sourire et leur naïveté d’enfant.

J’ai beaucoup aimé Baobonbon, tout comme les autres livres de Satomi Ichikawa que j’ai lus. Je trouve que le parcours d’Ichikawa est intéressant et nourrit merveilleusement son oeuvre. Quel est votre livre préféré de cette auteure? Dites-le moi dans les commentaires!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Satomi Ichikawa
Maison d’édition: L’École des loisirs
Année de publication: 2001
ISBN: 9782211064736
Public cible: 5 à 7 ans

Vous aimerez peut-être: De la même auteure, il y a aussi Ma chèvre Karam-Karam.

Suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

3 contes d’Afrique

les-classiques-du-pere-castor-3-contes-d-afriqueCe livre comprend 3 histoires précédemment publiées par le Père Castor chez Flammarion. L’oiseau de pluie raconte l’histoire d’un petit garçon qui décide de domestiquer un bel oiseau car il trouve son chant magnifique. Il décide de le mettre en cage afin de pouvoir écouter son chant tout le temps, près de lui. Seulement, une fois enfermé, l’oiseau malheureux ne chante plus… La morale véhiculée est sage, magnifiquement illustrée par le récit.

Une histoire de singe raconte comment le plus petit d’un groupe est parfois le plus futé et qu’il suffit de lui laisser une chance pour qu’il puisse prouver ses capacités. Je n’évalue pas les livres n’ayant que des animaux pour personages sur ce blog, mais comme cette histoire faisait partie d’un tout plus grand comprennant des personnages humains, je l’ai lu avec beaucoup de plaisir. Les enfants aimeront aussi cette histoire et ce petit singe auquel il pourront s’identifier.

J’ai déjà donné mon avis sur Épaminondas que je ne lirai pas à un enfant car il ne sera pas en mesure de comprendre le dvRngPPA6CLDFi4EgfiGgHd4HyQcontexte de publication de ce conte et la portée qu’il a eu (et continue d’avoir) sur les relations raciales en occident. Pour un adulte, au contraire, Épaminondas est un conte intéressant, surtout si on étudie (académiquement ou personnellement) l’Histoire ou à la Sociologie. Car en effet, on pourrait en faire une thèse…

Niveau format, je félicite Flammarion qui a fait de ce recueil de contes un produit de qualité, agréable à lire, à la couverture rigide, au papier glacé. Préface de Françoise Rachmuhl et Géraldine Faes. Biographie des auteurs en fin de livre.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Monique Bermond, May d’Alençon et Odile Weulersse (textes), ainsi que Kersti Chaplet (illustrations).
Maison d’édition: Flammarion
Année de publication: 2002
ISBN: 2081614065
Public cible: À partir de 5 ans

Pour plus de suggestions lecture pour vos tout-petits, suivez-moi sur Facebook!

0

Toclo Toclo et la fille tête-en-l’air

toclo-toclo-et-la-fille-tete-en-l-air-de-muriel-diallo-894390184_LNewton se promène avec sa machine à coudre sur la tête pour proposer ses services à qui veut : un petit ourlet par-ci, un petit raccommodage par-là. On rencontre dans toute l’Afrique de l’Ouest ces petits tailleurs qu’on appelle à Abidjan les Toclo toclo. Seulement Newton a des ambitions et une imagination débordante : il crée, coud, vend des modèles dignes de la plus haute couture… qui lui valent des bordées d’injures de la part des malheureux clients qui ont eu la mauvaise idée de lui confier leurs vêtements. Jusqu’au jour où il rencontre la plus belle fille du monde et se lance dans le projet fou de lui créer la plus belle robe du monde !

Mon avis

Ce qui m’a surtout plu dans ce livre, ce sont les illustrations tout en relief, mélangeant collages, peinture et photographie. Un bonheur pour les yeux, cela dynamise beaucoup la lecture! J’ai beaucoup aimé l’histoire aussi. Le récit aborde le thème de la débrouillardise et de l’amour. Le contexte n’est toutefois pas mentionné, mais un adulte comprendra que le récit se déroule en Afrique. Voilà un très bon livre malgré tout. Muriel Diallo: une auteure à lire et à relire!

514yyMj2kYL

Pour en connaître davantage sur l’illustratrice ivoirienne Muriel Diallo

Muriel_Diallo

Auteur(s) / illustrateur(s) : Muriel Diallo
Maison d’édition: Vents d’ailleurs
Année de publication: 2011
ISBN: 9782911412967
Public cible: 6 à 8 ans
Vous aimerez peut-être: Un crocodile à l’école, un autre livre signé Muriel Diallo.

Pour plus de suggestions lecture pour vos tout-petits, suivez-moi sur Facebook!

4

Lili-Rouge et le gros méchant lion

lili rougeAujourd’hui, Lili-Rouge va être avalée tout rond par un lion. En tout cas, c’est ce qu’il croit… Lorsque Lili-Rouge reçoit un coup de fil de sa tante recouverte de boutons, elle décide de lui rendre visite. Sur le chemin, elle rencontre un lion affamé qui concocte un vilain plan pour la manger tout rond. Mais Lili-Rouge n’est pas née de la dernière pluie et ne se laisse pas duper par le lion et son déguisement loufoque. Fait attention, méchant félin! Lili-Rouge va t’apprendre une leçon de politesse.

Dans le cadre de mon travail, on me demande régulièrement de contes classiques revisités (ils sont d’ailleurs très prédagogiques, parfaits pour les groupes scolaires). Il en existe plusieurs, bien sûr, mais à mon humble avis, celui de Alex T. Smith est l’un des meilleurs! Déjà, la manière dont il a réimaginé l’histoire du Petit Chaperon rouge est juste assez inventive pour qu’on puisse lire celle de Lili-Rouge comme une histoire unique. Les références sont là, l’enchaînement des péripéties ressemblent au conte de Charles Perrault, mais la « sauce safari » qui éclabousse le récit est si délicieuse qu’on redécouvre une superbe histoire.

Lili-Rouge est toute féminine, futée, intelligente, débrouillarde, serviable, responsable et a confiance en elle. Son nom et la robe qu’elle porte rappelle bien entendu la cape du Petit Chaperon rouge. Sauf que Lili-Rouge est noire, toute mignonne, les joues légèrement saupoudrées de rouge, des barrettes colorées dans ses cheveux nattés et un trou dans la bouche laissé par une dent de lait tombée. Son animal de compagnie est une adorable petite chèvre. Elle ne va pas, comme le Petit Chaperon Rouge, simplement porter quelque chose chez sa tante (une grand-mère dans le conte original), mais elle part à la rescousse de celle-ci qui s’est réveillée couverte d’affreux boutons. Car Lili-Rouge a une solution et on peut compter sur elle.

L’histoire se déroule en Afrique. Pour se rendre chez sa tante, Lili-Rouge traverse la savane où elle passe sous des girafes à lunettes, sur des crocodiles qui boivent du café, puis à dos d’éléphant, entre des hippopotames qui prennent un bain et bien d’autres animaux encore. Outre le passage où Lili-Rouge gambade dans la savane, l’Afrique s’exprime dans ce livre par un marché où l’on retrouve un barbier (« Pour un style unique! »), un magasin général, beaucoup de fruits vendus au marché, une vache qui se promène le sourire aux lèvres et l’air satisfait. De belles femmes parées de bijoux qui discutent et rient. L’une d’elle a un panier sur la tête et l’autre porte son bébé endormi dans un pagne attaché au dos. Cette représentation vivante, effervescente, joyeuse et ne se limitant pas aux animaux exotiques de l’Afrique est rare en littérature jeunesse. Mais quelle fraîcheur! On en veut plus, de ce genre de représentation!

lili-rouge 2

Le ton est léger, drôle, le texte est plein de surprises et les personnages sont très expressifs. Les illustrations aux couleurs vives m’ont beaucoup plus! Le lion porte des chausettes blanches dans ses souliers, ahahahahahah!! Personnellement, je préfère les livres à couverture rigide; celui-là ne l’est pas (bon, bon, je le mentionne simplement parce qu’il fallait que je trouve un détail négatif à ce livre, ce qui n’a pas été chose facile!). CHAPEAU!!!

Coup de <3!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Alex T. Smith
Maison d’édition: Éditions Scholastic
Année de publication: 2015
ISBN: 9781443145367
Public cible: 3 à 7 ans
Vous aimerez peut-être: Lili-Rose veut être gentille (parce que les deux petites couettes, c’est tellement mignon! 😉 )

Pour d’autres suggestions lecture, suivez Mistikrak! sur FACEBOOK!

0

Une journée à la gomme

journée gommeSur le chemin de l’école, Sophie met le pied sur une gomme à mâcher… et elle reste coincée! Comment va-t-elle s’en dépêtrer? Vite, elle a besoin d’une bonne idée!

Une journée à la gomme est un petit roman simple et amusant, très drôle et très agréable à lire. 48 pages de bonheur et de rire pour les enfants ayant un bon niveau de lecture (environ 2 à 3 phrases par pages). Beaucoup d’illustrations en noir et blanc. J’ai adoré! Sophie est une petite écolière noire, à la chevelure frisée, mais son apparence n’est jamais mentionnée dans le texte et n’a aucune incidence sur les péripéties. Au final, c’est l’histoire d’une jeune débrouillarde et de la gomme à mâcher qu’on voit partout en ville. J’apprécie beaucoup cette approche. Trop souvent en littérature, on ne précise jamais si un personnage est blanc, on suppose qu’il l’est par défault, de manière universelle. Ici, c’est plutôt l’inverse. Le personnage est noir et pourquoi ne le serait-il pas? Les personnages noirs en littérature sont souvent limités à n’être présents que dans les histoires sur la différence, la discrimination, l’esclavage, ou encore lorsque leur négritude est un facteur important du récit. Ce n’est pas le cas ici. Les enfants seront particulièrement fiers d’avoir lu un petit roman seul. À lire au plus vite!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Kate Walker & Craig Smith
Maison d’édition: Scholastic
Année de publication: 2003
ISBN: 0439974437
Public cible: 7 à 10 ans.

Coup de <3!

Vous aimerez peut-être: La forêt extraordinaire un livre-jeu à lire comme un roman dès 5 ans.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

1

Kirikou et la sorcière

kirikou-et-la-sorciereAuteur(s) / illustrateur(s) : Michel Ocelot

Maison d’édition: Éditions Milan

Année de publication: 2013

ISBN: 9782745904713

Public cible: À partir de 6 ans

Résumé: Kirikou n’est pas grand mais il est vaillant, chantent les enfants du village… C’est peut-être pour cela qu’il va se poser la question essentielle : pourquoi la sorcière, celle qui ruine le pays et terrorise tout le monde, pourquoi la sorcière est-elle si méchante?

Mon avis: Une adaptation un peu boiteuse du film. Le récit, dont certains moments clés sont réduits en quelques phrases à peine, survole à la va-vite les péripéties du film. Le film a toute son âme et sa beauté; le livre n’est qu’une copie éducolorée d’un chef d’oeuvre d’animation. Dommage. Les illustrations sont toutefois tout aussi riches et belles que le film. Mise en page équilibrée et couverture rigide.

Vous aimerez peut-être: Le garçon Tamtam, du même auteur, aussi basé sur un film d’animation.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

0

Le vélo rouge: l’histoire extraordinaire d’un vélo ordinaire

vélo rougeAuteur(s) / illustrateur(s) : Jude Isabella & Simone Shin

Maison d’édition: Bayard Canada

Année de publication: 2015

ISBN: 9782895796862

Public cible: À partir de 9 ans

Résumé: Dans plusieurs coins du monde, le vélo est le meilleur moyen de transporter les récoltes et les produits à vendre au marché, ou alors de circuler sur les routes cahoteuses entre les villages éloignés. Le vélo rouge raconte l’histoire d’un vélo ordinaire qui, à travers le souhait d’un enfant, a changé des vies partout dans le monde.

Mon avis: Parfait pour la classe d’école, ce livre parle de l’importance d’aider et de recycler. Les enfants aimeront suivre le vélo rouge et découvrir quel travail il devra effectuer alors qu’il change plusieurs fois de propriétaire. Le livre se termine par un dossier documentaire intitulé « Ce que tu peux faire pour aider », comprenant liens internet et capsule informative sur le Burkina Faso. Il y a également une note à l’usage des parents et des enseignants en fin de livre: Pour faire participer les enfants, servez-vous du récit Le vélo rouge comme élément déclencheur d’un évènement consacré au vélo et/ou au partage.

Vous aimerez peut-être: Je m’appelle Baraka.

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!