Probouditi !

probouditiLe jour de son anniversaire, Calvin assiste au spectacle du magicien Lomax le magnifique. Impatient d’essayer lui-même ses techniques d’hypnose, il les applique à sa jeune soeur Trudy en lui faisant croire qu’elle est un chien. Toute la journée, la petite Trudy aboie et marche à quatre pattes, menant la vie dure à son frère qui a oublié le mot à prononcer pour faire cesser l’état d’hypnose. (c) À livres ouverts.

Calvin ne s’entend pas bien avec sa petite sœur et adore l’embêter. Il la rejette parfois et l’exclue de ses jeux. J’ai eu pitié pour elle, car elle souhaite vraiment pouvoir passer du temps avec son frère. Cela a été difficile de la voir ainsi rejetée; certains y verront même de l’intimidation.

Cela dit, la fin du livre semble suggérer que ce n’est pas la petite Trudy qu’il faut prendre en pitié, mais peut-être bien son frère car Trudy est bien plus futée qu’elle n’y paraît. On ne saura jamais si se comporter en chien a été pour elle une manière détournée d’obtenir ce qu’elle voulait et si elle a fait semblant d’être hypnotisée. Au fond, devrions-nous avoir pitié de Calvin qui ne sera jamais rien d’autre qu’un enfant méchant et égoïste ? Et puis, n’existe-t-il pas toujours une certaine compétition entre les membres d’une même fratrie ?

Il est également possible d’aborder ce livre sous l’angle du contexte des États-Unis de la seconde moitié du XXe siècle. Les voitures anciennes arpentent les rues, les deux garçons noirs s’assoient à l’avant de l’autobus publique qui les ramène chez eux, le décor de la probouditi 2maison familiale, la mode vestimentaire et les jeux auxquels jouent les enfants sont d’autant d’éléments à analyser pour bien comprendre le contexte historique. Cet album offre donc plusieurs points d’entrée. Tout n’est pas dit, tout n’est pas clair. Je recommande donc une lecture accompagnée. Il serait idéal pour une lecture en classe ! D’ailleurs, le site web À livres ouverts offre plusieurs pistes de réflexions pour une exploitation en classe de 4ème, 5ème ou 6ème année du primaire.

Je ne peux passer sous silence les illustrations précises et détaillées de Chris Van Allsburg. Les tons de sépia offrent chaleur et se déploient tels des tableaux de grands maîtres sous les yeux des lecteurs.

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Chris Van Allsburg
Maison d’édition: L’École des loisirs
Année de publication: 2006
ISBN: 9782211086592
Public cible: 8 à 11 ans

Vous aimerez peut-être: Mon ombre, ou Libre: Le long voyage d’Henri pour la qualité de leurs illustrations.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Publicités

Moi aussi ! Moi aussi !

Moi aussi moi aussi 2Catherine et Fabiane deviennent très vite de bonnes amies. Plus leur amitié grandit, plus elles découvrent qu’elles se ressemblent. Comme des sœurs ou, pourquoi pas, des jumelles! D’ailleurs, Catherine souhaite tellement être identique à son amie que parfois elle oublie… de dire la vérité.

J’ai bien aimé cet album coloré et frais qui aborde le thème de l’amitié, de l’enfance et de l’affirmation de soi. La meilleure amie du personnage principal, prénommée Fabiane, est une fillette au teint brun et aux longs cheveux crépus qui sont difficiles à brosser. Elle vient du Midi, en France et son accent charme beaucoup les autres élèves de sa classe, dont plusieurs sont noirs. L’amitié entre Fabiane et Catherine est si vive, si belle, si authentique que les enfants n’auront aucun mal à s’y identifier. Le récit, bien mené, intègre des bulles empruntées aux bandes dessinées. Les illustrations colorées nous informent avec subtilité du temps qui passe (par exemple, on remarque les arbres ornés de feuilles vertes au début du livre et les feuilles d’automne vers la fin). Voilà une histoire du quotidien qui se termine bien et que les enfants de 6, 7, 8 ans pourront lire seuls. Très bon !

Moi aussi moi aussi

Auteur(s) / illustrateur(s) : Mireille Messier & Yves Dumont
Maison d’édition: Éditions de la Bagnole Bouton acheter
Année de publication: 2017
ISBN: 9782897142117
Public cible: À partir de 6 ans

Vous aimerez peut-être: Aussi publié aux éditions de la Bagnole, il y a Mon grand rêve.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

La princesse et le poney

Lprincesse-et-le-poneya princesse Prunelle n’a qu’un vœu pour son anniversaire cette année : qu’on lui offre un cheval. Un grand cheval musclé qui serait digne d’une princesse guerrière. Or, le jour venu, on ne lui offre pas exactement le cheval de ses rêves…

Ce qui m’a d’abord accroché dans ce livre, c’est la page couverture et cette petite fille qui se tient debout, fièrement, le poing levé. Pourquoi ce geste? Ce poing levé, était-ce celui du Black Power? Du pouvoir aux femmes? Et ce titre contenant ce mot « Princesse »… Serait-ce l’histoire d’une princesse forte, maîtresse d’elle-même et de son destin? Sans mentionner les traits physiques du personnage en page couverture: loin des images de top modèles que la société de consommation nous jette en plein visage à longueur de journée, la fille est de petite taille, rondelette, a le teint brun. Cette fillette, je l’aimais déjà avant même de tourner la première page de l’album. À la lecture de son histoire, je n’ai pas été déçue !

La famille qui est mise en scène dans cette histoire est constituée d’un père blanc au teint très pâle et d’une mère non-blanche aux longs cheveux lisses. Prunelle est blonde et son grain de peau est un heureux mélange de celui de ses parents. Prunelle est futée, déterminée, joueuse. Sa chambre semble être le repère d’une adolescente; elle a certainement passé la petite enfance, même si le livre dont elle est le personnage principal semble s’adresser aux 3 à 6 ans. Il s’agit tout de même (aussi) d’une histoire de pets (oui, vous avez bien lu). Ce décalage peut sembler illogique (peut-on être préoccupé par le féminisme à un si bas âge?), et il m’a semblé qu’on perdait un peu le public cible ce faisant. La fillette de 6 ans à qui j’ai lu l’histoire ne semble pas avoir compris les enjeux antisexistes de l’histoire, mais avait passé l’âge de rire des blagues de pipi-caca-pets. J’ai tout de même sentit que la lecture du livre avait contribué à déconstruire certains de ses à-prioris (tout de suite, elle avait pensé que Prunelle VOULAIT un Poney, puisque c’est une princesse et que les princesses aiment les poneys, alors que c’est bien un grand cheval fort que Prunelle désirait).

la-princesse-et-le-poney-02

Il y a dans ce livre plusieurs niveaux de lecture. Les mots racontent l’histoire « officielle » si on veut, alors que les illustrations racontent une histoire parallèle, une histoire qui, sans prétention et avec humour, dénonce les stéréotypes de genre et le sexisme. Parce que les filles et les garçons sont tout autant capables d’aspirer être des guerrières ou des guerriers.

Ne vous inquiétez pas, l’histoire ne fait pas que l’éloge de la puissance physique et de la guerre; à la fin, c’est en parvenant à attendrir ses compétiteurs (une tactique efficace et sans violence!) que Prunelle gagnera le trophée des Guerriers les plus utiles. De plus, l’histoire se termine sur un gag de pet; les petits de 3-4 ans adoreront, à défaut de ne pas avoir compris le sous-texte féministe.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Kate Beaton
Maison d’édition: Scholastic Bouton acheter petit
Année de publication: 2015
ISBN: 9781443147705
Public cible: 3 à 6 ans
Vous aimerez peut-être: Si vous aimez les histoires drôles, essayez Maquillage à gogo. Si vous cherchez d’autres histoires antisexistes, lisez Mon dragon à moi.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Mon anniversaire

mon anniversaireQu’est ce qu’il y a dans une fête d’anniversaire ? Des ballons? Du maquillage? Un imagier à toucher rigolo  pour apprendre ses premiers mots!

Ce livre m’a été recommandé par une lectrice du blog (merci pour la suggestion!) sur ma page Facebook. Il s’agit d’un imagier pour les bébés, tout carton et au petit format carré, parfait pour les petites mains qui voudront probablement arracher les pages, les mettre dans leur bouche, taper dessus et tirer le livre dans tous les sens. Les différentes textures (doux, rugueux, lisse, bombé, poilu, etc.) plairont à bébé. J’ai aimé le vocabulaire choisi: il s’agit de mots de tous les jours, sans dialecte régional (le livre est publié par une maison française). L’écriture cursive m’a également plu: cela donne étrangement un côté personnalisé au livre… c’est déjà mieux que l’éternel Times New Roman!

Je ne peux pas passer sous silence la page couverture. Deux choses l’une: 1) Un garçon, et 2) Noir. Les filles lisent plus que les garçons, du moins, c’est ce qu’on dit. La littérature jeunesse s’adresse beaucoup aux filles et moins aux garçons (ce qui est bien dommage… il nous faut davantage de représentation pour nos fils!). Un garçon en page couverture, c’est moins courant, vous ne trouvez pas? Et là, ce livre nous offre un garçon noir: c’est d’autant plus rare. Et puis, le choix de couleurs est fantastique: le contraste entre les tons chaux et froids, ça marche! C’est parfait pour éveillé bébé, très sensible aux différentes teintes.

Et là, je me suis demandé en prenant ce livre s’il n’aura de diversifié que la page couverture. Eh bien non. Une fillette noire aux cheveux bouclés, une autre asiatique et une autre aux cheveux crépus coiffés en nattes plates (« ti-kouri » ou « cornrows ») sont présentes dans le livre. Donc, sur sept personnages, quatre sont issus de la diversité ethnique. Du jamais vu dans un livre pour bébé! À découvrir, vite, vite, vite. Et vous, qu’avez-vous pensé de ce livre?

Auteur(s) / illustrateur(s) : Amélie Graux
Maison d’édition: Milan
Année de publication: 2012
ISBN: 9782745958143
Public cible: Bébé

Vous aimerez peut-être: Par le petit trou!, un album cartonné à lire avec bébé.

Coup de cœur !

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Emma et ses amis

emma et ses amisC’est l’anniversaire d’Emma. Tous ces amis sont venus chez elle pour la fêter. Chaque ami a un couleur préférée, que l’auteure a magnifiquement fait resortir par des éclats d’une peinture vive sur fond beige. Le format à l’italienne de cet album fait d’autant plus ressortir les couleurs. Le mélange de feutre, crayon et peinture donne un visuel très intéressant. Le récit est tout simple et se termine par une question lancée au jeune lecteur : « Et toi? Quelle couleur préfères-tu? »

J’ai lu ce livre à une fillette de 5 ans qui n’a pas particulièrement aimé. Elle n’aime pas beaucoup avoir à choisir une couleur; ça l’agace. Oui, oui, elle aime bien le mauve et le rose, mais elle aime toutes les couleurs aussi!! Et puis en ce moment, elle a envie d’histoires plus longues, avec des rebondissements. Eh oui, une phrase par page, ça ne lui suffit plus! Bah, c’est la vie. Elle ne peut pas aimer TOUS les livres, si? 😉 En tout cas, moi j’ai bien aimé, même si le titre est un peu banal. C’est aussi ça, transmettre le goût de la lecture: accompagner l’enfant dans la découverte et l’évolution de ses goûts littéraires.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Sandra Desmazières
Maison d’édition: Casterman
Année de publication: 2005
ISBN: 2203553170
Public cible: 3 à 6 ans.

L’anniversaire de la princesse Arabella

anniversaire princesse arabellaIl était une fois une petite princesse qui habitait dans un grand château avec son papa roi et sa maman reine. On allait bientôt fêter son anniversaire. Mais que peut-on offrir à une princesse qui a déjà tout? La princesse exige un éléphant, capturé dans la savane! Mais les éléphants ont eux aussi parfois de drôles d’idées…

Plein d’humour et de philosophie, cet album à l’histoire plutôt courte met en scène une petite princesse noire au teint foncé et aux cheveux crépus. Sa mère a également les cheveux dits « naturels », qu’elle porte en large afro avec sa couronne en or. Comme j’ai été heureuse de tomber sur ce livre à ma bibliothèque municipale, car ce genre de représentation est plutôt rare! J’ai également aimé que l’éléphant soit représenté comme un animal sensible et non comme un « objet » dont la seule raison d’être est de divertir les humains. J’ai lu ce livre à un enfant de 4 ans qui a aimé cette histoire; très préoccupée par le sort de l’éléphant, elle demandait pourquoi avoir demandé ceci comme cadeau (!). Sur l’une des pages, on peut apercevoir le Kilimandjaro au loin. Dénouement surprise.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Mylo Freeman
Maison d’édition: Oskar éditeur
Année de publication: 2009
ISBN: 97823575404709
Public cible: 4 à 7 ans

OLYMPUS DIGITAL CAMERAÀ propos de l’auteure hollandaise Mylo-Freeman*:

Mylo Freeman est d’origine hollandaise et américaine et a grandi à La Haye. Elle a terminé des études en illustration à l’Académie Rietveld d’Amsterdam. Après une brève carrière de chanteuse et la naissance de son fils aîné, elle se met à illustrer de nouveau et commence à dessiner pour les enfants. Son premier livre d’images, Potty!, a immédiatement reçu le Prix Kiekeboek. Mylo Freeman a environ 50 livres d’images à son actif, y compris sa série mettant en scène une princesse noire au teint foncé nommée Arabella. Cette série comble une niche encore aujourd’hui mal déservie, nommément les livres avec plus de diversité. Le personnage de la princesse Arabella a non seulement fait l’objet de neuf livres d’images, mais il a aussi un spectacle de marionnettes, une application mobile, une pièce de théâtre et une peluche.

*(Traduit librement du site officiel de l’auteure (néerlandais)).  

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

La magicienne

magiciennePour son anniversaire, Josiane fait un voeu, puis elle souffle les bougies de son gâteau. Comme par magie, ses souhaits se réalisent. Une histoire pleine d’imprévus.

Du Robert Munsch, j’en lirais aux enfants n’importe quand, à n’importe quelle occasion. D’ailleurs, il existe sans doute du Robert Munsch pour chaque instant de la vie. Voilà une autre histoire gé-ni-a-lis-si-me de l’auteur canadien. Je la recommande vivement! Le récit, drôle et bien ficelé, garde le lecteur dans l’attente impatiente de la suite. On rit, mais on rit!! Au niveau des personnages, on met en scène ici une fillette noire avec deux tresses ornées de barrettes colorées. Ses deux parents ont les cheveux crépus/naturels. Les personnages secondaires sont d’origines diverses. Quelle bouffée de fraîcheur. À lire!!

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Robert Munsch & Michael Martchenko
Maison d’édition: Éditions Scholastic
Année de publication: 1994
ISBN: 2890212149
Public cible: À partir de 3 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook