La vie ne me fait pas peur

la vie ne me fait pas peurLes fauves rugissants et les animaux gluants ? Ils ne me font pas peur.
Les garçons de ma classe qui tirent sur ma tignasse ? Ils ne me font pas peur
Être seule, le soir, dans ma chambre plongée dans le noir ? Cela ne me fait pas peur du tout.
À travers les mots d’une petite fille qui n’a pas froid aux yeux, Maya Angelou délivre son secret pour combattre les terreurs infantiles : s’ouvrir au pouvoir des rêves et de l’imaginaire… Une leçon de vie d’une grande dame des lettres, poétesse, conteuse et romancière afro-américaine, figure de la lutte pour les droits civiques.

Wow. Ce livre est vraiment fantastique ! Déjà, les illustrations, très aérées, semblent vouloir s’extirper de ce fond blanc immaculé qui les accueillent. Les textures sont riches et les couleurs, éclatantes. Le texte de Maya Angelou est puissant et rythmé. Parfait pour faire la connaissance de cette grande dame de la littérature ou pour s’initier à la poésie. À la suite du texte principal, il y a une courte biographie de Maya Angelou. J’ai absolument adoré que le texte soit bilingue; on a ainsi accès à la version originale de l’auteure. Vraiment, vraiment excellent ! Fortement recommandé !

Maya Angelou est une auteure américaine. 

Maya Angelou

Auteur(s) / illustrateur(s) : Maya Angelou & Géraldine Alibeu
Maison d’édition: Seghers Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782232128356
Lectorat cible: À partir de 8 ans.
Vous aimerez peut-être: La maman qui s’absentait.

SUIVEZ MISTIKRAK! SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

logo livreaddict  logo facebook

Publicités

La maman qui s’absentait

QLa maman qui s'absentaitue comprend un enfant lorsque sa mère s’absente ? Pourquoi part-elle ? Que peut-il y avoir de fascinant pour une mère dans cet ailleurs où l’enfant est absent ? La maman qui s’absentait interroge enfants et parents sur les notions de solitude et de séparation, mais aussi sur l’apprentissage de l’autonomie. Pourquoi Maman s’en va ? La réponse incertaine se trouve dans la poésie de Stéphane Martelly et les noirs et blancs d’Albin Christen, mais, vraisemblablement, elle s’en va pour pouvoir revenir…

Cet album prend toute sa profondeur, son sens et sa beauté dans le texte concis et juste de Stéphane Martelly, ainsi que les illustrations vibrantes en noir dense et blanc immaculé d’Albin Cristen. L’histoire aborde le thème de l’absence de la mère, le mal du pays et la dépression. La mise en page renforce ses thèmes en présentant le texte dans des spirales presque infernales, de vastes pages blanches et des motifs volumineux. L’album est lui-même un très bel objet qui plaira aussi aux adultes.

Pistes d’exploitation en milieu scolaire

  • Réaliser un dessin sur le thème de la perte à la manière d’Albin Cristen.
  • Relever le champ lexical autour de l’abandon dans le texte
  • Justifier pourquoi la mère « s’absente ».
  • Observer les illustrations sur fond noir; qu’ont-elles de différent des illustrations sur fond blanc ? À quoi servent les illustrations sur fond noir dans ce livre ? Que représentent-elles ?
  • Découvrir et apprécier le travail artistique d’Albin Cristen (voir son travail pour le Festival de Jazz de Montréal, les chaussures Adidas, les montres Swatch et l’Opéra de Lausanne).

* Prix Michel Tournier

Stéphane Martelly est une écrivaine et peintre canadienne d’origine haïtienne. Elle vit à Montréal.

Stephane Martelly

Auteur(s) / illustrateur(s) : Stéphane Martelly & Albin Christen
Maison d’édition: Vents d’ailleurs Bouton acheter petit
Année de publication: 2011
ISBN: 9782911412653
Public cible: 9 ans et plus.
Vous aimerez peut-être: Nina, pour ses illustrations en noir et blanc.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Prince Cradoc au royaume du chic

Prince Cradoc au royaume du chicLe prince Cradoc a beau être un prince, il n’en est pas moins extrêmement ringard, à l’image de son royaume, Craspec. Qu’elle n’est donc sa surprise quand il reçoit une invitation pour le bal du royaume du Chic voisin ! L’événement le plus couru de l’année où se montrent les nobles les plus élégants ! Cradoc en est certain : on ne l’a invité que pour se moquer de lui. Et… c’est exactement ce qui se produit. Mais quand Cradoc rencontre Francesca, princesse des Chics, il tient peut-être sa revanche. Car Francesca a beau être l’héritière du royaume le plus chic, elle est surtout un rat de bibliothèque qui aime passer ses journées en pyjama. Au grand dam de son père… Et ensemble, ces deux ringards-là pourrait bien avoir une jolie leçon de style à nous donner !

La totalité de ce roman qui se lit comme un conte est écrit en Alexandrin ! Ce tour de force donne lieu à une lecture, ma foi, plutôt agréable et drôle, car le ton plutôt sérieux et protocolaire jure avec le propos plus léger, loufoque et farfelu. J’ai trouvé cette dichotomie tout à fait savoureuse ! De plus, le narrateur brise fréquemment le quatrième mur en s’adressant directement au lecteur. La typographie est variée et éclatée; les enfants dyslexiques auront du mal, les autres pourraient apprécier davantage.

Le père de Franscesca souhaite influencer sa fille, mordue de lecture et préférant son pyjama aux jolies robes, à être plus coquette. Ce ne sera pas chose facile car Franscesca a une forte tête ! On assistera alors à un clash des générations qui permettra du même coup à Franscesca de s’émanciper. Lorsque son père rencontrera le royaume des Cradoc, il sera bien obligé de constater que sa manière de vivre et celle qu’il souhaite imposer à sa progéniture, n’est pas universelle.

Cela étant dit, j’ai été dérangée par un passage où les dreadlocks sont non seulement perçus négativement, mais aussi considérés comme étant indicateurs de malpropreté:

« Sans oublier son bouc, ses tuniques frivoles,

Et pendues à ses lobes deux rangées de créoles.

Ses dreadlocks à l’aspect de vieille serpillère

Étaient enturbannées. Et piquées de primevères! » (p.24)

N’aurait-il pas suffit de mentionner que ses cheveux étaient emmêlés et sales, sans associer ses adjectifs aux dreadlocks ? Ce genre de représentation renforce les stéréotypes négatifs sur les dreadlocks qui, comme toute coiffure, ne sons pas plus sales que les autres lorsque bien entretenus. Ugh.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Robert Paul Weston
Maison d’édition: Seuil Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9791023509144
Public cible: À partir de 12 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

 

Under the Christmas Tree

under the xmas treeKindergarten-Grade 4-Grimes and Nelson are ideal collaborators for this celebration of the sights, sounds, and feelings of Christmas from a child’s point of view. Twenty-three poems take readers through the season, focusing on the life of an urban African-American family. The selections capture the excitement and wonder (« Slightly giddy/And primed/For miracles ») as well as humor (« Christmas-His cradle/Is empty. Did He grow up?/Is He Santa now? ») and wisdom.

Impatiently waiting for Christmas with your little ones? Why not read one or two poems of this book each day before bedtime? This book is currently out of print. Find it at you local library!

Author(s) / illustrator(s) : Nikki Grimes & Kadir Nelson
Publisher: HarperCollins Publishers
Publication date: 2002
ISBN: 0688159990
Target audience: 4 to 8 years old

Nikki Grimes is an American author.

nikki grimes

* Award: Society of Illustrators Silver Medal (United States)

FOLLOW MISTIKRAK! ON SOCIAL MEDIA

logo livreaddict  logo facebook

Lily

lilyCet album pour petits et grands est une mise en image et en texte de la chanson antiraciste intitulée « Lily » de Pierre Perret. L’histoire raconte les périples d’une jeune fille nommée Lily qui vient de Somalie et qui débarque en France dans l’espoir d’une vie meilleure. La réalité est bien différente de ce qu’elle s’imaginait alors qu’elle doit faire face au racisme systématique et quotidien. Lorsqu’elle part pour les États-Unis, Lily se retrouve à nouveau victime de racisme. Face à tant d’adversité, la jeune femme parvient tout de même a garder espoir et les rencontres qu’elle effectue au cours de son processus d’immigration ne la rendent que plus forte.

Je suis tombée tout à fait par hasard sur cet album dans une vente de livres à petits prix. Quelle belle découverte. J’ignorais totalement qu’il s’agissait en fait d’une chanson antiraciste du très talentueux chanteur français Pierre Perret (voir le vidéo plus bas). Une mise en page tout à fait magnifique où s’éclaboussent des jets de peinture multicolores qui accompagnent la lecture de page en page. Chaque double page illustre un couplet de la chanson et la solitude de Lily naviguant seule les villes de Paris, New York et Memphis. Un livre qui fait voyager et qui donne à voir l’expérience d’immigrants noirs en occident devant souvent surmonter, avec beaucoup de dignité, l’insurmontable. Plusieurs références aux cultures et histoires françaises et américaine (Angelas Davis, Victor Hugo, Debussy, Voltaire, rue Sécrétan, subway new yorkais, Black Panthers Party, Marilyn Monroe, statue de la liberté, ségrégation raciale aux États-Unis, etc.) Cet album serait tout à fait approprié pour une animation en classe avec des élèves de 4è, 5è ou 6è année du primaire (du type: lecture du livre, écoute de la chanson, débat… au bien analyse de la chanson au cours de français, pourquoi pas?). Quelle chance d’avoir trouvé ce livre… Il aura une place de choix dans ma bibliothèque personnelle!

Auteur(s) / illustrateur(s) : Pierre Perret & Nathalie C.
Maison d’édition: Nathan
Année de publication: 1989
ISBN: 2092682776
Public cible: À partir de 9 ans

Coup de coeur !

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Haïti mon pays

haitiIl s’agit d’un recueil de poèmes d’élèves haïtiens du sud-ouest du pays. Ceux-ci on été écrits avant le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Dans sa préface, Dany Laferrière affirme avec justesse qu’en Haïti, « les poètes poussent plus vite que les arbres ». La littérature haïtienne est riche — quelle bouffée de fraîcheur que de lire ces poèmes écrits par de jeunes enfants sur la beauté de leur pays. Les portraits de Rogé, un mélange de crayon qui donne de la profondeur aux traits et de peinture qui donne de la texture aux vêtements et aux bijoux des enfants, sont sublimes. Le large format rectangulaire de cet album fait ressortir la beauté à la fois des poèmes que des illustrations. Très beau et touchant.

Auteurs : Écoliers haïtiens (Lordanie Théodore, Jean-Pierre Paul Durand, Aldaïne Louis, Marie-France Étienne, Dismy Borgela, Marie-Andrèle Charlot, Ricardo Jocelyn, Derline Dorcy, Judson Éliona, Madième Thercidor, Judes-Roldes Raymond, Annie Hum, Angelo Borgela, Jeanne Dadley Zamor & Janaïe Ordella).Bouton acheter petit
Illustrateur : Rogé.
Maison d’édition: Éditions de la Bagnole
Année de publication: 2010
ISBN: 9782923342504
Public cible: À partir de 7 ans

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook