Petit Robot

Petit robot Ben HatkeD’un côté, il y a une petite fille. Elle est bricoleuse et débrouillarde. De l’autre un petit robot tombé d’un camion… La rencontre a lieu et l’aventure commence. Il faut tout d’abord réparer ce petit robot qui visiblement est cassé. Mais heureusement la petite fille a de l’idée. Et les voilà bien vite à marcher tous les deux. Elle lui montre son univers. Mais à l’usine, les machines implacables donnent l’alerte. Il manque un robot… Bientôt, les deux amis jouent ensemble. Après une course dans la forêt, ils se retrouvent tous les deux face au grillage de l’usine et découvrent un énorme trou. Un énorme robot a pour mission de retrouver l’élément manquant. La course-poursuite entre les deux robots commencent. Et le duel est inégal. Petit robot se retrouve vite à l’usine, de nouveau prisonnier. C’est sans compter sur l’imagination bricoleuse de la petite qui va bien vite trouver la solution et libérer le petit Robot. Ils vont retrouver la liberté… et de nombreux amis, car la demoiselle n’a pas chômé. Elle a réparé et « redonné vie » à de nombreuses machines. La balade et la complicité entre la petite et le robot peut reprendre son cours… 

Je suis sans mots. Cette bande dessinée, presque sans texte, est géniale, loin des gros Petit Robot Ben hatke 2titres commerciaux édulcorés et sans saveur. Et elle m’a touché droit au cœur. Tout simplement sublime ! Les couleurs sont choisies avec soin, et les expressions des personnages sont réalistes et nuancées. Et voilà une bande dessinée pour les enfants avec un personnages principal noir (une fille d’ailleurs) et en plus, elle sait bricoler des robots ! Elle n’est pas parfaite, elle a un peu de mal à se faire des amis et à trouver sa place dans le monde, un peu comme ce petit robot croisé sur son chemin. Un peu comme nous tous. Ce livre est FA-BU-LEUX. Il faut absolument que vous le lisiez, vous ne regretterez pas (car oui, il vous plaira aussi en tant qu’adultes!) Et n’oubliez pas de le faire lire aux enfants de votre entourage.

Coup de cœur !

* Prix Eisner 2016 du roman graphique au Comic-Con de San Diego.

* Prix Gryphon.

* Dans la sélection « Meilleurs livres de l’année 2015 » de Kirkus Review.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Ben Hatke
Maison d’édition: Éditions FrimousseBouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9782352413363
Public cible: À partir de 8 ans
Vous aimerez peut-être: Roller Girl, une bande dessinée ayant un personnage principal féminin.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Publicités

Mbote, Kinshasa ! : Article 15

Mbote kinshasaSynonyme de débrouille, combine et stratagème, “l’article 15” est une maxime célèbre à Kinshasa, mise tous les jours en pratique par les Congolais. Lorsque Samuel, 10 ans, se voit refuser l’entrée de son école pour cause de chaussures trouées, il n’a pas d’autre choix que de faire marcher son imagination. Ni sa mère ni son père ne peuvent lui donner d’argent, leurs économies ayant été dévorées par la Scarlett, taxi acquis par son père afin de devenir son propre patron. Et mendier pour des chaussures à 15 $, n’est clairement pas une option envisageable pour ce gamin débrouillard et ambitieux ! Alors recours à l’Article 15 ! Et pour réunir la somme dont il a besoin, Samuel a plus d’un tour dans son sac, tous plus ingénieux les uns que les autres. À l’opposé de son père qui va de déboires en déboires avec sa Scarlett? Une comédie en hommage à la vitalité et à l’optimisme des Congolais ! (c) La ruche Productions et la boîte à bulles

La bande dessinée de Sébastien Maitre et Kash nous dévoile une ville chaotique, vivante et fascinante où chaque péripétie évoque le fameux article 15, la débrouillardise ! Plaira aux amateurs d’humour et d’aventures.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Sébastien Maître & Kash
Maison d’édition: La ruche Productions et la boîte à bulles
Année de publication: 2016 Bouton acheter petit
ISBN: 9782849532683
Public cible: 10 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Akissi: Attaque de chats, une BD se déroulant aussi en Afrique.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Jan des cavernes

jan des cavernesJan des cavernes est un conte préhistorique qui se passe « il y a très très très longtemps », quand « il était une fois » n’existait pas encore… Wa Wa Jan vit dans sa tribu de chasseurs-cueilleurs, il y a plus de 20 000 ans. Lorsqu’il brise par mégarde le rocher-totem de son clan, Wa Wa Jan est banni. Il se retrouve dans un pays de grottes et de volcans, où les animaux préhistoriques vont le révéler à lui-même.

Cette sympathique bande dessinée sans texte est issue de la collection « Ma première BD » chez Pouss’ de Bamboo. On y retrouve une phrase pour introduire chaque planche (une page), un atelier pour apprendre à dessiner les personnages et l’histoire dans sa version texte en fin d’album. On suggère aux enfants de 3 ans et plus, mais attention, il y a des scènes de bataille (rien de bien méchant, mais quand même), les personnages ne sont pas toujours gentils et se montrent même parfois mesquins. Une lecture accompagnée s’impose pour les plus petits. Bien que la BD soit sans texte, il faut tout de même bien connaître les codes du genre pour ne rien manquer (trois gouttes sur la tête signifie l’étonnement, mais devant la bouche, elles signifient le cri; un gribouillage
en spirale sur la tête signifie l’étourdissement; les étoiles signifient l’impact ou la douleur, etc.)

Wa wa jan se lie d’amitié avec une jeune fille rousse issue d’un clan maudit après l’avoir libérée d’une malédiction qui l’avait changée en ours. Cette dernière sera acceptée au sein du clan des Hommes Bleus de Wa wa jan et on suppose que c’est le début d’une belle histoire d’amour et d’amitié. Dans l’atelier de dessin, on nomme la jeune fille « Princesse » jan des cavernes 2
alors que rien dans le texte ne laisse suppose que c’en est une. J’ai trouvé dommage qu’on nous ressorte le vieux cliché voulant que toutes les filles sont des princesses attendant d’être sauvées, puis mariées. De plus, on parle des « Hommes » pour parler de tout le clan, comme si les femmes n’en faisait pas partie.

Le conte écrit dans la troisième partie du livre offre un texte assez dense, assez rédhibitoire pour les apprentis lecteurs. Beaucoup de mots difficiles dont aucune définition n’est incluse. Malgré tout, les phrases sont courtes et simplement écrites au présent de l’indicatif, faisant du texte une lecture somme toute assez agréable pour les lecteurs avancés.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Antoine Meunier-Gachkel & Domas
Maison d’édition: Bamboo éditions Bouton acheter
Année de publication: 2018
ISBN: 9782818944578
Public cible: À partir de 3 ans

Vous aimerez peut-être: Rafa et Zoé: Un après-midi au parc, une BD sans texte avec des personnages racisés.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Yennega: La femme lion

Yennega femme lionUn roi rêvait d’avoir un garçon. Il eut une fille qu’il appela Yennega. Malgré tout l’amour qu’un père peut avoir pour sa fille, le roi l’éleva comme un garçon. Yennega trouva rapidement sa place dans cet univers masculin, faisant souvent preuve de plus d’audace et de courage que la plupart des garçons. Adulte, elle intégra l’armée royale jusqu’au jour où elle désira se marier et avoir un enfant.

Voilà un conte africain (écrit par un auteur blanc) que l’on prend plaisir à lire. Rien de bien original toutefois; j’aurais aimé une fin moins clichée et plus inattendue. L’auteur représente ici l’Afrique rurale et traditionnelle; on est loin du centre-ville d’Abuja. Le récit m’a semblé patriarcal et anti-féministe; le garçon est l’enfant souhaité et, pour plaire et être acceptée, la fille se comporte comme le sexe opposé. Or, elle accomplira tout de même son « rôle de femme », c’est-à-dire souhaiter et avoir des enfants. C’est doublement problématique, surtout dans la manière que c’est amené dans l’histoire: comme un cheveu sur la soupe. Ordinaire.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Yann Dégruel
Maison d’édition: Delcourt Jeunesse Bouton acheter
Année de publication: 2017
ISBN: 9782756086880
Public cible: 10 ans et plus

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

London mystery club

London mystery clubQuatre collégiens, à la tête d’un blog spécialisé dans les phénomènes étranges et paranormaux, mènent l’enquête. Pour leur première affaire à résoudre, Kyle, Ashley, Zoey et Tyler vont devoir faire face à d’inquiétants loups-garous qui envahissent Hyde Park… Au fil des indices, cette aventure les mènera dans les endroits les plus mystérieux de Londres !

Les amateurs de polar seront bien servis en lisant cette bande dessinée ! L’enquête menée par les quatre enfant est captivante. Toutefois, j’ai trouvé la mise en page un peu vide; les cases sont souvent dénuées de contexte arrière. Parmi le joyeux quatuor se trouve une fille noire présente dès le début du récit. Elle est intelligente, fréquente régulièrement les musées avec son père, trouve des solutions aux problèmes. Son humour est un peu décalé; cela m’a beaucoup plu !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Davide Cali & Yannick Robert
Maison d’édition: abc Melody Bouton acheter petit
Année de publication: 2016
ISBN: 9782368360842
Public cible: 10 ans et plus

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Rafa et Zoé: un après-midi au parc

rafa-et-zoeLe parc est l’endroit idéal pour se faire des copains. Même les plus petits découvrent leurs différences et s’aperçoivent très vite que jouer à deux, c’est mieux! À partir de 3 ans, l’enfant ne sait pas encore lire mais a fait l’apprentissage du langage. Les histoires pour cette tranche d’âge ne contiennent pas de texte ou très peu. Le récit est totalement compréhensible grâce aux cases dessinées. Mais il s’agit bien de lecture: l’enfant lit, de manière autonome, un récit complexe où les dessins ne sont pas de simples illustrations mais contiennent une véritable grammaire.

J’ai exploré cette bande dessinée sans texte simultanément avec deux fillettes: l’une de six ans, l’autre de 2 ans. Toutes les deux ont aimé l’histoire. La plus petite a commenté plusieurs fois durant le récit, remarquant des détails sur chacune des pages. Pour elle, c’était une belle histoire sur le jeu, le parc (son endroit favori!), et le partage. Elle n’a pas vraiment compris la structure, ni le sens de lecture. Elle lisait chaque double page comme un tout. La plus âgée était très fière de montrer à la plus petite comment lire une bande dessinée. Du coup, j’en ai profité pour lui expliquer certains codes du genre. Une superbe BD que je recommande vivement!

rafa-et-zoe-2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Cristian Turdera & Sergio Kern
Maison d’édition: Mamut comics
Année de publication: 2010
ISBN: 9787493775124
Public cible: 3 à 6 ans
Vous aimerez peut-être: Rêves d’océan, un album sans texte.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Cassandra prend son envol

cassandra prend son envolCassandra a un don. Elle peut communiquer par la pensée avec les animaux, c’est la communication intuitive. Alors que sa mère est sur le point de se remarier et qu’elle ne s’entend pas vraiment avec sa future demi-sœur Juliette, Cassandra apprend que sa meilleure amie Sophie, va partir vivre en Angleterre, nouvelle qu’elle supporte mal, se sentant abandonnée. Elle décide en parallèle de ses problèmes personnels, de mettre son don à profit, accompagnée par sa chienne Miss Dolly, en aidant Dimitri, un petit garçon de 5 ans à retrouver son chat disparu.

Cette bande dessinée du quotidien raconte une histoire intéressante et originale, mais ponctuée de coupures maladroites au niveau du récit. Les scènes changent un beau milieu d’une page sans indication aucune. Le texte est bien écrit et les illustrations douces aux couleurs pastel s’harmonisent bien aux personnages joufflus à la bouille sympathique. Par contre, le manque de dialogue m’a un peu ennuyé. En effet, on aurait dit que Cassandra parle tout seule car il y a rarement un interlocuteur avec elle. J’ai trouvé ça un peu étrange.

Le personnage principal, Cassandra, est noire ou métisse et sa mère est blanche. On ne connaît pas son père et on ignore si elle est adoptée. Il faudra lire le deuxième tome pour en savoir plus. J’ai adoré le fait que Cassandra soit une adolescente ordinaire de 14 ans ayant la capacité de parler aux animaux. Elle ne fait pas pitié, n’est pas exotique ou une bête curieuse, comme c’est souvent le cas lorsqu’il y a la présence d’un personnage noir en littérature jeunesse. Cassandra a une vie de famille à laquelle bien des lecteurs pourront s’identifier. Elle prend confiance en elle tout au long du récit et gagne en maturité. J’ai hâte de découvrir la suite de ses aventures !

À la fin du livre, on retrouvera le « carnet secret de Miss Dolly », incluant un recette de biscuits pour chiens, un journal intime et de l’information sur comment décypter le comportement de son chien de compagnie. Sympathique !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Hélène Canac & Isabelle Bottier.
Maison d’édition: Miss Jungle Bouton acheter petit
Année de publication: 2017
ISBN: 9782822221337
Public cible: 11 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Félice et le flamboyant bleu, une bande dessinée dont le personnage principal est noir.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook