0

Ami ! Ami ?

Ami Ami Chris RaschkaUne succession de séquences, à la manière d’un dessin animé qui exprime l’amitié et la fraternité au-delà de toutes les différences. Des dessins efficaces aux couleurs franches et aux traits simples illustrent cette histoire inhabituelle en 39 mots.

Cet album, c’est d’abord une rencontre. Une rencontre entre deux garçons, l’un noir, qui interpelle celui qui lui fait face, un jeune Blanc timide. En toute simplicité. Un mot échangé à la foi, un, pas plus. Parfois interrogatif, parfois exclamatif. Pourtant, c’est toute la complexité et la beauté d’une 1ère rencontre et d’une nouvelle amitié que nous dévoile de page en page le talentueux Chris Raschka. Leurs gestes et leur posture parle aussi beaucoup. Enseignants de premier cycle, à la lecture de cet album en classe, encouragez vos élèves à porter attention au non verbal des personnages. Une lecture excellente, que je conseille vivement !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Chris Raschka
Maison d’édition: Éditions Joie de lire
Année de publication: 2011
ISBN: 9782889080649
Public cible: À partir de 4 ans

Vous aimerez peut-être: Cache-cachette, une histoire sur l’amitié signée Ezra Jack Keats.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Publicités
0

Abiola et la déesse des mers

LAbiola et la déesse des merses vacances scolaires battent leur plein. Nos trois amis Abiola, Francis et Hui Lin sont prêts à passer une journée inoubliable à la plage. Seulement, en proie à une peine familiale, Francis, boudeur, s’aventurera seul dans l’eau et… disparaîtra brusquement sans laisser de traces ! Où a-t-il pu passer ? Abiola et Hui Lin arriveront-elles à retrouver leur meilleur ami de toujours dans cet océan infini ?

Le livre débute avec une présentation du contexte géographique où on retrouve une carte de l’Afrique et du Bénin, un résumé de ce qui s’est passé dans le tome précédent, ainsi qu’une présentation des personnages. Abiola Osseni, espiègle, curieuse et gaffeuse, a 7 ans et demi et vit à Cotonou. Hui Lin, 8 ans, est une jeune fille intelligente, réservée et loyale de nationalité chinoise et béninoise. Francis, 8 ans, est un français fier, débrouillard et moqueur. On suit les trois amis lors d’une journée à la plage durant les vacances scolaires.

Abiola reçoit parfois des moqueries à l’école à cause de ses cheveux crépus en forme de nuage. Malgré tout, elle trouve les cheveux crépus magnifiques et n’hésite pas à complimenter une femme qui les porte fièrement. J’étais heureuse de retrouve la déesse des mers, Mamie Watta, dans un livre jeunesse adressé aux enfants autonomes en lecture. Ici, Mamie Watta a perdu son peigne duquel elle puisait ses pouvoirs. Abiola devra l’aider avec l’aide de ses amis !

Les chapitres très courts rendent la lecture agréable. Pour ne rien manquer, je conseille de lire les tomes précédents avant celui-ci. J’ai trouvé l’histoire un peu courte et incomplète; j’aurais voulu savoir tout de suite comment le peigne de Mamie Watta allait être retrouvé ! Malgré tout, ce livre plaira aux jeunes amateurs de fantastique.

À la fin du livre, il y a un dossier pour en apprendre davantage sur Mamie Watta.

Pistes pour une exploitation en classe

  • Identifie les personnages principaux de l’histoire.
  • Résume chacun des chapitres en une phrase.
  • Replace les événements de l’histoire dans le bon ordre.
  • Effectue une recherche à la bibliothèque ou sur internet sur la culture yoruba.

Iman Eyitayo est une auteure béninoise.

Iman Eyitayo

Mégane Cuvelier est une illustratrice réunionnaise.

Je remercie les éditions Plumes solidaires de m’avoir offert ce livre. 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Iman Eyitayo et Mégane Cuvelier
Maison d’édition: Plumes solidaires Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9791096622153
Public cible: 7 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Neïba-je-sais-tout, un livre jeunesse écrit par une auteure afrodescendante.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

Probouditi !

probouditiLe jour de son anniversaire, Calvin assiste au spectacle du magicien Lomax le magnifique. Impatient d’essayer lui-même ses techniques d’hypnose, il les applique à sa jeune soeur Trudy en lui faisant croire qu’elle est un chien. Toute la journée, la petite Trudy aboie et marche à quatre pattes, menant la vie dure à son frère qui a oublié le mot à prononcer pour faire cesser l’état d’hypnose. (c) À livres ouverts.

Calvin ne s’entend pas bien avec sa petite sœur et adore l’embêter. Il la rejette parfois et l’exclue de ses jeux. J’ai eu pitié pour elle, car elle souhaite vraiment pouvoir passer du temps avec son frère. Cela a été difficile de la voir ainsi rejetée; certains y verront même de l’intimidation.

Cela dit, la fin du livre semble suggérer que ce n’est pas la petite Trudy qu’il faut prendre en pitié, mais peut-être bien son frère car Trudy est bien plus futée qu’elle n’y paraît. On ne saura jamais si se comporter en chien a été pour elle une manière détournée d’obtenir ce qu’elle voulait et si elle a fait semblant d’être hypnotisée. Au fond, devrions-nous avoir pitié de Calvin qui ne sera jamais rien d’autre qu’un enfant méchant et égoïste ? Et puis, n’existe-t-il pas toujours une certaine compétition entre les membres d’une même fratrie ?

Il est également possible d’aborder ce livre sous l’angle du contexte des États-Unis de la seconde moitié du XXe siècle. Les voitures anciennes arpentent les rues, les deux garçons noirs s’assoient à l’avant de l’autobus publique qui les ramène chez eux, le décor de la probouditi 2maison familiale, la mode vestimentaire et les jeux auxquels jouent les enfants sont d’autant d’éléments à analyser pour bien comprendre le contexte historique. Cet album offre donc plusieurs points d’entrée. Tout n’est pas dit, tout n’est pas clair. Je recommande donc une lecture accompagnée. Il serait idéal pour une lecture en classe ! D’ailleurs, le site web À livres ouverts offre plusieurs pistes de réflexions pour une exploitation en classe de 4ème, 5ème ou 6ème année du primaire.

Je ne peux passer sous silence les illustrations précises et détaillées de Chris Van Allsburg. Les tons de sépia offrent chaleur et se déploient tels des tableaux de grands maîtres sous les yeux des lecteurs.

Coup de cœur !

Auteur(s) / illustrateur(s) : Chris Van Allsburg
Maison d’édition: L’École des loisirs
Année de publication: 2006
ISBN: 9782211086592
Public cible: 8 à 11 ans

Vous aimerez peut-être: Mon ombre, ou Libre: Le long voyage d’Henri pour la qualité de leurs illustrations.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

2

Capitaine Jules et les pirates

capitaine-jules-piratesJules, Léo et Gaspard, trois courageux marins, construisent un galion au bord de la mer… Grâce au pouvoir de leur imagination, ils voyagent à travers le monde, affrontent un bateau ennemi et échappent de peu au naufrage. Voilà une histoire qui nous plonge dans la naïveté et la douceur de l’enfance. Je connaissais bien entendu déjà les auteurs grâce au sublime album « Chasse à l’Ours » que j’adore raconter à l’heure du conte. Capitaine Jules et les pirates, tout comme son prédécesseur, utilise beaucoup les illustrations en noir et blanc et en couleur pour rythmer le récit. Ici, les pages en noir et blanc mettent la table aux fabuleux paysages tout droit sortis de l’imaginaire des trois bambins. Les pages de garde, en noir et blanc, sont magnifique; sur la première, on voit la famille qui descend vers la mer, et sur la dernière, on la voit retourner vers leur voiture, épuisés. Un petit bijou d’album!

Utiliser ce livre en classe

L’album peut être lu à un enfant dès l’âge de quatre ans. Pour les enfants d’âge scolaire qui commencent l’apprentissage de la lecture, cet album offre plusieurs pistes d’exploitation pédagogiques:

  • Développer le vocabulaire autour des bateaux (galion, proue, équipage, coque, bouée, canons, vergue, grand mât, grand-voile, pavillon, navire, etc.)
  • Placer dans l’ordre les péripéties du récit.
  • Faire des inférences (la chemise est la voile, les seaux sont les canons… que va-t-il se passer lorsque le tout sera assemblé?)
  • Valider la compréhension du récit (qui sont véritablement les pirates? Quel est le trésor trouvé par Jules, Léo et Gaspard?)
  • Découvrir l’univers du livre (qui sont les auteurs? Dans quelle collection est publié le livre? Quel est la maison d’édition? Pourquoi certaines pages sont-elles en noir et blanc? Qu’est-ce que les pages de garde et que veulent-elles dire dans cet album?)

Invitez vos élèves à utiliser leur imagination, leur esprit artistique et leur dextérité pour construire eux aussi un bateau à l’aide de matériaux recyclés.

capitaine jules et les pirates 2

Auteurs : Peter Bently & Helen Oxenbury
Maison d’édition: École des Loisirs Bouton acheter petit
Année de publication: 2016
ISBN: 9782211227926
Public cible: À partir de 4 ans

Vous aimerez peut-être: Du même auteur, il y a Pas si vite, Songololo.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

1

Rêves amers

Rêves amersAvec Rêves amers, Maryse Condé dresse un portrait sombre mais tout à fait réaliste des conditions de vie en Haïti à l’époque où Jean-Claude Duvalier présidait le pays. Elle narre à la troisième personne le difficile parcours de Rose-Aimée, une jeune fille issue d’une famille pauvre vivant dans la région du Cap. Ses parents la placent comme domestique au service d’une bourgeoise qu’ils croient honnête mais qui se révèle violente et injuste. (c) Bayard Jeunesse.

Ce roman, paru pour la première fois en 1987 sous le titre Haïti Chérie dans le magazine Je Bouquine, contient 79 pages qui se lisent d’une traite. Il est tout adapté aux lecteurs de niveau avancé appréciant les romans sans images. Condé a une incroyable capacité à jouer avec les mots pour évoquer des images vives. Les mots difficiles sont définis en bas de page. Tontons Macoutes, Vaudou, loas, Gonaïves, glaces frescos et tap-taps sont autant d’éléments haïtiens qui ponctuent le récit. J’aurais aimé que l’auteure donne plus d’informations sur le contexte socio-historique qui a mis la table à des problématiques comme les Restaveks (les enfants-esclaves) et l’embauche d’hommes haïtiens pour travailler dans les champs de canne à sucre dominicains dans les années 1980. Difficile pour un jeune lecteur de comprendre certains éléments clés du récit comme la pauvreté, l’exode, la dictature ou le travail forcé des enfants. Attention ! Le récit se termine par la mort du personnage principal et de sa meilleure amie, forcées à sauter du bateau qui devait les mener clandestinement à Miami, surprises par des gardes-côtes américaines. Pour lecteurs avertis. Pour les enseignants, vous trouverez une fiche pédagogique sur le site de l’éditeur.

* Recommandé par le ministère de l’éducation nationale de France.

Maryse Condé est une auteure née en Guadeloupe.

Maryse Condé

Auteur(s) / illustrateur(s) : Maryse Condé
Maison d’édition: Éditions Bayard Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2001
ISBN: 9782747083423
Public cible: 11 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Ti-Pinge, un conte avec un personnage Restavek pour les enfants de 6 à 10 ans.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

Le collectionneur de mots

collectionneur de motsJérôme collectionne des mots… des mots courts et doux… des mots qui sonnent comme une mélodie… des mots merveilleux à prononcer !

Scholastic est probablement une de mes maisons d’édition jeunesse préférée. Ici, non seulement le personnage principal est noir, mais plusieurs personnages secondaires sont noirs également, comme la dame qui collectionne les roches, ou une fillette qui collectionne les bestioles, ou encore la jeune fille qui collectionne les bandes dessinées (d’ailleurs, elle lit une BD qui s’intitule Super fille et dont l’héroïne est aussi noire !) Le fait d’avoir choisi de faire de Jérôme un garçon noir est puissant. D’autant plus que c’est un garçon qui adore lire ! Trop souvent, les garçons noirs sont représentés de manière négative dans les médias. Une étude stipule que les garçons noirs sont perçus comme étant plus vieux que leur âge et moins innocents que les enfants blancs du même âge.

Ce livre peut être lu et relu plusieurs fois sans s’en tanner. Les enfants pourront lire les mots de Jérôme et en découvrir le sens au fur et à mesure, même s’ils ont déjà lu l’histoire. Car certains mots risquent d’être nouveaux pour eux : Mœurs, onyx, curcuma, infinitésimal ou molécule. D’autres seront familiers : lumière, paix, câlins, merci ou miel.

Monter une animation autour de cet album

En animation, j’aime bien utiliser ce genre d’album auprès des 6 à 8 ans. Je leur lis l’histoire et je les invite à venir lire les mots que Jérôme a inscrits sur ses petits bouts de papier jaune au fur et à mesure. Cela transforme l’heure du conte en moment de partage et de découverte. Généralement, les enfants lèvent la main bien haut pour que je les choisisse et sont très fiers de montrer qu’ils savent lire et sont enthousiastes à l’idée de participer à l’heure du conte. Voilà quatre idées pour monter une animation autour de cet album :

  1. Sélectionnez une trentaine de livres parmi lesquels les enfants pourront en choisir un ou deux. Demandez-leur d’y trouver des mots qui les interpellent et de les transcrire sur des petits papiers jaunes que vous aurez préalablement découpés. Vous pouvez ensuite confectionner une muraille pour décorer votre classe ou votre bibliothèque.
  2. En classe, vous pouvez lire Le collectionneur de mots en début d’année et faire écrire tous les mots nouveaux rencontrés par vos élèves dans un livre blanc spécialement prévu à cet effet. Prenez le temps de former des hypothèses avec vos élèves sur ce que pourraient bien vouloir dire ces mots et de chercher avec eux la définition. En fin d’année (ou avant les vacances d’hiver), ouvrez et explorez votre livre blanc avec vos élèves pour constater à quel point ils ont appris de nombreux mots nouveaux.
  3. Cachez un mot chaque jour quelque part dans votre classe, ou encore plusieurs mots dans votre salle d’animation en bibliothèque, et les enfants devront (chaque jour ou lors d’une seule animation) trouver le mot caché. Lorsque le ou les mots sont trouvés, déposez-les dans un bocal qui, une fois rempli, pourra être vidé dans la cours d’école (ou le stationnement, ou le parc…) comme à la fin de l’album Le collectionneur de mots.
  4. Bricolez un cahier comme celui de Jérôme et demandez aux enfants de consulter un dictionnaire ou un livre ou y trouver une dizaine de mots à recopier dans leur cahier. Une fois que les enfants ont tous leurs mots, demandez-leur de créer un poème ou une phrase avec ceux-ci.

Bref, les possibilités sont nombreuses ! Et vous, avez-vous utilisé cet album en classe ou en bibliothèque ? Quelle a été votre animation ?

Coup de cœur !

collectionneur de mots 2

Auteur(s) / illustrateur(s) : Peter H. Reynolds
Maison d’édition: Scholastic
Année de publication: 2018
ISBN: 9781443168588
Public cible: 5 à 9 ans.

Vous aimerez peut-être: Lauren McGill’s Pickle Museum, un album jeunesse sur une petite fille noire qui collectionne les cornichons (en anglais).

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

0

Ruby tête haute

Ruby tête hauteL’histoire vraie de Ruby Bridges, l’une des premières enfants noires à intégrer une école pour Blancs aux États-Unis.

Le récit est bien mené. Une enseignante d’école primaire montre un tableau à ses élèves et leur demande ce qu’il évoque pour eux. On découvre ainsi l’histoire d’une jeune fille, Ruby Bridges,  qui a participé à l’âge de six ans (à sa manière et peut-être même sans le savoir) à la lutte pour les droits civiques. L’auteur entretient le mystère car la signification du tableau est révélée petit à petit.

La petite fille est la seule enfant noire de son école. Le jour de la rentrée, des Blancs manifestent contre l’intégration; la dureté de leurs propos et leurs visages crispés de haine sont des armes utilisés contre une fillette de six ans qui elle, confond toute cette agitation avec les célébrations carnavalesques du Mardi Gras. Les parents blancs en colère chantent des slogans racistes que la petite fille chantera elle aussi à la maison, entraînée par leur rythme accrocheur, mais ne comprenant pas la signification des paroles. C’est à travers sa naïveté, son courage et son inébranlable estime d’elle-même qu’on découvre un moment charnière de l’histoire américaine.

Le livre se termine par un dossier thématique sur le contexte socio-politique des années 1960, ainsi que la véritable histoire de Ruby Bridges. Ce livre peut être utilisé en classe pour apprendre une foule d’éléments historiques: le président Einsenhower, l’auteur John Steinbeck, ou encore le peintre Norman Rockwell. Un album grand format magnifique qui peut servir de porte d’entrée vers une discussion sur la tolérance et l’acceptation des différences.

Ruby tête haute 2

* Sélection du prix des Incorruptibles 2018.

Un livre jeunesse pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs.

Je remercie les Éditions des éléphants de m’avoir offert ce livre.

Auteurs / illustrateurs : Irène Cohen-Janca & Marc Daniau
Maison d’édition: Éditions Des éléphants Bouton acheter
Année de publication: 2017
ISBN: 9782372730327
Public cible: 11 ans et plus
Vous aimerez peut-être: Le bus de Rosa, un album pour les grands tirée d’une histoire vraie.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook