Mon voyage chez les Soninkés

Mon voyage chez les SoninkésCoumba, française d’origine Soninké, nous transporte dans le village de ses grands-parents, à la découverte de ses origines et de sa culture. Un livre documentaire pour découvrir l’ethnie soninké à travers son histoire, ses traditions et coutumes, sa langue et la vie quotidienne au village.

La collection Mon voyage des éditions Wagadou jeunesse vise à faire découvrir la richesse culturelle des ethnies d’Afrique, renforcer la cohésion sociale, et promouvoir et favoriser le multilinguisme. Mon voyage chez les Soninkés fait découvrir aux jeunes lecteurs le Sénégal à travers de nombreuses photographies accompagnées d’une traduction des mots en soninké.

La structure du livre est très réussie: on retrouve une présentation de l’auteure en prologue, ainsi qu’un peu d’histoire pour découvrir qui sont les Soninkés. Puis, on nous présente Coumba que l’on suivra tout au long du livre. Enfin, afin de nous aider à lire les mots étrangers, un alphabet soninké est fourni en fin de livre, juste avant une table des matières.

Chaque chapitre s’intéresse à un aspect de la vie soninkée: Le village, les saisons, la famille, la maison, l’alimentation, les vêtements et accessoires ainsi que les festivités. Bien que Coumba introduise chaque nouvelle section, elle n’est pas illustrée et on ne la suit pas réellement dans son quotidien. J’aurais voulu la connaître mieux (ce qu’elle vit, ce qu’elle aime, ce qui l’a surpris de son voyage) et connaître sa famille aussi… Des illustrations d’Audrey Boon auraient été bienvenues !

Mon voyage chez les Soninkés 2

Mon voyage chez les Soninkés invite le lecteur à s’approprier l’information, notamment par la présence d’un arbre généalogique à remplir. La reliure est de qualité, les pages sont en papier glacé et la couverture est rigide, autant d’éléments faisant de ce livre un objet de qualité. Par contre, certaines photographies manquaient de vie et d’éclat, et les images génériques  issues de Pixabay sur les pages uniquement consacrées au vocabulaire m’ont laissée plutôt indifférente; j’aurais préféré de jolies illustrations d’Audrey Boon, ne serait-ce que pour la qualité esthétique ! J’ai décidé de tester ce livre auprès d’une fille de 8 ans, histoire d’avoir le point de vue d’un enfant car après tout, c’est à eux que ce livre est adressé. Elle a au contraire aimé le côté imagier car cela l’a beaucoup aidé à lire aisément les mots français. Elle s’est aussi amusée à essayer de lire les mots en Soninkés qui lui était inconnus; pour elle, c’était comme un code secret !

Le point fort de ce livre est sans aucun doute sa prémisse de base: une jeune fille née en occident visite le pays de ses parents pour découvrir ses origines. Quelle bonne idée ! Plusieurs enfants occidentaux issus de l’immigration de deuxième, troisième ou quatrième génération s’y reconnaîtront facilement car leur expérience est semblable à celle de Coumba. On en apprend beaucoup à la lecture de ce livre. J’ai bien aimé !

Assida Traore est une auteure française d’origine soninkée.

 

Je remercie les éditions Wagadou Jeunesse de m’avoir offert ce livre.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Assida Traoré & Audrey Boon
Maison d’édition: Wagadou Jeunesse Bouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782901154013
Public cible: À partir de 9 ans
Vous aimerez peut-être: Aussi publié aux éditions Wagadou Jeunesse, il y a le merveilleux album Mamady fête l’Aïd !

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook

Publicités

Madamy fête l’Aïd

Un aMamady fête l'aïdlbum simple, sur le thème de l’Aïd, à lire en famille, pour promouvoir le multilinguisme et favoriser l’ouverture d’esprit. Le texte, en cinq langues, est traduit en bambara, peul, soninké et wolof. On retrouve un alphabet détaillé pour chaque langue africaine en fin d’album. 

Des illustrations douces accompagnent le texte, composé de phrases brèves, en noir pour le français, en vert pour le bambara, en orange pour le peul, en violet pour le soninké et en bleu pour le wolof. Ce petit livre à couverture souple et au format carré permet aux tout-petits de découvrir le déroulement de la journée de l’Aïd chez les musulmans afin de favoriser l’ouverture d’esprit.

L’aïd el-Fitr marque la fin du Ramadan. Mamady célèbre avec ses parents, les membres de sa communauté, ses amis, sa famille et ses voisins. À travers ses yeux, on observe son père préparer l’aumône, on assiste au bain rituel, on participe à la prière à la mosquée et on ouvre des cadeaux. Un esprit de respect et de partage se dégage de cet album, et quel plaisir d’être témoin d’un moment du quotidien de Mamady ! Fraîchement publié chez Wagadou Jeunesse, une maison d’édition dont le nom rend hommage l’un des plus grands empire ouest-africain (l’empire du Ghana dit Wagadou en soninké), ce livre vulgarise et rend accessible à tous une coutume musulmane célébrée partout à travers le monde. J’ai trouvé tout à fait fantastique que la phonétique des langues bambara, peul, soninké et wolof soit détaillé à la fin du livre: cela incite le lecteur à s’intéresser et lire des langues africaines ! Au préscolaire, une lecture accompagnée s’impose. Les enfants d’âge scolaire seront aptes à lire ce livre de manière autonome.

Mamady fête l’Aïd est pour le moment disponible sur la page Facebook des éditions Wagadou Jeunesse, à la librairie Averrroes à Creteil et au magasin Forêts d’Afrique à Montreuil. Vous devez absolument mettre la main dessus !

Assida Traoré est une auteure française d’origine soninkée. 

Je remercie les éditions Wagadou Jeunesse de m’avoir offert ce livre. 

Auteur(s) / illustrateur(s) : Assida Traoré & Audrey-Sarah Boon
Maison d’édition: Wagadou JeunesseBouton acheter petit
Année de publication: 2018
ISBN: 9782901154006
Public cible: 3 à 5 ans
Vous aimerez peut-être: Le petit frère d’Amkoullel, un livre ce déroulant dans un village bambara du Mali.

Suivez Mistikrak! sur les réseaux sociaux

logo livreaddict  logo facebook