Anna, Kevin et Nomzipo vivent en Afrique du Sud

anna kevin nomzipo afrique du sudFaire connaître aux enfants d’ici la vie quotidienne des enfants d’ailleurs, telle est l’ambition de la collection Enfants d’ailleurs. Ce livre présente trois enfant vivant en Afrique du Sud. Anna est une jeune fille vivant dans le quartier blanc de Johannesburg. Kevin appartient à une famille blanche d’Afrikaners qui emploie depuis toujours des domestiques noirs. Nomzipo, une jeune fille de l’ethnie xhosa, vit à Umtata, une ville à majorité noire.

Certains [métis] restent très soucieux de ressembler aux Blancs, et d’autres, au contraire, veulent renouer avec la culture noire. Les comportements et les façons de penser se transforment toujours plus lentement que les lois, avait conclu le père d’Anna. (p.16)

Mon avis: Les faits sont relatés sont réels, mais les personnages (Anna, Kevin et Nomzipo) sont fictifs. Le texte est assez dense, mélangeant faits vérifiables et tranches de vie des personnages. L’accent est mis sur les relations souvent conflictuelles entre noirs et blancs en Afrique du Sud. Anna est isolée du reste de son pays qu’elle ne connait pas bien. Kevin prouve, de par son amitié avec Mango, que la nouvelle génération peut changer les choses pour le meilleur entre Blancs et Noirs en Afrique du Sud. De nombreuses illustrations et photographies ponctuent le texte. L’apartheid, le traitement des noirs et le traitement des métis sont abordés de manière franche dans un language accessible. De larges morceaux de l’histoire sud-africaine est présentée et expliquée. Très bien pour les travaux scolaires, même si la recherche d’information est difficile à l’intérieur du livre (absence de table des matières et/ou d’index).

Selon les croyances des ancêtres de Kevin, les premiers colons hollandais, français ou allemends, persécutés en Europe pour leur appartenannce au calvinisme, avaient été envoyé par Dieu en Afrique du Sud. Ce pays était leur « terre promise », l’endroit où ils pourraient enfin honorer leur Dieu en toute liberté. Ils se considéraient ainsi comme un peuple élu de Dieu. Ils devaient y remplir une mission: civiliser les populations noires et assurer leur salut. C’est avec ce sentiment de supériorité religieuse et morale que les colons européens n’hésitèrent pas à réduire en esclavage ou même à massacrer les populations noires qui s’opposaient à eux. La certitude d’avoir été élus par Dieu leur permis aussi de concevoir l’apartheid: ils se voyaient supérieurs aux autres hommes. (p.23)

Auteur(s) / illustrateur(s) : Claire Veillères & Sophie Duffet
Maison d’édition: De La Martinière Jeunesse
Année de publication: 2006
ISBN: 9782732433936
Public cible: À partir de 9 ans

Vous aimerez peut-être: Dans la même collection, il y a Guy-Noël, Victor et Flore vivent au Rwanda.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s