Bonnets rouges et bonnets blancs : Un conte antillais

bonnets rouges blancsQuatre frères sont perdus dans la forêt, abandonnée par leur mère trop pauvre pour les nourir. Marchant dans la nuit, ils frappent, sans le savoir, à la porte de Compère Diable… Le plus jeune frère, Quatavoume, trouvera-t-il un moyen de les sortir de là?

Le conte des enfant abandonnées dans la forêt est plutôt répandu, apparement. On le connait en occident (surtout en France, mais aussi au Québec) sous le titre de « Petit Poucet ». Ici, il s’agit d’une version de la Guadeloupe, que j’ai beaucoup aimé. Et comme tous les contes créoles, « Cric » et « Crac » ponctuent le texte, comme un appel à la participation du public.

Auteur(s) / illustrateur(s) : Praline Gay-Para & Rémi Saillard
Maison d’édition: Didier jeunesse
Année de publication: 2014
ISBN: 9782278077847
Public cible: À partir de 4 ans

Vous aimerez peut-être: Ogre noir (un conte mettant en scène des garçons face à un orgre) ou Ti-Pinge (un conte haïtien).

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s