Rêves d’océan

rêves d'océanAuteur(s) / illustrateur(s) : Dennis Nolan

Maison d’édition: Éditions Petite Plume de Carotte

Année de publication: 2012

ISBN: 9782361540319

Public cible: À partir de 4 ans

Résumé: Une petite fille se rend à la plage et y construit un magnifique château tout l’après-midi. Au coucher du soleil, elle quitte, et lorsque le soleil disparaît à l’horizon, une lumière s’allume à l’intérieur du château. Il est habité! La marée qui monte est sur le point d’engoutir le château. Les habitants doivent partir… Mais où?

Mon avis: Lire de la littérature commerciale? De temps en temps, ça va, bien sûr, mais n’oublions pas que les enfants risquent de passer à côté de petites merveilles comme ce magnifique album sans paroles de Dennis Nolan. Il faut aussi arrêter de penser que les enfants ne peuvent pas apprécier l’art. J’ai exploré ce livre avec une fillette de 4 ans (presque cinq), et ça c’est bien passé! Elle s’est mise à me raconter sa propre histoire, au fil des illustrations de l’album. À l’issue de notre « exploration », nous avons parlé de ce qui était différent dans ce livre: « Pourquoi il n’a pas de lettres », m’a-t-elle demandé (elle fait référence aux mots, qu’elle reconnaît déjà). Je lui ai expliqué que pour faire un bon livre, il faut un auteur qui écrit les mots et un illustrateur qui dessine les images, et que parfois, il n’y a pas de texte pour qu’on puisse mieux aprécier les images et inventer nos propres histoires. 4 ans, et elle a tout compris.

On s’est mises à examiner les images et à dire ce qu’on aimait dans chacune (les détails des cheveux de la fillette, le réalisme des illustrations, le maillot de bain de la fille (!), les petits êtres qui sont apparus dans le château, etc.) Et elle me demandait: « Mais avec quoi Dennis Nolan a fait les images? On dirait des photos! » Alors on s’est mises à parler de la peinture et du travail minutieux que ça demandait. Un beau moment, vraiment. Le récit, en ellipse, se termine avec poésie là où il a commencé. Alors (eh, oui!), on s’est mises à parler du temps qui s’écoule! Elle me dit: c’est comme le soleil qui se couche tous les jours. Parfois, je vous dit, elle me sort de ses trucs philosophiques… Ah! C’est donc ça, le pouvoir des livres… 😉

Plus bas, une vidéo amateure du livre afin de vous donner une idée (mais ne vous y fiez pas totalement, car il y a quelque chose de magique avec ce livre, je vous le dis, il faut l’avoir en main, dans sa version papier, pour bien l’apprécier).

Vous aimerez peut-être: Dessine! (une autre histoire sans texte avec un personnage noir).

Coup de <3!

Avez-vous lu ce livre à un enfant? Partagez votre expérience dans les commentaires!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s